Entrée pasteurweb • Introduction • Présentation du site • Liste des sujets • Dossiers complets • Témoignage

 

| Page d'accueil |
Entrée pasteurweb
Introduction
Présentation du site
Liste des sujets
Dossiers complets
Témoignage

 

Bienvenue sur les pages de pasteurweb

Notre fête

Le christianisme s'est approprié quelques fêtes juives, comme la pâque et  la fête de pentecôte.

La pâque, et non "Pâques" la fête catholique, signifie "passage" et elle était établie pour célébrer l'anniversaire de la délivrance du peuple d'Israël de l'esclavage des Egyptiens. Ce jour là, comme ce fut le cas la nuit où la terreur de Dieu se répandit sur le pays d'Egypte, les Israélites doivent sacrifier un agneau et prendre le repas avec les pains sans levain.

Les premiers disciples issus du peuple juif, célébraient la pâque ordonné par Moïse à son peuple. Jésus l'a d'ailleurs célébrée régulièrement, d'abord avec sa famille et ensuite avec ses disciples, dont la dernière avant d'être livré pour être crucifié, pendant laquelle il institua la Cène.

C'est justement à propos de la Cène ou souper, le repas du Seigneur  appelé par les premiers disciples  de Jésus  "la fraction du pain", que l'apôtre Paul écrit aux disciples de l'église de Corinthe :

En donnant cet avertissement, ce que je ne loue point, c’est que vous vous assemblez, non pour devenir meilleurs, mais pour devenir pires.
Et d’abord, j’apprends que, lorsque vous vous réunissez en assemblée, il y a parmi vous des divisions, -et je le crois en partie, car il faut qu’il y ait aussi des sectes parmi vous, afin que ceux qui sont approuvés soient reconnus comme tels au milieu de vous. -
Lors donc que vous vous réunissez, ce n’est pas pour manger le repas du Seigneur; car, quand on se met à table, chacun commence par prendre son propre repas, et l’un a faim, tandis que l’autre est ivre.
N’avez-vous pas des maisons pour y manger et boire? Ou méprisez-vous l’Eglise de Dieu, et faites-vous honte à ceux qui n’ont rien? Que vous dirai-je? Vous louerai-je? En cela je ne vous loue point ... etc. 1 Corinthiens 11. 17 à 34

L'apôtre rappelle le sens de la vraie pâque pour les disciples de Jésus :

Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé.
Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, non avec un levain de malice et de méchanceté, mais avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité. 1 Corinthiens 5.7

Cette fête, était célébrée à chaque fois que les disciples de Christ se réunissaient dans  un lieu de prière ou dans la maison de l'un d'eux, parfois même tous les jours.

La tradition religieuse "chrétienne" n'a pas fait mieux que la tradition des religieux juifs qui détournait le vrai sens  des fêtes et des sabbats.

Il y a dans les milieux chrétiens "évangéliques" une résurgence des déviations anciennes en voulant rétablir, pour les disciples de Christ issus des nations, un certains vocabulaire "hébreu" et des  pratiques de la loi de Moïse.

Ce que l'apôtre Paul reprochait à certaines personnes en son temps :

Je m’étonne que vous vous détourniez si promptement de celui qui vous a appelés par la grâce de Christ, pour passer à un autre Evangile.
Non pas qu’il y ait un autre Evangile, mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent renverser l’Evangile de Christ. Galates 1.6

Des personnes venant des églises formées de juifs circoncis, voulaient forcer les disciples incirconcis issus des nations, à judaïser.

Vous observez les jours, les mois, les temps et les années! Je crains d’avoir inutilement travaillé pour vous. Galates 4.10

Le but de la lettre que l'apôtre  écrit aux disciples de la Galatie, est de les ramener dans la foi de l'Evangile sans se laisser séduire par le judaïsme.

Beaucoup ont oublié ce qui est écrit dans l'épitre aux Hébreux :

La première alliance avait aussi des ordonnances relatives au culte, et le sanctuaire terrestre ...

Le Saint-Esprit montrait par là que le chemin du lieu très saint n’était pas encore ouvert, tant que le premier tabernacle subsistait. C’est une figure pour le temps actuel, où l’on présente des offrandes et des sacrifices qui ne peuvent rendre parfait sous le rapport de la conscience celui qui rend ce culte, et qui, avec les aliments, les boissons et les diverses ablutions, étaient des ordonnances charnelles imposées seulement jusqu’à une époque de réformation. Hébreux 9

Le temps des ordonnances de la loi de Moïse, concernant les sacrifices,  les aliments purs ou impurs, ainsi que l'observance des sabbats et des fêtes, est révolu, pour la raison suivante :

Christ est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n’est pas construit de main d’homme, c’est-à-dire, qui n’est pas de cette création; et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle.
Car si le sang des taureaux et des boucs, et la cendre d’une vache, répandue sur ceux qui sont souillés, sanctifient et procurent la pureté de la chair, combien plus le sang de Christ, qui, par un esprit éternel, s’est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il votre conscience des oeuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant! Hébreux 9

Nous servons le Dieu vivant et notre Seigneur Jésus-Christ ressuscité dans un esprit nouveau.

