Entrée pasteurweb • Introduction • Présentation du site • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

 

| Page d'accueil |
Entrée pasteurweb
Introduction
Présentation du site
Sommaire des articles
Dossiers complets
Témoignage

 

Bienvenue sur les pages de pasteurweb

Etre de Dieu

La première épitre de Jean est d'une grande richesse, comme une mine dont nous pouvons extraire  des vérités très précieuses concernant notre identité spirituelle et ce qui en découle : la réalité et les conditions de la communion avec Dieu le Père, avec le Seigneur Jésus-Christ et avec ceux et celles qui sont nés de Dieu.

L'apôtre  a écrit des choses qui doivent conduire à vivre par le Saint-Esprit la réalité  d'une véritable union, infiniment plus profonde et intime qu'une simple relation ou une association, ou encore un partage. C'est une union spirituelle, selon que Jésus le dit :

C’est l’esprit qui vivifie; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie. Jean 6:63

L'apôtre Paul  le comprend également ainsi : Celui qui s’attache au Seigneur est avec lui un seul esprit. 1 Corinthiens 6:17

C'est cette communion que l'apôtre Jean met en évidence dans sa lettre comme une réalité indispensable à l'identité des enfants de Dieu, c'est à dire à la prise de conscience de leur nature spirituelle. Il définit cette nature comme étant le résultat d'une naissance : être "né de Dieu" :

Quiconque croit que Jésus est le Christ, est né de Dieu, et quiconque aime celui qui l’a engendré aime aussi celui qui est né de lui. 1 Jean 5:1

Jésus a parlé de la naissance indispensable pour entrer dans le royaume de Dieu : "Naitre de l'Esprit"  Jean 3.1/8  Lisez : "Entrer dans le royaume ou Naître de nouveau"

Nous savons

La préoccupation de l'apôtre Jean, et pas seulement lui, est de communiquer un savoir fait de certitudes dans le cœur de ceux qui ont cru en Jésus-Christ afin de les amener à vivre la communion dans la pratique.

Ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons, à vous aussi, afin que vous aussi vous soyez en communion avec nous. Or, notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus-Christ. 1 Jean 1:3

Je vous ai écrit ces choses, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu. 1 Jean 5:13

Les apôtres Pierre et Paul ont eu aussi ce souci d'apporter des enseignements qui posent un fondement solide sur lequel ceuxqui ont cru en Christ peuvent construire leur vie spirituelle.

Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre angulaire. Ephésiens 2:20

Beaucoup se meuvent dans un espèce de brouillard religieux, leur foi se nourrissant de toutes sortes de doctrines ou de théories plus ou moins extravagantes qui créent la confusion, un flottement.

Des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction. Ephésiens 4:14

Il est donc nécessaire de "savoir" exactement où nous en sommes et aussi de pouvoir reconnaître ceux qui sont "des nôtres et ceux qui ne sont pas des nôtres", de discerner entre "l'esprit de la vérité et l'esprit de l'erreur"

Petits enfants, c’est la dernière heure, et comme vous avez appris qu’un antéchrist vient, il y a maintenant plusieurs antéchrists: par là nous connaissons que c’est la dernière heure.
Ils sont sortis du milieu de nous, mais ils n’étaient pas des nôtres; car s’ils eussent été des nôtres, ils seraient demeurés avec nous, mais cela est arrivé afin qu’il fût manifeste que tous ne sont pas des nôtres.
Pour vous, vous avez reçu l’onction de la part de celui qui est saint, et vous avez tous de la connaissance.
Je vous ai écrit, non que vous ne connaissiez pas la vérité, mais parce que vous la connaissez, et parce qu’aucun mensonge ne vient de la vérité. 1 Jean 3.18

Nous, nous sommes de Dieu; celui qui connaît Dieu nous écoute; celui qui n’est pas de Dieu ne nous écoute pas: c’est par là que nous connaissons l’esprit de la vérité et l’esprit de l’erreur. 1 Jean 4:6

Vous, petits enfants, vous êtes de Dieu, et vous les avez vaincus, parce que celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde. 1 Jean 4:4

Nous sommes de Dieu

Ce n'est pas une hypothèse résultant d'une appartenance à une religion ou à une église, ni un vague espoir, ni même la conclusion de certaines expériences émotionnelles ou mystiques, mais une réalité résultant de l'œuvre de Dieu lui-même, selon ce que l'apôtre Jean écrit concernant Celui qui est appelé "La Parole" Jean 1.1

Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. Jean 1.12

Jean veut communiquer à ceux qui ont reçu le Seigneur Jésus-Christ, l'assurance qu'ils sont réellement unis  au Fils de Dieu le Véritable  :

Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu’il nous a donné l’intelligence pour connaître le Véritable ; et nous sommes dans le Véritable en son Fils Jésus–Christ. C’est lui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle. 1 Jean 5:20

Il écrit pour plusieurs raisons reliées entre elles :

Je vous écris, petits enfants, parce que vos péchés vous sont pardonnés à cause de son nom. 1 Jean 2:12

Le pardon de nos péchés en Jésus-Christ doit être une certitude absolue dans nos cœurs.

Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui–même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché. Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous–mêmes, et la vérité n’est point en nous.
Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. 1 Jean 1.7/8

C'est le message de la Bonne Nouvelle :

"quiconque croit en Christ reçoit par la foi en son nom  le pardon de ses  péchés" (Actes 10.43),

Ensuite l'apôtre écrit pour affirmer notre nouvelle identité en Christ :

Voyez quel amour le Père nous a témoigné, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu! Et nous le sommes. Si le monde ne nous connaît pas, c’est qu’il ne l’a pas connu.
Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est.
Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui-même est pur. 1 Jean 3.1/3

Comme une conclusion logique de ce qui précède, il enseigne  que le fait d'être pardonnés et devenus enfants de Dieu,  doit conduire à marcher dans la sanctification :

Mes petits enfants, je vous écris ces choses afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus–Christ le juste.
Il est lui–même la victime expiatoire pour nos péchés, et non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier. 1 Jean 2.1

Par ce qu'il écrit l'apôtre Jean cherche à conduire ses lecteurs dans une expérience vivante avec le Fils de Dieu :

Celui qui croit au Fils de Dieu a ce témoignage en lui–même ; celui qui ne croit pas Dieu le fait menteur, puisqu’il ne croit pas au témoignage que Dieu a rendu à son Fils.
Et voici ce témoignage, c’est que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans son Fils. 1 Jean 5.10

Nous croyons que nos péchés sont pardonnés au Nom de Jésus, que nous avons en lui  la vie éternelle et que nous sommes enfants de Dieu, non seulement parce que c'est écrit dans la Bible, mais aussi parce que  le Saint-Esprit nous le confirme par son témoignage en nous. C'est ce qu'écrit également l'apôtre Paul:

L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. Romains 8:16

Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos cœurs l’Esprit de son Fils, lequel crie: Abba! Père! Galates 4:6

Enfin, le pardon des péchés produit  l'assurance d'être écoutés de Dieu lorsque nous prions.

Bien–aimés, si notre cœur ne nous condamne pas, nous avons de l’assurance devant Dieu.
Quoi que ce soit que nous demandions, nous le recevons de lui, parce que nous gardons ses commandements et que nous faisons ce qui lui est agréable. 1 Jean 3.21

Nous avons auprès de lui cette assurance que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute.
Et si nous savons qu’il nous écoute, nous savons que nous possédons la chose que nous lui avons demandée, quelle qu’elle soit. 1 Jean 5.14

Deux esprits opposés :

Dans sa lettre l'apôtre Jean met en évidence la confrontation entre deux esprits : l'Esprit de Dieu qui  inspire et anime les enfants de Dieu et l'esprit de l'antéchrist, c'est à dire du diable, qui influence le monde.

Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin. 1 Jean 5:19 

Nous trouvons cette même pensée dans les écrits de l'apôtre Paul parlant de l'esprit qui agit dans le monde :

Le prince de la puissance de l’air, de l’esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion. Ephésiens 2:2

Jésus l'appelle "le prince de ce monde". Jean 16.11

Il existe donc deux catégories de personnes : ceux qui sont du monde et ceux qui sont de Dieu.

Ceux qui sont du monde n'ont pas  les mêmes pensées, ni le même langage, ni les mêmes comportements, ni les mêmes sentiments, que ceux qui sont de Dieu.

Eux, ils sont du monde; c’est pourquoi ils parlent d’après le monde, et le monde les écoute.
Nous, nous sommes de Dieu; celui qui connaît Dieu nous écoute; celui qui n’est pas de Dieu ne nous écoute pas: c’est par là que nous connaissons l’esprit de la vérité et l’esprit de l’erreur. 1 Jean 4.5

Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui; et il ne peut pécher, parce qu’il est né de Dieu.
C’est par là que se font reconnaître les enfants de Dieu et les enfants du diable. Quiconque ne pratique pas la justice n’est pas de Dieu, non plus que celui qui n’aime pas son frère. 1 Jean 3.9

Nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons les frères. Celui qui n’aime pas demeure dans la mort. 1 Jean 3:14

Les enfants de Dieu sont exhortés à ne pas se laisser influencer par l'état d'esprit d'un monde sous l'emprise de Satan.

