Entrée pasteurweb • Introduction • Présentation du site • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

| Page d'accueil |
| Remonter|
Esprit, âme et corps
L'âme
Notre corps 1
Notre corps 2
Notre corps 3
La nudité
L'intelligence
Notre conscience
La nature humaine
Opposés entre eux
Le coeur humain
Nos tendances
La dépendance
Chrétien et sexualité
La masturbation
Adultère et impudicité
La sexualité pervertie
Clic mortel
Esprits impurs
L'homosexualité
Le genre
Identité et confusion
Le mal du siècle
Le péché
L'esprit du monde
Le temps de vivre
Le temps de mourir
Un culte raisonnable

Notre corps, un serviteur

Chapitre deux

Pour beaucoup de personnes, le corps est un maitre exigeant, les courbant à tous ses caprices et ses désirs, pour d'autres il est une vitrine exposant la vanité et le besoin de paraitre. Alors elles sont esclaves de leur aspect physique et dépendantes des exigences de leur corps.

Le sens normal de la maîtrise des choses c'est : l'esprit > l'âme > le corps. Notre corps ne doit pas être le maître et nos sens ne peuvent être la source de nos choix et de nos décisions. Lorsque la chair inspire et commande notre vie, nous devenons des êtres superficiels, esclaves de passions et de désirs qui conduisent dans toutes sortes de dérèglements et pour finir de détresses morales et physiques.

La Bible parle de l'usage naturel du corps, mais aussi d'un usage contre nature. Il y a des choses qui détruisent la santé physique et l'équilibre psychologique, car elles ne sont pas compatibles avec notre nature normale. Non seulement elles sont nuisibles, mais elles nous asservissent. Ce sont des passions au nombre desquelles on trouve l'ivrognerie, les excès de nourriture, le tabac, les drogues (douces ou dures), la sexualité obsédante conduisant à des comportements impurs : l'impudicité, la luxure, les mœurs dissolus.  Si nous n'y prenons garde les désirs de la chair nous entrainent vers ces choses et nous en devenons esclaves.

Notre corps est une chose merveilleuse, un organisme de haute technologie dont le fonctionnement nous émerveille. Il est précieux en ce qu'il nous permet de jouir des bonheurs simples de la vie terrestre, si nous savons l'utiliser avec sagesse. Il est un instrument à notre service. Malheureusement la plupart des gens sont excessivement préoccupés par leur aspect physique. Or la partie la plus importante de l'être humain c'est son âme, comme le dit Jésus :

Et que sert–il à un homme de gagner tout le monde, s’il perd son âme ? Que donnerait un homme en échange de son âme ? Marc 8:36,37

Notre corps est un serviteur et à ce titre il doit être maitrisé. La Bible enseigne la maîtrise de soi, non seulement de nos sentiments, mais aussi de notre corps.

Maîtriser son corps

Lorsque Paul écrit qu'il tient son corps assujetti, cela veut dire  qu'il ne le laisse pas gouverner sa vie, mais que ses membres sont à son service.  1 Corinthiens 9:27 

Nous bronchons tous de manières différentes, dit l'apôtre Jacques,  et nous sommes sollicités par des tentations que nous ne pouvons pas toujours surmonter. L'apôtre Paul qui décrit son combat contre le péché exprime l'impuissance de l'être humain a vaincre ses tendances charnelles.

Misérable que je suis ! Qui me délivrera du corps de cette mort ?… Romains 7:24 

Cependant le même apôtre écrira aussi :

Mais je traite durement mon corps et je le tiens assujetti, de peur d’être moi–même rejeté, après avoir prêché aux autres. 1 Corinthiens 9:27

"Que chacun de vous sache posséder son corps dans la sainteté et l'honnêteté," 1 Thessaloniciens 4:4 ...

