Entrée pasteurweb • Introduction • Présentation du site • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

| Page d'accueil |
| Remonter|
Esprit, âme et corps
L'âme
Notre corps 1
Notre corps 2
Notre corps 3
La nudité
L'intelligence
Notre conscience
La nature humaine
Opposés entre eux
Le coeur humain
Nos tendances
La dépendance
Chrétien et sexualité
La masturbation
Adultère et impudicité
La sexualité pervertie
Clic mortel
Esprits impurs
L'homosexualité
Le genre
Identité et confusion
Le mal du siècle
Le péché
L'esprit du monde
Le temps de vivre
Le temps de mourir
Un culte raisonnable

Notre corps, temple du Saint-Esprit et membre  de Christ

Chapitre trois

Dans les articles précédents, il a été question de la place de notre corps en rapport avec la partie invisible de notre être, dont il est l'expression visible et le serviteur. Nous avons aussi parlé de sa vocation spirituelle, comment il doit être au service de Dieu. Maintenant nous allons examiner la façon dont le Saint-Esprit  veut utiliser les membres de notre corps pour glorifier Dieu notre Créateur et notre Père céleste et  le Seigneur Jésus-Christ.

Notre corps est le temple du Saint-Esprit

Pour ceux qui appartiennent au Seigneur Jésus-Christ, leur corps n'est pas  leur propriété exclusive,  mais il  est aussi  "le temple du Saint-Esprit". C'est peut-être un peu compliqué à comprendre mais pas à croire, ni à vivre. Nous devons considérer comme un grand honneur d'être une demeure de Dieu, comme  il est écrit :

Ne savez–vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous ?
Si quelqu’un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira ; car le temple de Dieu est saint, et c’est ce que vous êtes. 2 Corinthiens 3:16

Il y a dans cette parole une glorieuse réalité, mais aussi un solennel avertissement. Parce que notre corps est la demeure de l'Esprit de Dieu nous devons le préserver des souillures du péché et le conserver  pur.

Fuyez l’impudicité. Quelque autre péché qu’un homme commette, ce péché est hors du corps ; mais celui qui se livre à l’impudicité pèche contre son propre corps.
Ne savez–vous pas que votre corps est le temple du Saint–Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous–mêmes ?
Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu. 1 Corinthiens 6:18-20

Que le péché ne règne donc point dans votre corps mortel, et n’obéissez pas à ses convoitises.
Ne livrez pas vos membres au péché, comme des instruments d’iniquité; mais donnez-vous vous-mêmes à Dieu, comme étant vivants de morts que vous étiez, et offrez à Dieu vos membres, comme des instruments de justice. Romains 6.12/13

N’attristez pas le Saint–Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption. Ephésiens 4:30

Le Saint-Esprit qui habite en nous n'est pas là uniquement pour notre service personnel, mais il veut utiliser nos membres pour communiquer la grâce et les bienfaits de Dieu envers les autres, que ce soit dans le cadre de la communion fraternelle ou du témoignage de l'évangile vers les inconvertis.

Il y a diversité de dons, mais le même Esprit ; diversité de ministères, mais le même Seigneur ; diversité d’opérations, mais le même Dieu qui opère tout en tous.
Or, à chacun la manifestation de l’Esprit est donnée pour l’utilité commune. 1 Corinthiens 12:4-7

Je ne reviendrai pas ici sur la nécessité de recevoir et de pratiquer les dons spirituels, et d'être les témoins de Christ envers ceux du dehors, j'en parle par ailleurs, mais comprenons bien ceci : 

l'Esprit de Dieu qui habite en nous, désire nous utiliser pour le service du Seigneur et pour cela notre corps avec ses membres lui sont nécessaires. L'expression des dons spirituels passe par nos membres physiques.

