Entrée pasteurweb • Introduction • Présentation du site • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

 

La sanctification

| Page d'accueil |
| Remonter|
La sanctification
Le coeur humain
Nos tendances
Le péché
Un péché particulier
Délivré du péché
Couper et jeter
Le chrétien et le monde
Le virtuel
Esprits impurs
Nouveauté de vie
L'homme spirituel
La sainteté
La pureté
Purs dans le monde
Un vêtement blanc
Voir le Seigneur

La pureté

C'est la qualité de ce qui est sans mélange, sans tache, comme une eau limpide, un vêtement d'une blancheur immaculée, une pierre précieuse ou un diamant  sans aucune altération.

Dans la Bible, il est question d'un cœur pur, de pensées pures, de sentiments purs, de motivations pures, de désirs purs, et aussi de lèvres pures, de mains pures et de corps purifiés.

Mais qui est parfaitement pur ?

Seul Dieu possède une pureté parfaite, sans aucune ombre d'impureté. Dieu le Père, Jésus-Christ le Fils de Dieu et le Saint-Esprit, sont exempts de toute souillure.

Par contre, par nature, aucun être humain n'est parfaitement pur.

Quelqu’un peut–il dire : J’ai la conscience tranquille, je suis pur de tout péché ? Proverbes 20:9

Chez les diamantaires on parle de la "pureté du diamant".

Le concept de pureté pour un diamant doit être relativisé car tout dépend du grossissement utilisé lors de l'observation. En effet, un diamant 100% pur n'existe pas car avec un très fort grossissement on trouvera toujours de très petites impuretés. Un diamant sera donc dit « pur » lorsque l'œil d'un expert n'y décèlera aucun défaut avec un grossissement de 10 fois.

Certaines personnes peuvent paraître plus pures que d'autres, cependant l'œil scrutateur   de Dieu pénètre au fond de l'âme est révèle ce qui est caché.

Nulle créature n’est cachée devant lui, mais tout est à nu et à découvert aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte. Hébreux 4:13

Le psalmiste David disait à Dieu :

Eternel! tu me sondes et tu me connais, Tu sais quand je m’assieds et quand je me lève, Tu pénètres de loin ma pensée; Tu sais quand je marche et quand je me couche, Et tu pénètres toutes mes voies.
Car la parole n’est pas sur ma langue, Que déjà, ô Eternel! tu la connais entièrement. Psaume 139.2

Il se connaissait aussi lui-même et confessait sa souillure.

O Dieu! aie pitié de moi dans ta bonté; Selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions;
Lave-moi complètement de mon iniquité, Et purifie-moi de mon péché.
Car je reconnais mes transgressions, Et mon péché est constamment devant moi.
J’ai péché contre toi seul, Et j’ai fait ce qui est mal à tes yeux, En sorte que tu seras juste dans ta sentence, Sans reproche dans ton jugement.
Voici, je suis né dans l’iniquité, Et ma mère m’a conçu dans le péché.
Mais tu veux que la vérité soit au fond du coeur: Fais donc pénétrer la sagesse au dedans de moi!
Purifie-moi avec l’hysope, et je serai pur; Lave-moi, et je serai plus blanc que la neige. Psaume 51

Jésus a révélé ce qui est dans le cœur humain, les choses qui souillent.

Car c’est du cœur que viennent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, les impudicités, les vols, les faux témoignages, les calomnies.
Voilà les choses qui souillent l’homme; mais manger sans s’être lavé les mains, cela ne souille point l’homme. Mathieu 15.18/20

Il disait aux pharisiens :

Vous cherchez à paraître justes devant les hommes, mais Dieu connaît vos cœurs; Luc 16:15

Ne nous fions pas aux apparences, elles sont le plus souvent trompeuses.

L’Eternel ne considère pas ce que l’homme considère; l’homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l’Eternel regarde au cœur. 1 Samuel 16.7

Le verdict est sans appel :  Tous les êtres humains sont souillés par le péché.

Lorsque le prophète Esaïe fut confronté à la gloire de Dieu, il réalisa son propre état.

Alors je dis: Malheur à moi! je suis perdu, car je suis un homme dont les lèvres sont impures, j’habite au milieu d’un peuple dont les lèvres sont impures, et mes yeux ont vu le Roi, l’Eternel des armées. Esaïe 6:5

Plus loin il ajoute qu'il en est ainsi pour tous :

Nous sommes tous comme des impurs, Et toute notre justice est comme un vêtement souillé; Nous sommes tous flétris comme une feuille, Et nos crimes nous emportent comme le vent. Esaïe 64:6

Les souillures

Dans la Bible elles sont classées en deux catégories: les souillures physiques et les souillures morales.