Il cite en exemple les athlètes  qui concourent pour la victoire :

Ne savez–vous pas que ceux qui courent dans le stade courent tous, mais qu’un seul remporte le prix ? Courez de manière à le remporter.
Tous ceux qui combattent s’imposent toute espèce d’abstinences, et ils le font pour obtenir une couronne corruptible ; mais nous, faisons–le pour une couronne incorruptible. 1  Corinthiens 9:24

Nous connaissons les principes de l'athlétisme : la rigueur, l'entrainement, la sobriété. Acquérir la force pour surmonter la paresse, la lassitude, le découragement, la fatigue. Il s'agit pour l'athlète d'une force morale et physique.

Pour les disciples de Christ, la force est spirituelle et elle a sa source dans le Seigneur, ce qui ne veut pas dire que nous n'ayons rien à faire. Il nous faut prendre des résolutions fermes et pratiquer une discipline spirituelle dont les principaux exercices sont la prière et la lecture de la Parole de Dieu. Cela s'appelle l'exercice de la piété.

Exerce–toi à la piété ; car l’exercice corporel est utile à peu de chose, tandis que la piété est utile à tout, ayant la promesse de la vie présente et de celle qui est à venir. 1 Timothée 4:8

Ce que l'apôtre Paul recommandait à Timothée, il l'avait lui-même mis en pratique et il pouvait proclamer :

Moi donc, je cours, non pas comme à l’aventure ; je frappe, non pas comme battant l’air.
Mais je traite durement mon corps et je le tiens assujetti, de peur d’être moi–même rejeté, après avoir prêché aux autres. 1 Corinthiens 9:23

Il écrit encore :

J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi.
Désormais la couronne de justice m’est réservée ; le Seigneur, le juste juge, me la donnera dans ce jour–là, et non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement. 2 Timothée 4:7

L'apôtre Jacques parle de tenir son corps en bride,  lorsqu'il écrit que la langue est le membre le plus difficile à maitriser.

Nous bronchons tous de plusieurs manières. Si quelqu’un ne bronche point en paroles, c’est un homme parfait, capable de tenir tout son corps en bride. Jacques 3:2

Notre corps  est souvent l'instrument de notre âme pour satisfaire nos convoitises. C'est pourquoi nous sommes invités à veiller, à nous tenir sur nos gardes, au sujet des choses qui sollicitent nos sens.

Mais chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise.
Puis la convoitise, lorsqu’elle a conçu, enfante le péché ; et le péché, étant consommé, produit la mort. Jacques 1:14,15

Le Seigneur Jésus nous exhorte au sujet de la tentation :

Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas en tentation ; l’esprit est bien disposé, mais la chair est faible. Marc 14:38

Pécher contre son corps

La Bible parle du péché dans le corps et de pécher contre son propre corps :

Fuyez l’impudicité. Quelque autre péché qu’un homme commette, ce péché est hors du corps ; mais celui qui se livre à l’impudicité pèche contre son propre corps. 1 Corinthiens 6:18

Il est encore écrit que le péché peut régner, dominer, dans notre corps et que nos membres peuvent lui être livrés.

Que le péché ne règne donc point dans votre corps mortel, et n’obéissez pas à ses convoitises.
Ne livrez pas vos membres au péché, comme des instruments d’iniquité; mais donnez-vous vous-mêmes à Dieu, comme étant vivants de morts que vous étiez, et offrez à Dieu vos membres, comme des instruments de justice. Romains 6.12/13

Il y a donc des péchés qui concernent directement notre corps (l'ivrognerie, les excès de nourriture, le tabac, les drogues, les vices et les passions de la sexualité, l'impudicité, la luxure, les mœurs dissolus, etc.)  dont nous devons nous abstenir, car ils nuisent à l'équilibre et à la santé, ils agissent "contre" notre corps et le détruisent, ils freinent l'œuvre du Saint-Esprit et l'empêchent d'utiliser nos membres comme il le voudrait :

Ne savez–vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous ?
Si quelqu’un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira ; car le temple de Dieu est saint, et c’est ce que vous êtes. 1 Corinthiens 3:16,17

Notre corps  peut être au service du bien, ou au contraire être un instrument du mal, au service de la justice ou service du péché, au service de Dieu ou au service du diable. Or nous sommes exhortés à surmonter le mal par le bien, à nous préserver des souillures de la chair et de l'esprit, à mettre nos corps au service de Dieu.

Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais surmonte le mal par le bien. Romains 12:21

... purifions–nous de toute souillure de la chair et de l’esprit, en achevant notre sanctification dans la crainte de Dieu. 2 Corinthiens 7:1 

Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. Romains 12:1

Comparant le baptême d'eau à la mort avec Christ afin de vivre en Lui une vie nouvelle, l'apôtre Paul écrit :

Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie.
En effet, si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection, sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché ;car celui qui est mort est libre du péché. Romains 6:4-7

L'Esprit de Dieu a inspiré la méthode efficace pour vaincre le péché : donner son corps à Dieu, lui offrir ses membres.

Ainsi vous–mêmes, regardez–vous comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Jésus–Christ.
Que le péché ne règne donc point dans votre corps mortel, et n’obéissez pas à ses convoitises.

Ne livrez pas vos membres au péché, comme des instruments d’iniquité ;

mais donnez–vous vous–mêmes à Dieu, comme étant vivants de morts que vous étiez,

et offrez à Dieu vos membres, comme des instruments de justice.

Car le péché n’aura point de pouvoir sur vous, puisque vous êtes, non sous la loi, mais sous la grâce. Romains 6:11-14

Notre corps est pour le Seigneur

Il y a une réalité spirituelle dont nous devons être conscients, c'est la dimension de la rédemption qui englobe  notre être entier.

"Le corps est pour le Seigneur, et le Seigneur pour le corps." 1 Corinthiens 6.13

Notre corps participe à la rédemption, il a été racheté par l'offrande du corps de Christ sur la croix et il devient un instrument au service de Dieu. Le salut que Dieu nous accorde par la foi en son Fils Jésus-Christ  touche tout notre être : l'esprit, l'âme et le corps. La sanctification, la restauration, la guérison, et beaucoup d'autres bénédictions divines concernent aussi notre corps.

Que le Dieu de paix vous sanctifie lui–même tout entiers, et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus–Christ !  1 Thessaloniciens 5:23 

Notre corps participe au royaume de Dieu dès ici-bas et de ce fait, nous devons veiller à ce qu'il glorifie Dieu.

Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu. 1 Corinthiens 6:20

La rédemption est l'œuvre du rachat que le Seigneur Jésus-Christ a accomplie par le sacrifice de sa vie sur la croix et cette œuvre comprend plusieurs éléments. Christ nous a rachetés de plusieurs choses :

. de nos péchés,

En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce. Ephésiens 1:7

. de la malédiction de la loi

Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous–car il est écrit : Maudit est quiconque est pendu au bois. Galates 3:13

. de notre ancienne manière de vivre

Sachant que ce n’est pas par des choses périssables, par de l’argent ou de l’or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères, mais par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache. 1 Pierre 1:18

. de la puissance du diable

Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, il (Christ) y a également participé lui–même, afin que, par la mort, il anéantît celui qui a la puissance de la mort, c’est–à–dire le diable, et qu’il délivrât tous ceux qui, par crainte de la mort, étaient toute leur vie retenus dans la servitude. Hébreux 2:14

En résumé, le but de la rédemption, c'est de nous délivrer de ce qui dominait sur nous, le péché, la malédiction, la puissance du diable, etc... afin que nos appartenions à un autre, c'est à dire à Celui qui nous a rachetés par son sang.