Dieu veut nous remplir de son Esprit Saint. Nous sommes exhortés à en être remplis. Le Saint-Esprit ne veut pas seulement être présent dans une partie de notre être : notre esprit. Il veut aussi remplir  notre âme (la partie psychique de notre personne, sentiments et émotions) et notre corps. L'apôtre Paul écrit qu'il priait afin que les disciples de Christ, les enfants de Dieu soient remplis jusqu'à toute la plénitude de Dieu :

A cause de cela, je fléchis les genoux devant le Père, duquel tire son nom toute famille dans les cieux et sur la terre,
16 afin qu’il vous donne, selon la richesse de sa gloire, d’être puissamment fortifiés par son Esprit dans l’homme intérieur, en sorte que Christ habite dans vos cœurs par la foi ; afin qu’étant enracinés et fondés dans l’amour, vous puissiez comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, et connaître l’amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu’à toute la plénitude de Dieu. Ephésiens 3:14-19

Il écrit par ailleurs :

Ne vous enivrez pas de vin : c’est de la débauche. Soyez, au contraire, remplis de l’Esprit. Ephésiens 5:18

Trop de  vin fait perdre le sens, mais la plénitude de l'Esprit de Dieu saisit tout notre être pour le rendre utile à la gloire de Dieu et du Seigneur Jésus-Christ.

Lorsque nous sommes baptisés du Saint-Esprit, nous savons comment nos membres participent au service du Seigneur. Ils deviennent des instruments dans sa main, des membres actifs dans son corps, l'Eglise.

Exemple : Notre langue exprime les paroles inspirées (langues, prophéties, etc.),

Notre corps est un membre de Christ  

Ne savez-vous pas que vos corps sont des membres de Christ ? 1 Corinthiens 6:15 

Vous êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part. 1 Corinthiens 12:27

L'apôtre Paul nous adresse une exhortations pressante 

"Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable." Romains 12:1

Nous ne comprenons pas toujours cette réalité, tant nous "spiritualisons" ce qui touche notre participation au royaume de Dieu. Pourtant c'est l'évidence même que nos lèvres, notre langue, nos yeux, nos oreilles, nos mains, etc... sont concernés.  Notre être physique est au service de Dieu, engagé dans un culte que nous offrons au Seigneur. La pureté s'applique à tous les  membres de notre corps. Il est important d'en être conscient, car ainsi nous veillerons sur nos actes.

. sur nos lèvres. Dieu a purifié les lèvres du prophète Esaïe pour en faire son porte parole. Esaïe 6:1-8

Qu’il ne sorte de votre bouche aucune parole mauvaise, mais, s’il y a lieu, quelque bonne parole, qui serve à l’édification et communique une grâce à ceux qui l’entendent. Ephésiens 4:29

. sur nos yeux afin qu'ils ne se portent sur rien d'impur ou de vaine convoitise, mais que nos regards cherchent plutôt des occasions de secourir ceux qui sont dans l'épreuve et la souffrance.

. Sur nos oreilles afin de de pas écouter des paroles mauvaises ou impures, mais que nous soyons attentifs aux paroles que Dieu nous adressent et aux cris des malheureux.

. sur nos mains afin qu'elle ne fassent pas ce qui est mal, mais qu'elles servent à de bonnes œuvres, s'élevant vers Dieu dans la prière ou se tendant vers nos semblables pour les secourir...  L'apôtre Paul dit de prier avec des mains pures. 1 Timothée 2:8

. sur nos pieds afin qu'ils ne courent pas vers le mal, mais qu'ils suivent des voies droites et que nous soyons zélés pour le bien.

Notre corps appartient au Seigneur, car au même titre que notre âme et notre esprit, il a été racheté à un grand prix, afin de le glorifier.

"Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu." 1 Corinthiens 6:20

Nous ne devons pas livrer notre corps, nos membres, au péché.

"Que le péché ne règne donc point dans votre corps mortel, et n’obéissez pas à ses convoitises.
Ne livrez pas vos membres au péché, comme des instruments d’iniquité; mais donnez-vous vous-mêmes à Dieu, comme étant vivants de morts que vous étiez, et offrez à Dieu vos membres, comme des instruments de justice." Romains 6.12/13

"Fuyez l'impudicité. Quelque autre péché qu'un homme commette, ce péché est hors du corps; mais celui qui se livre à l'impudicité pèche contre son propre corps." 1 Corinthiens 6:18 

L'auteur de l'épître aux Hébreux parle d'un corps lavé d'une eau pure. Lors de notre conversion nous nous engageons envers Dieu spirituellement, mais aussi par un acte physique marquant l'offrande de notre corps au même titre que notre esprit et notre âme : le baptême d'eau par immersion.

