| Page d'accueil | • Entrée pasteurweb • Présentation du site • Introduction • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

Apocalypse

| Page d'accueil |
| Remonter|
Le ciel
Un trône dans le ciel
Le trône de Dieu
L'Esprit parle aux églises
Lettre à Ephèse
Lettre à Smyrne
Lettre à Pergame
Lettre à Thyatire
Lettre à Sardes
Lettre à Philadelphie
Lettre à Laodicée
Les 4 cavaliers
Les 7 sceaux
L'Antéchrist
La grande séduction
Babylone
Un jour de colère
Une nouvelle création
L'au delà
Dossier complet

Écris à l'ange de l'église de Pergame

Au fur et à mesure que nous avançons dans la réflexion que nous inspirent les sept lettres de l'Apocalypse, nous découvrons les similitudes qui existent avec ce que nous vivons aujourd'hui. Ces écrits ont toujours été en phase avec les situations des églises dans toutes les générations : 

1 - Le refroidissement du premier amour, 

2 - les souffrances pour Christ 

3 - la compromission, 

4 - le manque de rigueur évangélique

5 - les apparences trompeuses, 

6 - l'attachement à la parole de Christ

7 - l'église des illusions.

Comme je l'ai dit précédemment, ces écrits nous concernent personnellement et il ne s'agit pas de prendre ce qui nous satisfait pour jeter le reste dans le jardin des voisins.

Que celui qui a des oreilles écoute ce que l'Esprit dit aux églises !

Au messager de l'église de Pergame, le Seigneur se présente comme celui qui a l'épée à deux tranchants :  La Parole de Dieu qui sort de sa bouche. 

Apocalypse 1:16 Il avait dans sa main droite sept étoiles. De sa bouche sortait une épée aiguë, à deux tranchants; et son visage était comme le soleil lorsqu’il brille dans sa force.

Apocalypse 2:16 Repens-toi donc; sinon, je viendrai à toi bientôt, et je les combattrai avec l’épée de ma bouche.

Nous devons comprendre ce que veut dire : "De sa bouche sortait une épée à deux tranchants." 

Il s'agit de la Parole que Dieu prononce par ses prophètes, comme nous le lisons souvent : La parole de l'Éternel fut adressée à ...

Esaïe 49:2 Il a rendu ma bouche semblable à un glaive tranchant, Il m’a couvert de l’ombre de sa main; Il a fait de moi une flèche aiguë, Il m’a caché dans son carquois.

C'est la Parole qui est rendue vivante par le Saint-Esprit, l'épée de l'Esprit : 

Hébreux 4:12 Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles; elle juge les sentiments et les pensées du cœur.

C'est l'épée avec laquelle le Seigneur combat, pénètre les consciences, sépare et juge :

Apocalypse 2:16 Repens-toi donc; sinon, je viendrai à toi bientôt, et je les combattrai avec l’épée de ma bouche.

La parole de Dieu est comparée à beaucoup de choses : tantôt une semence qui doit produire son fruit, tantôt le pain spirituel qui nourrit le croyant, parfois un lait spirituel pur, et d'autre fois la lampe qui éclaire,  etc. Je vous laisse le soin de trouver toutes les autres métaphores concernant la Parole de Dieu.

Ici, elle est comme une épée aiguë et tranchante.

Dans la bouche du Seigneur sa Parole va pénétrer jusque dans la conscience profonde pour juger les sentiments et les pensées du cœur et trancher entre les comportements.

Le message adressé à l'ange de l'église de Pergame parle de sa persévérance dans la foi, malgré une situation difficile. 

L'église est situé dans un ville ou règne Satan. La ville de Pergame était à l'époque un grand centre d'idolâtrie. Rappelons-nous que les idoles sont le moyen de communication utilisés par les démons. 

1 Corinthiens 10. 19 Que dis-je donc? Que la viande sacrifiée aux idoles est quelque chose, ou qu’une idole est quelque chose? Nullement.
Je dis que ce qu’on sacrifie, on le sacrifie à des démons, et non à Dieu; or, je ne veux pas que vous soyez en communion avec les démons.