La loi de Moïse a défini que des êtres et des choses étaient considérées pures ou impures en fonction des instructions divines établissant la relation des Israélites avec l'Eternel dans le service du tabernacle qui  était le lieu où se manifestait  sa présence au milieu d'eux.

Nous savons aujourd'hui, par  les enseignements de Jésus et des apôtres, que ces lois sur la pureté ou l'impureté physiques des personnes, des animaux, des aliments, des vêtements, des objets,  ont été données comme des instructions provisoires qui prennent fin avec la nouvelle alliance  en Jésus-Christ.

Jésus, puis les apôtres, ont enseigné que ce n'est pas un aliment qui nous rapproche ou nous éloigne de Dieu. 1 Corinthiens 8.8

Le Seigneur Jésus a précisé que ce qui souille l'être humain a sa source dans le cœur :

Car c’est du cœur que viennent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, les impudicités, les vols, les faux témoignages, les calomnies.
Voilà les choses qui souillent l’homme; mais manger sans s’être lavé les mains, cela ne souille point l’homme. Matthieu 15.19

Dans une de ses lettres aux Corinthiens  l'apôtre Paul parle des souillures de la chair et de l'esprit. 2 Corinthiens 6.14

Si nous comprenons le sens de ce qui souille l'esprit, pour ce qui est de la chair nous sommes souvent dans une certaine confusion. Cependant l'apôtre précise de quoi il s'agit : l'impudicité.

Fuyez l’impudicité. Quelque autre péché qu’un homme commette, ce péché est hors du corps; mais celui qui se livre à l’impudicité pèche contre son propre corps. 1 Corinthiens 6:18

L'impudicité concerne les relations sexuelles illégitimes. L'union avec des prostituées,  l'adultère, ou toute autre union sexuelle contre nature.

Purifiez vous

Que ce soit au temps des patriarches, Enoch, Noé, Abraham...  ou sous l'Ancienne Alliance  avec Israël et enfin dans le temps de la grâce en Jésus-Christ, Dieu appelle ceux qui croient en lui à se purifier.

Aux  sacrificateurs et lévites qui servaient au tabernacle ou au temple,  avec les ustensiles consacrés,  Il disait :

Purifiez-vous, vous qui portez les vases de l’Eternel! Esaïe 52:11

Le peuple entier devait aussi se purifier  à cause de la présence de l'Eternel :

Vous éloignerez les enfants d’Israël de leurs impuretés, de peur qu’ils ne meurent à cause de leurs impuretés, s’ils souillent mon tabernacle qui est au milieu d’eux. Lévitique 15:31 

Je marcherai au milieu de vous, je serai votre Dieu, et vous serez mon peuple. Lévitique 26:12

La même injonction est adressée aux croyants de la Nouvelle Alliance en Jésus-Christ.

Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité? ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres?
Quel accord y a-t-il entre Christ et Bélial? ou quelle part a le fidèle avec l’infidèle?
Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit: J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple.
C’est pourquoi, Sortez du milieu d’eux, Et séparez-vous, dit le Seigneur; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai.
Je serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles, Dit le Seigneur tout-puissant.
Ayant donc de telles promesses, bien-aimés, purifions-nous de toute souillure de la chair et de l’esprit, en achevant notre sanctification dans la crainte de Dieu. 2 Corinthiens 6.14

Ce passage  renferme une règle fondamentale pour que Dieu nous accueille comme un père accueille son fils ou sa fille : 

Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai.
Je serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles, Dit le Seigneur tout-puissant.

L'apôtre Paul écrivait à Timothée :

Néanmoins, le solide fondement de Dieu reste debout, avec ces paroles qui lui servent de sceau: Le Seigneur connaît ceux qui lui appartiennent; et: Quiconque prononce le nom du Seigneur, qu’il s’éloigne de l’iniquité.
Dans une grande maison, il n’y a pas seulement des vases d’or et d’argent, mais il y en a aussi de bois et de terre; les uns sont des vases d’honneur, et les autres sont d’un usage vil.
Si donc quelqu’un se conserve pur, en s’abstenant de ces choses, il sera un vase d’honneur, sanctifié, utile à son maître, propre à toute bonne œuvre.
Fuis les passions de la jeunesse, et recherche la justice, la foi, la charité, la paix, avec ceux qui invoquent le Seigneur d’un cœur pur. 2 Timothée 2.19

Se purifier et se conserver pur est la condition élémentaire et indispensable à une réelle relation avec Dieu notre Père céleste, avec le Seigneur Jésus-Christ et avec le Saint-Esprit.

Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes?
Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu. 1 Corinthiens 6.19

La pureté doit devenir l'objet de notre désir intense et d'une recherche persévérante. Le roi David suppliait l'Eternel de le rendre pur.

O Dieu! crée en moi un coeur pur, Renouvelle en moi un esprit bien disposé. Psaumes 51:10

Le prophète Esaïe prenant conscience de son impureté en a été bouleversé :

Alors je dis: Malheur à moi! je suis perdu, car je suis un homme dont les lèvres sont impures, j’habite au milieu d’un peuple dont les lèvres sont impures, et mes yeux ont vu le Roi, l’Eternel des armées. Esaïe 6:5

L'apôtre Paul se trouvait misérable :

Misérable que je suis! Qui me délivrera du corps de cette mort?… Romains 7:24

Purifiés par le sang

Il y a une autre évidence que nous devons admettre :  Nous n'avons pas nous mêmes le pouvoir de nous rendre purs.

Quand tu te laverais avec du nitre, Quand tu emploierais beaucoup de potasse, Ton iniquité resterait marquée devant moi, Dit le Seigneur, l’Eternel. Jérémie 2:22

Le psalmiste David avait compris que seul Dieu à le pouvoir de rendre pur. C'est pourquoi il le supplie :

Lave-moi complètement de mon iniquité, Et purifie-moi de mon péché.
Purifie-moi avec l’hysope, et je serai pur; Lave-moi, et je serai plus blanc que la neige. Psaumes 51:2 et 7

L'élément fondamental établi par Dieu lui-même pour la purification des péchés c'est le sang.

Moïse, après avoir prononcé devant tout le peuple tous les commandements de la loi, prit le sang des veaux et des boucs, avec de l’eau, de la laine écarlate, et de l’hysope; et il fit l’aspersion sur le livre lui-même et sur tout le peuple en disant: Ceci est le sang de l’alliance que Dieu a ordonnée pour vous.
Il fit pareillement l’aspersion avec le sang sur le tabernacle et sur tous les ustensiles du culte.
Et presque tout, d’après la loi, est purifié avec du sang, et sans effusion de sang il n’y a pas de pardon. Hébreux 9.

La raison pour laquelle Dieu a choisi le sang pour faire la purification des péchés est donnée dans le livre du Lévitique :

Car la vie de la chair est dans le sang. Je vous l’ai donné sur l’autel, afin qu’il serve d’expiation pour votre vie, car c’est par la vie que le sang fait l’expiation. Lévitique 17:11

L'offrande d'une vie est le moyen d'obtenir le rachat d'une autre vie par le pardon, c'est à dire l'effacement des péchés.

Nous comprenons le sens et la valeur d'une victime expiatoire : un être qui expie à la place de celui ou celle qui a commis la faute afin que le péché soit effacé et le pécheur restauré dans la pureté.

Le sang de Jésus-Christ

Dans l'Alliance de l'Eternel avec Israël, le sang des animaux offerts pour la purification était une figure de ce qui se réaliserait parfaitement en Jésus-Christ :

Mais Christ est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n’est pas construit de main d’homme, c’est-à-dire, qui n’est pas de cette création;
et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle.
Car si le sang des taureaux et des boucs, et la cendre d’une vache, répandue sur ceux qui sont souillés, sanctifient et procurent la pureté de la chair,
combien plus le sang de Christ, qui, par un esprit éternel, s’est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il votre conscience des œuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant! Hébreux 9.1/14 -  Hébreux 10.1

Comprenons qu'il n'existe pas de vie humaine équivalente à la valeur de celle du Seigneur Jésus-Christ. C'est l'unique moyen choisi par Dieu pour purifier les pécheurs.

C’est lui que Dieu a destiné, par son sang, à être, pour ceux qui croiraient victime propitiatoire... Romains 3:25 

L'apôtre Pierre a écrit :

Ce n’est pas par des choses périssables, par de l’argent ou de l’or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères, mais par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache. 1 Pierre 1.18

L'apôtre Paul dit aussi :

Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu. 1 Corinthiens 6:20

Considérons la valeur et l'étendue de l'œuvre purificatrice de Jésus à la croix. Le sacrifice de sa vie couvre toutes les fautes, il s'étend à tous les être humains et il demeure éternellement.