Hébreux 10:22 Approchons–nous donc d’un cœur sincère, avec une foi pleine et entière, le cœur purifié d’une mauvaise conscience et le corps lavé d’une eau pure. 

La sanctification du corps

Sanctifier signifie "séparer" et "mettre à part pour" et en ce qui concerne les enfants de Dieu il s'agit de se séparer des souillures du péché et de se mettre à part pour Dieu. Il y a dans ce processus deux règles principales : la maitrise du corps et l'offrande de notre corps à Dieu.

Maitriser notre corps

Notre corps est la partie la plus fragile de notre être, parce que la plus exposée à cause de nos facultés sensorielles. Si nous examinons bien notre personne, nous observons que nos  sens sont autant d'accès, de portes, par lesquelles nous pouvons nous exprimer ou recevoir les informations qu'ils nous communiquent. C'est pourquoi nous devons être vigilants et tenir notre corps assujettis dans la sainteté et a pureté.

L'apôtre Paul écrit :

"Mais je traite durement mon corps et je le tiens assujetti, de peur d'être moi-même rejeté, après avoir prêché aux autres." 1 Corinthiens 9:27

L'apôtre Jacques parle  d'un homme parfait qui est capable de tenir tout son corps en bride. Jacques 3:2

Relisez l'étude "La maitrise de soi" qui développe davantage ce sujet. 

Offrir notre corps à Dieu.

Le Seigneur demande de lui offrir notre corps  afin qu'il y opère une œuvre de sanctification.

"Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable." Romains 12:1

"Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l'esprit, l'âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l'avènement de notre Seigneur Jésus-Christ!" 1 Thessaloniciens 5:23 

L'apôtre Paul écrit dans l'épitre aux Romains au chapitre 7, que nous sommes impuissants par nous mêmes à vaincre les passions et les péchés qui agissent dans nos membres. Cependant, il enseigne la façon dont nous pouvons surmonter nos faiblesses en  disant que par l'Esprit de Christ, qui habite et vit en nous, nous pouvons faire mourir les actions mauvaises du corps. 

"Si vous vivez selon la chair, vous mourrez; mais si par l'Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez,  car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu." Romains 8:13

Dans l'épitre aux Galates, l'apôtre répète ce qu'il écrit aux disciples de Rome :

Je dis donc : Marchez selon l’Esprit, et vous n’accomplirez pas les désirs de la chair. Galates 5:16

C'est un enseignement qui nous instruit sur la façon dont nous pouvons être affranchis des œuvres de la chair. Pour un exposé plus complet, reportez vous aux articles : "La sainteté" et   "La sanctification"

Un extérieur convenable

Il est question dans les instructions des apôtres d'avoir un comportement extérieur qui convient à la sainteté, qui sied à des enfants de Dieu, à des hommes et des femmes qui font profession de servir Dieu.

Que l’impudicité, qu’aucune espèce d’impureté, et que la cupidité, ne soient pas même nommées parmi vous, ainsi qu’il convient à des saints. Ephésiens 5:3 ¶

Dis que les femmes âgées doivent aussi avoir l’extérieur qui convient à la sainteté, n’être ni médisantes, ni adonnées au vin ; qu’elles doivent donner de bonnes instructions ... Tite 2:3

Je veux aussi que les femmes, vêtues d’une manière décente, avec pudeur et modestie, ne se parent ni de tresses, ni d’or, ni de perles, ni d’habits somptueux, mais qu’elles se parent de bonnes œuvres, comme il convient à des femmes qui font profession de servir Dieu. 1 Timothée 2:9,10

Notre corps sert souvent à exprimer l'orgueil et le désir de paraître. Les apôtres recommandaient un extérieur  décent et modeste.