Il y avait dans ces temples d'idoles, des repas autour de sacrifices aux dieux que l'on y honorait. C'est pourquoi les apôtres mettaient en garde les chrétiens au sujet de l'idolâtrie.

L’acropole de Pergame surmontait une colline escarpée, s’élevant à 304 m. au-dessus de la plaine. A proximité du sommet se dressait un autel monumental, qu’avait élevé Eumène II, pour commémorer la victoire de son père sur les Gaulois. 

Un temple dédié à Athéna se trouvait tout près de cet autel. A l’époque romaine, on bâtit sur l’acropole un temple consacré à l'empereur Auguste. A l’extérieur de la cité, il y avait le célèbre sanctuaire d’Asklepios (Esculape), dieu de la médecine, qui attirait les foules.

Note archéologique. Pergame est l’un des sites archéologiques les plus fouillés du monde, principalement par les Allemands. Ils y ont travaillé depuis la fin du 19e siècle. 

A Pergame se trouvait l’énorme autel de Zeus (15 m. de haut depuis la terrasse sur laquelle il est bâti), il fut démonté et transporté à Berlin, où il se trouve toujours au musée "Pergamon". 

Il y a aussi les restes d’autres temples- d’Athéna, de Dionysos et d’Esculape dont l’emblème était un serpent (salué par l’empereur Caracalla d’un salut à l’hitlérienne). 

Certains se sont demandé si ce sont ces lieux de culte païens qui ont fait nommer Pergame "le trône de Satan". Apoc. 2.13 

D’autres croient que cette mention est plutôt due au fait que Pergame était alors la capitale romaine de la province d’Asie et que le culte de l’empereur, au cours duquel on devait brûler de l’encens en l’honneur de l’empereur, constituait certainement une grande épreuve pour l’Église. 

Probablement. les deux faits se conjuguaient pour que Pergame soit stigmatisée de cette manière. 

On comprend que dans un tel contexte il était difficile de rester fidèle et ce parfois au prix du martyr. C'est pour cela que le Seigneur souligne le courage de son serviteur : 

Tu retiens mon nom, et tu n’as pas renié ma foi, même aux jours d’Antipas, mon témoin fidèle, qui a été mis à mort chez vous, là où Satan a sa demeure.

Cependant le message comprend un reproche : 

Apocalypse 2:14 Mais j’ai quelque chose contre toi, c’est que tu as là des gens attachés à la doctrine de Balaam, qui enseignait à Balak à mettre une pierre d’achoppement devant les fils d’Israël, pour qu’ils mangeassent des viandes sacrifiées aux idoles et qu’ils se livrassent à l’impudicité.

La doctrine des Nicolaïtes se singularisait par la pratique que  Balaam  avait conseillé au roi de Moab, Balak, d'envoyer les filles de son peuple séduire les hommes d'Israël, les entraînant à la débauche et à l'idolâtrie dans les plaines de Moab.

Nombres 31:16 Voici, ce sont elles qui, sur la parole de Balaam, ont entraîné les enfants d’Israël à l’infidélité envers l’Éternel, dans l’affaire de Peor; et alors éclata la plaie dans l’assemblée de l’Éternel.

De même les Nicolaïtes enseignaient qu'il était possible de vivre la vie chrétienne tout en se mêlant aux païens qui se livraient à la débauche et à l'idolâtrie, dans leurs temples des faux dieux. 

De plus, souvent dans ces villes païennes, les activités professionnelles étaient plus ou moins liées aux pratiques idolâtres.

Alors  le Seigneur reproche à son serviteur de laisser faire ce compromis avec le péché.

Quels sont aujourd'hui, les formes de compromis que nous pouvons avoir avec le monde, selon cette parole de l'apôtre Jean : 

1 Jean 2.15/16 N’aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui; car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l’orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde.