Mais maintenant, nous avons été dégagés de la loi, étant morts à cette loi sous laquelle nous étions retenus, de sorte que nous servons dans un esprit nouveau, et non selon la lettre qui a vieilli. Romains 7:6

Tous ces dogmes et pratiques catholiques séduisent les gens et les entraient à croire des choses qui sont étrangères au véritable évangile de Jésus-Christ.

Christ est notre pâque

Le mot signifie "passage". Il indique que l’Eternel passa par-dessus la porte des maisons des Israélites protégées du jugement divin par le sang d'un agneau.

Moïse appela tous les anciens d’Israël, et leur dit: Allez prendre du bétail pour vos familles, et immolez la Pâque.
Vous prendrez ensuite un bouquet d’hysope, vous le tremperez dans le sang qui sera dans le bassin, et vous toucherez le linteau et les deux poteaux de la porte avec le sang qui sera dans le bassin. Nul de vous ne sortira de sa maison jusqu’au matin.
Quand l’Eternel passera pour frapper l’Egypte, et verra le sang sur le linteau et sur les deux poteaux, l’Eternel passera par-dessus la porte, et il ne permettra pas au destructeur d’entrer dans vos maisons pour frapper.

C'est aussi ce qui ce qui s'est produit lors de la crucifixion du Seigneur Jésus-Christ, l'Agneau de Dieu :

Cependant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, C’est de nos douleurs qu’il s’est chargé; Et nous l’avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié.
Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.
6 Nous étions tous errants comme des brebis, Chacun suivait sa propre voie; Et l’Eternel a fait retomber sur lui l’iniquité de nous tous.
Il a été maltraité et opprimé, Et il n’a point ouvert la bouche, Semblable à un agneau qu’on mène à la boucherie, A une brebis muette devant ceux qui la tondent; Il n’a point ouvert la bouche.
Il a été enlevé par l’angoisse et le châtiment; Et parmi ceux de sa génération, qui a cru Qu’il était retranché de la terre des vivants Et frappé pour les péchés de mon peuple?
On a mis son sépulcre parmi les méchants, Son tombeau avec le riche, Quoiqu’il n’eût point commis de violence Et qu’il n’y eût point de fraude dans sa bouche.
Il a plu à l’Eternel de le briser par la souffrance… Après avoir livré sa vie en sacrifice pour le péché, Il verra une postérité et prolongera ses jours; Et l’œuvre de l’Eternel prospérera entre ses mains.
A cause du travail de son âme, il rassasiera ses regards; Par sa connaissance mon serviteur juste justifiera beaucoup d’hommes, Et il se chargera de leurs iniquités.
C’est pourquoi je lui donnerai sa part avec les grands; Il partagera le butin avec les puissants, Parce qu’il s’est livré lui-même à la mort, Et qu’il a été mis au nombre des malfaiteurs, Parce qu’il a porté les péchés de beaucoup d’hommes, Et qu’il a intercédé pour les coupables. Esaïe 53

C'est afin que nous gardions dans notre cœur la réalité de son œuvre rédemptrice que Jésus,  la veille de sa mort, au cours du repas  célébrant la pâque juive avec ses disciples, a institué une nouvelle pâque, celle qui commémore son  sacrifice  pour la rémission des  péchés.

Le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain, et, après avoir rendu grâces, le rompit, et dit: Ceci est mon corps, qui est rompu pour vous; faites ceci en mémoire de moi.
De même, après avoir soupé, il prit la coupe, et dit: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang; faites ceci en mémoire de moi toutes les fois que vous en boirez.
Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne. 1 Corinthiens 11.23

Dans sa lettre aux disciples de Corinthe, Paul a rappelé les paroles de Jésus :

Pendant qu’ils mangeaient, Jésus prit du pain; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le donna aux disciples, en disant: Prenez, mangez, ceci est mon corps.
Il prit ensuite une coupe; et, après avoir rendu grâces, il la leur donna, en disant: Buvez-en tous; car ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu pour plusieurs, pour la rémission des péchés. Matthieu 24.26

Si le sang de l'agneau appliqué sur les linteaux des portes des israélites les protégeaient du jugement divin, le sang de Jésus a une plus grande portée pour ceux qui croient en lui.