Ayez, non cette parure extérieure qui consiste dans les cheveux tressés, les ornements d’or, ou les habits qu’on revêt, mais la parure intérieure et cachée dans le cœur, la pureté incorruptible d’un esprit doux et paisible, qui est d’un grand prix devant Dieu. 1 Pierre 3:3

Il y a beaucoup à dire dans le domaine de la   décence, de la pudeur, et de la modestie. Parfois on se demande si ces mots ont encore un sens parmi les membres du corps de Christ !

Un peu de vocabulaire :

La décence :

du latin decens de decere = ce qui est convenable. En particulier :  "bienséance" en ce qui concerne les bonnes mœurs. Nous retrouvons le mot bienséance dans les épitres de l'apôtre Paul.

Qu’on n’entende ni paroles déshonnêtes, ni propos insensés, ni plaisanteries, choses qui sont contraires à la bienséance. Ephésiens 5:4

La bienséance c'est ce qui est convenable par rapport avec ce qui est dû aux personnes, à l’âge, aux mœurs,   à  la morale, aux usages reçus, et à plus forte raison à Dieu.

La pudeur :

On peut dire d'une personne qu'elle est pudique ou impudique. Aujourd'hui, le monde affiche de plus en plus son impudicité. La nudité, ou l'exposition des parties les plus intimes du corps est de mode. Malheureusement, les chrétiens se laissent influencer par cette mentalité et l'on voit dans les assemblées des personnes sans pudeur, vêtues de façon indécente, qui offensent les bonnes mœurs, sans que personne ne leur en fasse la remarque. Je crois qu'il est nécessaire et important de donner dans les églises un enseignement  sur ce que doit être la pudeur.

La modestie :

C'est le contraire de la volonté de paraître, de l'orgueil, la prétention, l'ambition, etc. La modestie est le fruit de l'humilité. C'est le contraire de la mentalité du monde qui cherche à paraître au moyen de nombreux artifices, parures, vêtements et autres signes extérieurs.

Ne suivez pas les coutumes du monde où nous vivons, mais laissez Dieu vous transformer en vous donnant une intelligence nouvelle. Ainsi, vous pourrez savoir ce qu’il veut : ce qui est bon, ce qui lui plaît, ce qui est parfait. Romains 12:2

L'apôtre Paul s'adresse particulièrement aux femmes dans le domaine de la parure extérieure et cela nous fait penser à tous les artifices pour être vu et souvent séduire.

"Je veux aussi que les femmes, vêtues d'une manière décente, avec pudeur et modestie, ne se parent ni de tresses, ni d'or, ni de perles, ni d'habits somptueux, mais qu'elles se parent de bonnes œuvres." 1 Timothée 2:9  

Dieu nous exhorte à la modestie, selon ce qui est écrit :

Par la grâce qui m’a été donnée, je dis à chacun de vous de n’avoir pas de lui–même une trop haute opinion, mais de revêtir des sentiments modestes, selon la mesure de foi que Dieu a départie à chacun. Romains 12:3

Ayons en nous les sentiments qui étaient en Jésus–Christ, lequel était doux et humble de cœur. Matthieu 11:29

Plaire à Dieu

Souvent on entend cette réflexion de personnes qui se regardent dans un miroir  après avoir revêtu leurs plus beaux habits, s'être ornées de leurs bijoux et effectué un savant maquillage : Voilà ! Je me plais bien !

Oui mais ! Plaisons nous à Dieu ?

Or ceux qui vivent selon la chair ne sauraient plaire à Dieu. Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l’esprit, si du moins l’Esprit de Dieu habite en vous. Romains 8:8,9

Nous en revenons toujours à cette réalité que notre corps est le temple du Saint-Esprit qui habite en nous. C'est pourquoi nous sommes exhortés à nous conduire avec sagesse, comme l'apôtre Paul l'écrivait aux disciples :

Au reste, frères, puisque vous avez appris de nous comment vous devez vous conduire et plaire à Dieu, et que c’est là ce que vous faites, nous vous prions et nous vous conjurons au nom du Seigneur Jésus de marcher à cet égard de progrès en progrès. 1 Thessaloniciens 4:1

... pour marcher d’une manière digne du Seigneur et lui être entièrement agréables, portant des fruits en toutes sortes de bonnes œuvres et croissant par la connaissance de Dieu, fortifiés à tous égards par sa puissance glorieuse, en sorte que vous soyez toujours et avec joie persévérants et patients. Colossiens 1:10,11

