Entrée pasteurweb • Témoignage • Dossiers complets • Sommaire des articles • Introduction • Présentation du site

| Page d'accueil |
Entrée pasteurweb
Témoignage
Dossiers complets
Sommaire des articles
Introduction
Présentation du site

Le doute

Le doute est un raisonnement qui remet en question l'existence ou la vérité d'une chose, détruisant la certitude , il est opposé à la foi qui est une ferme assurance.

L'incrédulité est le refus délibéré de croire, tandis que le doute est une forme d'hésitation, comme le définit l'apôtre Jacques.

Celui qui doute comme un homme irrésolu, inconstant dans toutes ses voies,  semblable au flot de la mer, agité par le vent et poussé de côté et d’autre.  Jacques 1.6/8

Le doute engendre la crainte, l'inquiétude et la peur. Il  empêche de prier et interrompt la communion avec Dieu.

C'est un sentiment d'incertitude qui remet en cause bien des choses, à commencer par le fondement de la foi : La Parole écrite de Dieu, la Bible.

Il détruit la confiance en Dieu concernant la gratuité du salut  accordé par l'unique moyen de la foi en Christ.

Il ébranle la foi pour la guérison de nos maladies par la prière, l'imposition des mains ou l'onction d'huile.

Le doute remet en question  le baptême du Saint-Esprit manifesté avec puissance par  les dons spirituels.

Enfin, le doute éteint l'espérance  dans l'avènement imminent du Seigneur Jésus-Christ.

Pourquoi douter ?

C'est la question que Jésus a posée à son disciple Pierre. Matthieu 14.39

Le doute fait partie de la nature humaine et nous y sommes tous confrontés. Les raisons de douter sont nombreuses et différentes.

Une situation dangereuse, comme quand l'apôtre Pierre a pris conscience de la force de la tempête.

Une épreuve qui se prolonge, une maladie dont on ne guérit pas, la mort prématurée d'un proche ou d'un chrétien, une prière non exaucée, etc.

Beaucoup de circonstances sont  propices  au doute, mais aussi les paroles de certaines personnes qui découragent ou ébranlent la foi. Nombres 32.9 - Actes 15:24

Le diable est le semeur de doute. Il a commencé avec Adam et Eve en insinuant que Dieu les avait trompé.

Le diable  utilise toutes sortes de personnes et de moyens pour détruire notre confiance en Dieu ou en quelqu'un. Il sait que la moindre insinuation est suffisante pour faire naitre un commencement d'incertitude.

Il dit à Eve :  Dieu a-t-il réellement dit ... ? Genèse 3

Cette simple suggestion a suffit pour déstabiliser Eve, puis Adam, et finalement les entrainer à la désobéissance !

Il faut dire que le diable n'a pas à chercher bien loin pour trouver des collaborateurs au sein même des institutions chrétiennes.

Les semeurs de doute

L'analyse intellectuelle des textes de la Bible par certains théologiens, les traditions et les coutumes religieuses, détruisent la vraie foi de l'Evangile.

Pour certains docteurs en théologie, la Bible n'est plus la Parole de Dieu mais simplement un livre  qui contient "des paroles de Dieu". Faut-il encore savoir lesquelles ! A force de l'expurger on la vide de la vérité de Dieu.

Le surnaturel, les miracles et la manifestation du Saint-Esprit et de ses dons, posent problème à de nombreux croyants.

Est-ce de Dieu ? Ou simplement la pensée humaine ? C'est peut-être des mauvais esprits ?

Voilà ! Nous y sommes ! Le doute est semé !

Dernièrement une personne, ayant eu un entretien avec un pasteur, m'écrivait

"Ma grosse préoccupation concerne le parler en langue; lorsque je priais, (adoration ou supplication ou remerciements), la prière en langue prenait le relais de la parole normale; c'est quelque chose qui montait en moi et que je laissais sortir parfois en écoutant les mots que je disais; mais je ne comprenais pas du tout et souvent je ne ressentais pas non plus: c'était comme hors de moi, indépendant de moi mais malgré tout je pouvais l'arrêter.

Lors de la discussion, le pasteur m'a fait remarquer qu'en fait je ne pouvais pas savoir si cela venait effectivement de Dieu, et que le croyant était le plus attaqué lorsqu'il s'approchait le plus de Dieu; selon lui, il se pourrait que sans savoir je laisse entrer des esprits;

Aujourd'hui, je ne prie plus en langue, je ne sais plus; comment faire pour savoir si cela vient de Dieu effectivement? En même temps, mon avancement dans la lecture des évangiles me fait comprendre qu'il y a bien le don des langues donné par le St Esprit! Je ne l'ai pas cherché, c'est venu, mais d'où? 

Je comprends bien que cela sera une condition pour devenir membre de l'église mais je ne veux pas renoncer à un don du Saint Esprit; 

Votre réponse pourra m'éclairer dans un sens ou un autre, et je vous en remercie." 