Christ est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n’est pas construit de main d’homme, c’est-à-dire, qui n’est pas de cette création; et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle. Hébreux 9.11

Le Seigneur Jésus-Christ est notre pâque, c'est à dire que  par la foi en lui nos échappons au jugement qu'il a supporté à notre place, nous passons des  ténèbres à la lumière, de la mort à la vie. Délivrés de la puissance de Satan, nous entrons dans le royaume de Dieu. Actes 26.18

Les premiers disciples prenaient chaque jour le repas du Seigneur, ils célébraient et commémoraient quotidiennement son sacrifice et sa résurrection, dans l'attente de son retour, en rompant le pain et en partageant la coupe entre eux, témoignant ainsi d'une vie de pureté et de vérité en Jésus-Christ.

Pour les vrais disciples de Christ, la pâque n'est pas  une célébration religieuse annuelle, mais une réalité quotidienne.

La mort de Christ sur la croix et sa résurrection sont, pour ceux qui croient en Lui, les fondements de leur foi, et l'objet d'une grande espérance.

L'apôtre Paul a écrit : Je vous ai enseigné avant tout, comme je l’avais aussi reçu, que Christ est mort pour nos péchés, selon les Ecritures; qu’il a été enseveli, et qu’il est ressuscité le troisième jour, selon les Ecritures. 1 Corinthiens 15.3

Jésus est vivant

C'est glorieusement vrai, mais quelle incidence cette vérité a-t-elle dans nos vies ?

La résurrection du Seigneur Jésus-Christ est un fait incontestable, établi comme un fondement de la foi chez tous les chrétiens. Cependant, nous n'en comprenons pas toujours toute la portée.

Pendant une semaine chaque année, il est particulièrement question, dans les milieux chrétiens de toutes les dénominations,  de la passion et de la résurrection du Seigneur Jésus-Christ. Le dimanche de Pâque on lit dans toutes les églises les passages de l'Evangile qui proclament la résurrection de Jésus-Christ.

S'il est bon que ces choses soient rappelées, c'est encore mieux  d'en réaliser l'importance, le sens et l'actualité constante dans notre vie quotidienne d'enfants de Dieu et de disciples de Christ.

Le Seigneur dans lequel nous croyons et que nous suivons est vivant, et chaque matin nous devrions saluer sa présence et son action dans nos vies. Il est le soleil de justice qui se lève sur tous ceux qui dans le  monde entier l'on reçu comme leur Sauveur et Seigneur, leur apportant le salut, le secours et la guérison.

Mais pour vous qui craignez mon Nom, le soleil de justice brillera, avec la guérison dans ses rayons ; vous sortirez en bondissant comme des veaux à l’engrais.  Malachie 4:2

Jésus nous a assuré de sa présence quotidienne :

Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. Matthieu 28:20

Le témoignage de sa présence que nous communique son Esprit remplit notre cœur de paix et de joie. Mais aussi d'une glorieuse et vivante espérance dans notre propre résurrection.

Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous. Romains 8:11

Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est. Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui-même est pur. 1 Jean 3.2

Pâque, notre résurrection

Si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous. Romains 8:10,11

La résurrection est une merveilleuse espérance pour ceux qui sont sauvés, comme le dit le Seigneur Jésus-Christ :

Que votre cœur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi.
Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n’était pas, je vous l’aurais dit. Je vais vous préparer une place.
Et, lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi. Jean 14.1/3

C'est ce qu'écrit aussi l'apôtre Paul :

Car le Seigneur lui–même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement.
Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. 1 Thessaloniciens 4:16,17

Nous attendons la rédemption, la résurrection de notre corps :

"Et ce n'est pas elle seulement; mais nous aussi, qui avons les prémices de l'Esprit, nous aussi nous soupirons en nous-mêmes, en attendant l'adoption, la rédemption de notre corps." Romains 8:23

Notre corps mortel revêtira l'immortalité, la force, la gloire de Christ, il deviendra incorruptible, il sera rendu semblable au corps glorieux du Seigneur Jésus-Christ ressuscité. 1 Corinthiens 15:42 à 54

Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, non avec un levain de malice et de méchanceté, mais avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité. 1 Corinthiens 5:8 

Léopold Guyot, pasteurweb 

Haut de page

 

Lire aussi : Christ notre pâque

Sommaire des articles de pasteurweb

Visitez : "Vie de femme chrétienne"

A consulter : la rubrique "le sens des mots"

 Les dossiers de pasteurweb