De même, mes frères, vous aussi vous avez été, par le corps de Christ, mis à mort en ce qui concerne la loi, pour que vous apparteniez à un autre, à celui qui est ressuscité des morts, afin que nous portions des fruits pour Dieu. Romains 7:4

Les rachetés, cités dans le livre de l'Apocalypse, le proclament glorieusement :

Et ils chantaient un cantique nouveau, en disant : Tu es digne de prendre le livre, et d’en ouvrir les sceaux ; car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation ; tu as fait d’eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre. Apocalypse 5:9,10

Comprenons aussi que non seulement notre âme et notre esprit sont rachetés, mais que notre corps participe également à la rédemption afin d'être délivré du péché et du malin pour servir et glorifier Dieu.

Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu. 1 Corinthiens 6:20

L'apôtre Paul parlait de son corps comme d'un vase de terre qui portait un trésor, celui de la connaissance de Dieu et du Seigneur Jésus-Christ.

Nous portons ce trésor dans des vases de terre, afin que cette grande puissance soit attribuée à Dieu, et non pas à nous. 2 corinthiens 4:7

Il est  question des vases de la maison de Dieu

Dans une grande maison, il n’y a pas seulement des vases d’or et d’argent, mais il y en a aussi de bois et de terre ; les uns sont des vases d’honneur, et les autres sont d’un usage vil.   Si donc quelqu’un se conserve pur, en s’abstenant de ces choses, il sera un vase d’honneur, sanctifié, utile à son maître, propre à toute bonne œuvre. 2 Timothée 2:20

Dieu veut que notre corps soit saint :

Ce que Dieu veut, c’est votre sanctification ; c’est que vous vous absteniez de l’inconduite ; c’est que chacun de vous sache tenir son corps dans la sainteté et l’honnêteté, sans se livrer à une convoitise passionnée comme font les païens qui ne connaissent pas Dieu. 1 Thessaloniciens 4: 3

Nous devons le maintenir dans la sainteté et l'honnêteté, comme un vase pur, sanctifié, qui sera utile et propre à toute bonne œuvre.

"Si donc quelqu’un se conserve pur, en s’abstenant de ces choses, il sera un vase d’honneur, sanctifié, utile à son maître, propre à toute bonne œuvre." 2 Timothée 2:21 

Le Seigneur est pour le corps

C'est la seconde partie du verset  : "Le corps est pour le Seigneur, et le Seigneur pour le corps." 1 Corinthiens 6.13

Cette parole nous fait comprendre la nécessité de reconnaître que notre corps appartient au Seigneur et qu'il nous demande de le lui offrir volontairement. Elle contient  aussi une promesse  par laquelle le Seigneur s'engage a prendre soin de notre corps. C'est ce que Jésus enseigne lorsqu'il dit à ses disciples de chercher premièrement le royaume de Dieu.

Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas : Que mangerons–nous ? que boirons–nous ? de quoi serons–nous vêtus ?
Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin.
Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par–dessus. Matthieu 6:19à33

Nous devons bien considérer les paroles de Jésus qui sont très explicites : Dieu se préoccupe des besoins de notre corps. C'est ce qu'écrit aussi l'apôtre Pierre :

Déchargez–vous sur lui de tous vos soucis, car lui–même prend soin de vous. 1 Pierre 5:7

C'est vrai d'une manière générale, Dieu veillant sur les lois qu'il a établies dès le commencement afin que ses créatures  aient sur la terre tout ce qui contribue à la vie.

Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qui s’y trouve, étant le Seigneur du ciel et de la terre, n’habite point dans des temples faits de main d’homme ; il n’est point servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quoi que ce soit, lui qui donne à tous la vie, la respiration, et toutes choses.
Il a fait que tous les hommes, sortis d’un seul sang, habitassent sur toute la surface de la terre, ayant déterminé la durée des temps et les bornes de leur demeure ; il a voulu qu’ils cherchassent le Seigneur, et qu’ils s’efforçassent de le trouver en tâtonnant, bien qu’il ne soit pas loin de chacun de nous, car en lui nous avons la vie, le mouvement, et l’être. Actes 17:24-28

Ce Dieu, dans les âges passés, a laissé toutes les nations suivre leurs propres voies, quoiqu’il n’ait cessé de rendre témoignage de ce qu’il est, en faisant du bien, en vous dispensant du ciel les pluies et les saisons fertiles, en vous donnant la nourriture avec abondance et en remplissant vos cœurs de joie. Actes 14.16,17

Nous avons peut-être besoin de restaurer notre foi dans la providence divine et de  proclamer avec assurance les paroles de Dieu concernant sa bonté et sa bienveillance permanente à l'égard des êtres humains, même envers ceux qui ne le cherchent pas.