Notre corps ressuscitera 

Et si Christ est en vous, le corps, il est vrai, est mort à cause du péché, mais l’esprit est vie à cause de la justice.
Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous. Romains 8:10,11

La résurrection est une merveilleuse espérance pour ceux qui sont sauvés, comme le dit le Seigneur Jésus-Christ :

Que votre cœur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi.
Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n’était pas, je vous l’aurais dit. Je vais vous préparer une place.
Et, lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi. Jean 14.1/3

C'est ce qu'écrit aussi l'apôtre Paul :

Car le Seigneur lui–même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement.
Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. 1 Thessaloniciens 4:16,17

Nous attendons la rédemption, la résurrection de notre corps :

"Et ce n'est pas elle seulement; mais nous aussi, qui avons les prémices de l'Esprit, nous aussi nous soupirons en nous-mêmes, en attendant l'adoption, la rédemption de notre corps." Romains 8:23

Notre corps mortel revêtira l'immortalité, la force, la gloire de Christ, il deviendra incorruptible, il sera rendu semblable au corps glorieux du Seigneur Jésus-Christ ressuscité.  

"Il ressuscitera incorruptible, spirituel, immortel, plein de force, glorieux, à l'image du Seigneur Jésus-Christ ressuscité." 1 Corinthiens 15:42 à 54

"Le Seigneur transformera le corps de notre humiliation, en le rendant semblable au corps de sa gloire, par le pouvoir qu'il a de s'assujettir toutes choses." Philippiens 3:21

"Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l'incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l'immortalité, alors s'accomplira la parole qui est écrite: La mort a été engloutie dans la victoire." 1 Corinthiens 15:54 

C'est pourquoi nous devons nous efforcer de conserver notre corps dans la sainteté au même titre que notre âme et notre esprit.

C'est pour cela aussi que nous nous efforçons de lui être agréables, soit que nous demeurions dans ce corps, soit que nous le quittions." 2 Corinthiens 5.6 à 9

Bien–aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté ; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est.
Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui–même est pur. 1 Jean 3:2,3

C’est pourquoi, ceignez les reins de votre entendement, soyez sobres, et ayez une entière espérance dans la grâce qui vous sera apportée, lorsque Jésus–Christ apparaîtra. 1 Pierre 1:13

Nous comprenons que notre vie terrestre, tout en ayant son importance, est toute relative par rapport à la réalité de l'espérance qui nous est réservé dans les cieux. Nous sommes en transit ici bas, même si ce temps est plus ou moins long nous vivons dans un corps mortel. Autant s'accommoder de cette situation provisoire, afin de mettre nos forces et notre volonté à rechercher ce qui est agréable au Seigneur.

"Nous sommes donc toujours pleins de confiance, et nous savons qu'en demeurant dans ce corps nous demeurons loin du Seigneur, nous sommes pleins de confiance, et nous aimons mieux quitter ce corps et demeurer auprès du Seigneur.

En conclusion relisons ces paroles qui nous procurent un puissant encouragement :

Voici, je vous dis un mystère: nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d’œil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés.
Car il faut que ce corps corruptible revête l’incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l’immortalité.
Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l’incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l’immortalité, alors s’accomplira la parole qui est écrite: La mort a été engloutie dans la victoire.
O mort, où est ta victoire ? O mort, où est ton aiguillon ?
L’aiguillon de la mort, c’est le péché ; et la puissance du péché, c’est la loi.
Mais grâces soient rendues à Dieu, qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus–Christ !
Ainsi, mes frères bien–aimés, soyez fermes, inébranlables, travaillant de mieux en mieux à l’œuvre du Seigneur, sachant que votre travail ne sera pas vain dans le Seigneur. 1 Corinthiens 15:51-58

Que le Dieu de paix vous sanctifie lui–même tout entiers, et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus–Christ ! 1 Thessaloniciens 5:23

Chapitres précédents : (1) Notre corps  -  (2) Notre corps, un serviteur

Haut de page

Lire aussi : La pureté face à l'immoralité du monde