Il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle. Hébreux 9:12 

Car Il a été immolé, et Il a racheté pour Dieu par son sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation; Apocalypse 5:9

Puisque l'œuvre qui purifie du péché a été accomplie par le Seigneur Jésus-Christ, il suffit désormais de recevoir par la foi ce don que Dieu nous accorde en son Fils unique.

La foi en Jésus est l'unique moyen d'être au bénéfice de ses souffrances et de sa mort sur la croix.

Car nul ne sera justifié devant lui par les oeuvres de la loi, puisque c’est par la loi que vient la connaissance du péché.
Mais maintenant, sans la loi est manifestée la justice de Dieu, à laquelle rendent témoignage la loi et les prophètes, justice de Dieu par la foi en Jésus-Christ pour tous ceux qui croient. Il n’y a point de distinction.
Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu; et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ. Romains 3.20

Si nous n'acceptons pas que le sang de Jésus nous purifie, il ne reste plus de sacrifice pour nos péchés. C'est le sens de Hébreux 10.26 à 29
C'est fouler au pied le Fils de Dieu, mépriser son sacrificie, tenir pour sans valeur le sang de Jésus et ainsi outrager l'Esprit qui témoigne du don gratuit de Dieu.

C’est pourquoi nous devons d’autant plus nous attacher aux choses que nous avons entendues, de peur que nous ne soyons emportés loin d’elles.
Car, si la parole annoncée par des anges a eu son effet, et si toute transgression et toute désobéissance a reçu une juste rétribution, comment échapperons-nous en négligeant un si grand salut, qui, annoncé d’abord par le Seigneur, nous a été confirmé par ceux qui l’ont entendu,
Dieu appuyant leur témoignage par des signes, des prodiges, et divers miracles, et par les dons du Saint-Esprit distribués selon sa volonté. Hébreux 2.1

Se conserver pur

C'est la qualité indispensable pour maintenir une réelle communion avec Dieu notre Père céleste et avec le Seigneur Jésus-Christ, par la présence du Saint-Esprit en nous.

Cependant tu as à Sardes quelques hommes qui n’ont pas souillé leurs vêtements; ils marcheront avec moi en vêtements blancs, parce qu’ils en sont dignes.
Celui qui vaincra sera revêtu ainsi de vêtements blancs; je n’effacerai point son nom du livre de vie, et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges. Apocalypse 3.4

Ceux qui croient en Jésus savent ce que veux dire  "Marcher en vêtements blancs". Cette expression peut paraître puérile pour ceux qui ne croient pas ou encore pour  quelques  intellectuels  religieux. Cependant les vrais disciples de Christ comprennent que suivre le Seigneur, marcher avec Lui, c'est se conserver pur de toute souillure de la chair et de l'esprit, c'est à dire  nos pensées, nos sentiments, nos paroles, nos actes.

Est-ce possible de ne jamais se souiller par le péché ? Dans la pratique de la vie quotidienne c'est impossible.

A part le Seigneur Jésus-Christ, de tous les croyants, même les plus pieux, aucun n'échappe à cette évidence :

Non, il n’y a sur la terre point d’homme juste qui fasse le bien et qui ne pèche jamais.il n'y pas de juste qui ne pèche jamais. Ecclésiaste 7:20

Cependant, nous ne devons pas accepter avec indifférence, comme une fatalité, le fait que nous péchons. Au contraire, il  faut d'une part nous efforcer de nous conserver purs, cela c'est la sanctification, et d'autre part revenir à la source de purification après chaque salissure.

Si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché.
Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n’est point en nous.
Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. 1 Jean 1.7

Autant de fois que cela est nécessaire.

Que le méchant abandonne sa voie, Et l’homme d’iniquité ses pensées; Qu’il retourne à l’Eternel, qui aura pitié de lui, A notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner. Esaïe 55:7

Venez et plaidons! dit l’Eternel. Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige; S’ils sont rouges comme la pourpre, ils deviendront comme la laine. Esaïe 1.16

Avant de souffrir et de mourir sur la croix, le Seigneur Jésus a institué  le repas appelé la Cène afin de rappeler à ses disciples de tous les temps la valeur éternelle et permanente de son sacrifice.