N’aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui; car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l’orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde.
Et le monde passe, et sa convoitise aussi; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement. 1 Jean 2.15

Ne vous coulez pas simplement dans le moule de tout le monde. Ne conformez pas votre vie aux principes qui régissent le siècle présent ; ne copiez pas les modes et les habitudes du jour. Laissez–vous plutôt entièrement transformer par le renouvellement de votre mentalité. Adoptez une attitude intérieure différente. Donnez à vos pensées une nouvelle orientation afin de pouvoir discerner ce que Dieu veut de vous. Ainsi, vous serez capables de reconnaître ce qui est bon à ses yeux, ce qui lui plaît et qui vous conduit à une réelle maturité. Romains 12:2

Tout en étant dans le monde, nous ne sommes pas du monde, comme Jésus n'était pas du monde :

Tel il est, tels nous sommes aussi dans ce monde : c’est en cela que l’amour est parfait en nous, afin que nous ayons de l’assurance au jour du jugement. 1 Jean 4:17

Un sentiment nouveau : l'amour

L'une des plus importante vérité concernant la preuve que nous sommes nés de Dieu, c'est que le Saint-Esprit a changé nos sentiments par rapport à Dieu, à Christ et aussi par rapport aux autres.

... l’amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint-Esprit qui nous a été donné. Romains 5:5

Bien-aimés, aimons nous les uns les autres; car l’amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu.
Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour. 1 Jean 4.7

Nous connaissons que nous aimons les enfants de Dieu, lorsque nous aimons Dieu, et que nous pratiquons ses commandements. 1 Jean 5:2

L'apôtre Jean est appelé l'apôtre de l'amour. Il en parle en effet merveilleusement, comme quelqu'un qui a vécu dans l'intimité du Seigneur,  "le disciple que Jésus aimait".

C'est  cet amour que l'apôtre  établit comme le fondement d'une réelle communion avec le Père et avec le fils de Dieu.

Pour nous, nous l’aimons, parce qu’il nous a aimés le premier. 1 Jean 4:19

Premièrement il précise une expérience essentielle : la connaissance que Dieu nous aime individuellement.

Et nous, nous avons connu l’amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour; et celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui. 1 Jean 4:16

Beaucoup ne connaissent pas suffisamment l'amour que Dieu a pour eux personnellement. C'est pour cela que leur piété est vécue comme un devoir, une religion.

La bonne nouvelle de Jésus-Christ, c'est à dire l'Evangile, consiste dans la découverte de l'amour de Dieu. Jean 16

Voyez quel amour le Père nous a témoigné, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu! Et nous le sommes. Si le monde ne nous connaît pas, c’est qu’il ne l’a pas connu. 1 Jean 3:1

Cela inclus bien entendu, l'amour de Christ à notre égard : Celui qui nous aime jusqu'a offrir sa vie pour nous.

Et également l'amour que le Saint-Esprit manifeste envers nous !

Si nous savons ces choses, notre communion avec Dieu le Père, avec Jésus le fils de Dieu notre Sauveur et avec le Saint-Esprit, est construire sur l'amour.

Pour nous, nous l’aimons, parce qu’il nous a aimés le premier. 1 Jean 4:19

C'est alors que servir Dieu et suivre Christ, n'est plus un devoir fastidieux :

Car l’amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles. 1 Jean 5.3                                       

C'est aussi ce que Jésus enseigne : 

Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur; et vous trouverez du repos pour vos âmes. Car mon joug est doux, et mon fardeau léger. Matthieu 11.29

Nous servons dans un esprit nouveau, selon que l'écrit l'apôtre Paul :

Nous sommes libres de servir Dieu, et nous le servons, non plus comme sous le régime périmé du code légal, en étant assujettis à des prescriptions écrites, mais d’une manière spirituelle, avec les forces que nous donne l’Esprit du Christ en nous. Romains 7.6 (version Parole de Vie. A.Kuen)

La plus grande preuve que quelqu'un est né de Dieu c'est l'amour que produit en lui le Saint-Esprit :

Nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons les frères. Celui qui n’aime pas demeure dans la mort. 1 Jean 3:14

Un autre élément qui atteste qu'une  personne est de Dieu, c'est la sanctification :

Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui; et il ne peut pécher, parce qu’il est né de Dieu.
C’est par là que se font reconnaître les enfants de Dieu et les enfants du diable. Quiconque ne pratique pas la justice n’est pas de Dieu, non plus que celui qui n’aime pas son frère. 1 Jean 3.9

Nous savons que quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché ; mais celui qui est né de Dieu se garde lui–même, et le malin ne le touche pas. 1 Jean 5:18

Cela ne signifie pas que celui ou celle qui est né de Dieu ne cédera plus jamais à la tentation, mais cela veut dire que ceux qui sont à Dieu ne demeurent pas dans le péché, ils n'en font pas une pratique.

Enfin la présence en nous du  Saint-Esprit et son témoignage à notre cœur   attestent de notre appartenance à Dieu et à Christ.

Nous connaissons que nous demeurons en lui, et qu’il demeure en nous, en ce qu’il nous a donné de son Esprit. 1 Jean 4:13

Conclusion :

Bien–aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté ; mais nous savons que, lorsqu’il paraîtra, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est.
Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui–même est pur. 1 Jean 3.2

Léopold Guyot, pasteurweb 

Haut de page

---------------------------------------------------

Sommaire des articles de pasteurweb

Visitez : "Vie de femme chrétienne"

A consulter : la rubrique "le sens des mots"

 Les dossiers de pasteurweb