Car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. Matthieu 5:45

Et d'une manière plus personnelle nous devons mettre en lui notre confiance, car il connait chacun d'entre nous  et il sait tout ce dont nous avons besoin pour notre vie quotidienne.

(voir les études sur " La Providence divine ")

La santé et la guérison de notre corps

"Le Saigneur est pour le corps" veut dire aussi qu'il est Celui qui renouvelle nos forces physiques et nous guérit de nos maladies. Dieu se soucie de notre santé physique comme celle de notre âme ::

Bien–aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l’état de ton âme. 3 Jean 1:2

Il est écrit :

Confie–toi en l’Eternel de tout ton cœur, Et ne t’appuie pas sur ta sagesse ;
Reconnais–le dans toutes tes voies, Et il aplanira tes sentiers.
Ne sois point sage à tes propres yeux, Crains l’Eternel, et détourne–toi du mal:
Ce sera la santé pour tes muscles, Et un rafraîchissement pour tes os. Proverbes 3:5-8

Par sa Parole, Dieu nous donne des instructions précieuses pour notre santé et la guérison de nos maladies ou de nos infirmités, si nous l'écoutons.

Mon fils, sois attentif à mes paroles, Prête l’oreille à mes discours.
Qu’ils ne s’éloignent pas de tes yeux ; Garde–les dans le fond de ton cœur ;
Car c’est la vie pour ceux qui les trouvent, C’est la santé pour tout leur corps. Proverbes 4:20-22

Par son Esprit, dont notre corps est le temple, le Seigneur renouvelle nos forces et restaure notre santé.

Il donne de la force à celui qui est fatigué, Et il augmente la vigueur de celui qui tombe en défaillance.
Les adolescents se fatiguent et se lassent, Et les jeunes hommes chancellent ;
Mais ceux qui se confient en l’Eternel renouvellent leur force. Ils prennent le vol comme les aigles ; Ils courent, et ne se lassent point, Ils marchent, et ne se fatiguent point. Esaïe 40:29-31

Mon âme, bénis l’Eternel, Et n’oublie aucun de ses bienfaits !
C’est lui qui pardonne toutes tes iniquités, Qui guérit toutes tes maladies ;
C’est lui qui délivre ta vie de la fosse, Qui te couronne de bonté et de miséricorde ;
C’est lui qui rassasie de biens ta vieillesse, Qui te fait rajeunir comme l’aigle. Psaume 103:2

La guérison divine est un élément de l'œuvre de rédemption accomplie par Jésus sur la croix.

- Cependant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, C’est de nos douleurs qu’il s’est chargé ; Et nous l’avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié.
Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités ; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. Esaïe 53:4,5

- Le soir, on amena auprès de Jésus plusieurs démoniaques. Il chassa les esprits par sa parole, et il guérit tous les malades,
afin que s’accomplît ce qui avait été annoncé par Esaïe, le prophète : Il a pris nos infirmités, et il s’est chargé de nos maladies. Matthieu 8:16,17

- Lui qui a porté lui–même nos péchés en son corps sur le bois, afin que morts aux péchés nous vivions pour la justice ; lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris. 1 Pierre 2:24

Retrouvez  les études à ce sujet dans le sommaire "Guérison divine", de pasteurweb)

A suivre : Notre corps, Temple du Saint-Esprit et Membre  de Christ

Haut de page

Voir : L'être humain