Le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain, et, après avoir rendu grâces, le rompit, et dit: Ceci est mon corps, qui est rompu pour vous; faites ceci en mémoire de moi.
De même, après avoir soupé, il prit la coupe, et dit: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang; faites ceci en mémoire de moi toutes les fois que vous en boirez.
Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne. 1 Corinthiens 11.26  (Matthieu 26.27)

Lorsque nous prenons le repas du Seigneur, nous exprimons par un acte visible, la réalité intérieure de notre foi dans son sacrifice expiatoire.

Ce sont nos souffrances qu’il a portées, C’est de nos douleurs qu’il s’est chargé; Et nous l’avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié.
Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. Esaïe 53

La coupe de bénédiction que nous bénissons, n'est-elle pas la communion au sang de Christ et que  le pain que nous rompons, n'est-il pas la communion au corps de Christ. 1 Corinthiens 10:16

Par la foi, nous nous mettons au bénéfice du sacrifice de Jésus, nous nous approprions la valeur de ses souffrances, de sa mort, de ses meurtrissures et de son sang, ainsi que la participation à sa résurrection.

La cène doit être pratiquée jusqu'à retour du Seigneur, attestant l'efficacité permanente de son sacrifice en faveur de tous ceux et celles qui croient en Lui.

Ceci est attesté dans le ciel même.

Christ est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n’est pas construit de main d’homme, c’est-à-dire, qui n’est pas de cette création; et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle. Hébreux 9.11

N'ignorons pas que le Seigneur ressuscité est toujours présent dans le ciel, au centre du trône de Dieu, comme un agneau immolé, comme le garant de notre purification et de notre salut.

Et je vis, au milieu du trône et des quatre êtres vivants et au milieu des vieillards, un agneau qui était là comme immolé. Il avait sept cornes et sept yeux, qui sont les sept esprits de Dieu envoyés par toute la terre. Apocalypse 5:6

Tous les êtres célestes proclament  la valeur éternelle du sang de Christ :

Et ils chantaient un cantique nouveau, en disant: Tu es digne de prendre le livre, et d’en ouvrir les sceaux; car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation ... Apocalypse 5:9/14

C'est ce qui fait notre assurance devant Dieu :

Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire, de sa chair, et puisque nous avons un souverain sacrificateur établi sur la maison de Dieu, approchons-nous avec un cœur sincère, dans la plénitude de la foi, les cœurs purifiés d’une mauvaise conscience, et le corps lavé d’une eau pure. Hébreux 10.19

Se sanctifier

La sanctification doit être étroitement associée à la purification. Elle en est complémentaire et elle est la preuve que nous prenons à cœur de rester pur.

Ce que Dieu veut, c’est notre sanctification. 1 Thessaloniciens 4.3 et 7

C'est impératif.

Sans la sanctification personne ne verra le Seigneur. Hébreux 12:14

Le mot "sanctification"  donne souvent lieu à un malentendu, car nous le confondons avec la perfection ou une parfaite sainteté.

La sainteté parfaite est la qualité de Dieu lui-même, Il est parfait dans toute sa nature.

Dieu est lumière, et qu’il n’y a point en lui de ténèbres. 1 Jean 1:5 

Le sens du mot sanctification c'est se séparer.

Séparez–vous, dit le Seigneur ; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai.

La sanctification est donc le complément indispensable de la pureté. Après avoir été purifié, il est nécessaire de ne plus toucher à ce qui est impur.

Lire attentivement le dossier :  La sanctification

Se sanctifier, c'est avancer, progresser vers un but, comme l'écrit l'apôtre Paul : 

Ce n’est pas que j’aie déjà remporté le prix, ou que j’aie déjà atteint la perfection; mais je cours, pour tâcher de le saisir, puisque moi aussi j’ai été saisi par Jésus-Christ.
Frères, je ne pense pas l’avoir saisi; mais je fais une chose: oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ. Philippiens 3.12

Conclusion

En terminant cet article, je suis conscient de l'importance de la pureté si nous voulons que notre vie chrétienne ne soit pas simplement la pratique d'observances religieuses. 

Nous devons permettre au Saint-Esprit de maintenir en nous chaque jour une réelle communion avec Dieu notre Père céleste et avec le Seigneur Jésus-Christ, notre Sauveur.
 

Léopold Guyot, pasteurweb

Haut de page

Lire aussi : Un vêtement blanc