L'idolâtrie peut prendre différents aspects, allant de l'attachement excessifs aux personnes, jusqu'à la cupidité.

Colossiens 3:5 Faites donc mourir les membres qui sont sur la terre, l’impudicité, l’impureté, les passions, les mauvais désirs, et la cupidité, qui est une idolâtrie.

L'une des responsabilités des serviteurs de Dieu, est d'avoir un enseignement sans concession avec le péché et d'intervenir avec fermeté lorsque l'église se laisse entraîner dans des compromis avec le monde et l'esprit du monde.
La Parole de Dieu doit être annoncée dans toute sa force, comme l'épée dont va se servir l'Esprit de Dieu, pour pénétrer au plus profond du cœur, afin d'amener à la repentance et à la foi.

Repens-toi donc ! 

Le Seigneur parle à son serviteur, car il doit réagir pour avertir et prendre des décisions énergiques contre ceux qui entraînent les autres au péché.

Sinon c'est lui-même, le Seigneur,  qui va intervenir par une parole de jugement qui  atteindra les coupables.

Apocalypse 2:16 Repens-toi donc; sinon, je viendrai à toi bientôt, et je les combattrai avec l’épée de ma bouche.

Que celui qui sait écouter, comprenne l'avertissement du Seigneur et en tienne compte, car ici la parole s'adresse à chacun. 

Voici la récompense :

Apocalypse 2:17 A celui qui vaincra je donnerai de la manne cachée, et je lui donnerai un caillou blanc; et sur ce caillou est écrit un nom nouveau, que personne ne connaît, si ce n’est celui qui le reçoit.

La manne cachée. 

Une nourriture qui provient d'une communion intime et personnelle avec le Seigneur, Le pain de vie, le pain du ciel, qui nous rassasie pleinement. 

Psaume 131.2 3J'ai l'âme calme et tranquille, comme un enfant sevré qui est auprès de sa mère.

Un caillou blanc. 

  • Chez les Grecs, un caillou blanc était le symbole de l’acquittement, un caillou noir celui de la condamnation. Le caillou blanc implique la justification, l’innocence et la victoire.

  • Les vainqueurs des jeux olympiques recevaient de telles pierres gravées de leur nom, comme un trophée attestant leur victoire

  • Une petite pierre blanche, d’usage courant pour des inscriptions, dont la couleur symbolise le caractère céleste et pur du chrétien victorieux. Le nom inscrit est la garantie de la participation à la gloire à venir, comme une pièce d'identité octroyant l'entrée dans le royaume de la gloire de Dieu et de Christ.

Un nom nouveau. 

Il s'agit de cette relation personnelle que chaque racheté doit connaître avec son Seigneur, selon les paroles de Jésus : 

Jean 10.3/4  Il appelle par leur nom les brebis qui lui appartiennent, et il les conduit dehors...

Il marche devant elles; et les brebis le suivent, parce qu’elles connaissent sa voix.

Il doit exister dans notre relation avec le Seigneur, une telle intimité (communion) que nous sommes sensibles au son de sa voix et à sa présence en nous. Alors nous savons quand il nous parle, s'adresse à nous et nous appelle.

Il est seulement donné à celui qui a vaincu, qui a tranché entre les compromis du péché et du monde par son attachement fidèle  au Seigneur.

 Il décrit notre nouvelle relation avec Dieu et avec l’Agneau et cette relation est tout à fait personnelle. Elle dépasse toute forme de piété extérieure et se situe au niveau de notre propre cœur.

C'est cela qui est finalement le plus important : la connaissance que le Seigneur a de nous et la relation que nous cultivons avec Lui.

A celui qui vaincra

Cette parole répétée en conclusion de chacune des sept lettres, nous rappelle que notre vie de racheté et de disciple du Seigneur est un combat constant, dans lequel nous sommes appelés à sortir victorieux.

 

Haut de page

Lire aussi :

 
                                                          
 

Une grande foule que personne ne peut compter. Apoc.7.9