Voici ma réponse :

Vous avez été victime de ce que nous avons aussi entendu dans certains milieux évangéliques : "le parler en langue peut être un accès aux mauvais esprits"

Pourtant Jésus a posé le fondement de la confiance qu'un véritable enfant de Dieu doit avoir à l'égard  de son Père céleste :

Luc 11.11  Quel est parmi vous le père qui donnera une pierre à son fils, s’il lui demande du pain? Ou, s’il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent au lieu d’un poisson?

Ou, s’il demande un œuf, lui donnera-t-il un scorpion?

Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il le Saint-Esprit à ceux qui le lui demandent.

Vous aurez du mal a retrouver votre confiance  concernant le parler en langues et les dons spirituels, car l’insinuation de ce pasteur est comme une parole empoisonnée qui a semé le doute dans votre cœur, comme lorsque Satan a tenté Adam et Eve en insinuant que les paroles de Dieu n’étaient pas vraies !

Il n’y a aucun exemple dans la Bible, d'un  enfant de Dieu véritable qui aurait été trompé et de ce fait serait devenu  la proie d’un esprit malin après avoir demandé et reçu le Saint-Esprit avec le parler en langues.

Quelle aberration ! De telles théories installent  le doute et détruisent la foi dans les promesses, la fidélité et la vigilance de Dieu, notre Père céleste.

Dans ce genre d'affaire, le diable y trouve son compte, lui qui est constamment à l’œuvre pour nous faire douter de Dieu, de sa bonté, de sa vigilance et de sa  Parole.

Chasser le doute

L'apôtre Jacques a écrit au sujet du doute :  purifiez vos cœurs, gens indécis ! Jacques 4:8

Dans le passage de Luc 11.11,12. Jésus met l'accent sur le fait que nous puissions craindre de recevoir autre chose que ce que nous demandons et même des choses nuisibles et dangereuses !

Il s'agit donc de débarrasser notre cœur de toute crainte et de remplacer ce sentiment malsain par un sentiment de confiance absolue dans la fidélité et l'amour de notre Père céleste.

Jésus dit : "donneriez-vous de mauvaises choses à vos enfants qui vous en demandent de bonnes ?"

Si nous prions sincèrement Dieu notre Père, quelqu'un d'autre pourrait-il se glisser entre lui et nous afin de nous tromper ? Le Seigneur  le laisserait-il faire ? Penser cela c'est mal le connaître !

Ayons confiance en Dieu et en Jésus-Christ !  La confiance est un des éléments essentiel de la foi.

Une confiance absolue dans la vigilance et la bonté de Dieu à notre égard, nous débarrassera de tout sentiment de crainte et nous permettra de nous avancer joyeux et reconnaissants vers notre bon Père céleste pour recevoir de lui l'accomplissement de sa promesse.

Faisons de la confiance une affaire personnelle entre Dieu et nous (Es.12.2)

Voici, Dieu est ma délivrance, Je serai plein de confiance, et je ne craindrai rien; Car l’Eternel, l’Eternel est ma force et le sujet de mes louanges; C’est lui qui m’a sauvé.
Vous puiserez de l’eau avec joie Aux sources du salut,

Lorsque le diable a abordé Eve, il a mis en cause la vérité même de Dieu.   Il faut tirer une leçon de cet événement : Ne jamais discuter avec les semeurs de doute, mais suivre l'exemple de Jésus lorsqu'il fut tenté par Satan. Sa seule arme fut : Il est écrit ! Matthieu 4.1/11

Revenir encore et toujours à la Parole écrite de Dieu. L'apôtre Paul a écrit :

Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses.
Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de Christ. 2 Corinthiens 10:5

La Parole de Dieu est l'épée du Saint-Esprit. c'est une arme puissante et efficace pour résister et vaincre les raisonnements qui produisent le doute et l'incrédulité.

Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles; elle juge les sentiments et les pensées du cœur. Hébreux 4:12

Pour vous qui me lisez régulièrement, vous savez combien je m'efforce d'affermir et d'édifier votre foi par des enseignements clairs et simples fondés sur la Parole écrite et inspirée de Dieu. C'est uniquement par elle et l'aide du Saint-Esprit que nous pourrons être gardés de cette semence empoisonnée du doute.

Ne vous y trompez pas, mes frères bien-aimés: toute grâce excellente et tout don parfait descendent d’en haut, du Père des lumières, chez lequel il n’y a ni changement ni ombre de variation. Jacques  1.17

Conclusion

Deux exemples parmi beaucoup d'autres nous enseignent sur la conduite à tenir :

Abraham, sans faiblir dans la foi, il ne considéra point que son corps était déjà usé, puisqu’il avait près de cent ans, et que Sara n’était plus en état d’avoir des enfants.
Il ne douta point, par incrédulité, au sujet de la promesse de Dieu; mais il fut fortifié par la foi, donnant gloire à Dieu, et ayant la pleine conviction que ce qu’il promet il peut aussi l’accomplir. Romains 4.19

Sara, elle-même, malgré son âge avancé, fut rendue capable d’avoir une postérité, parce qu’elle crut à la fidélité de celui qui avait fait la promesse. Hébreux 11. 11

Apprenons donc à considérer correctement la Parole et les promesses de Dieu et nous ne faiblirons pas lorsque les semeurs de doute essaieront de nous troubler.

Haut de page

Lire aussi : La nature de la foi