Entrée pasteurweb • Introduction • Présentation du site • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

| Page d'accueil |
| Remonter|
Esprit, âme et corps
L'âme
Notre corps 1
Notre corps 2
Notre corps 3
La nudité
L'intelligence
Notre conscience
La nature humaine
Opposés entre eux
Le coeur humain
Nos tendances
La dépendance
Chrétien et sexualité
Adultère et impudicité
La sexualité pervertie
Clic mortel
Esprits impurs
L'homosexualité
Le genre
Identité et confusion
Le mal du siècle
Le péché
L'esprit du monde
Le temps de vivre
Le temps de mourir
Un culte raisonnable

adultère, impudicité, impureté

Plusieurs personnes m'ayant demandé des précisions à ce sujet, je vais donc m'efforcer d'apporter des réponses  en fonction de ce qu'il en est dit dans  la Bible.

On peut citer à suivre une liste de textes bibliques, mais il est important de réfléchir au sens des Ecritures.

Qu'est-ce que l'adultère ?

Est-ce le péché le plus grave ?

Pardonner l'adultère ?

Quelle différence entre l'adultère et l'impudicité ?

L'impureté  souillure morale, physique

Tout d'abord, qu'est ce que l'adultère ?

Dans l'Ancien Testament l'adultère est le fait d'une personne mariée qui a une relation sexuelle avec une autre personne que son conjoint.

Parmi les dix paroles gravées sur les tables de la loi que Dieu a donnée à Moïse pour Israël, il est écrit : 

 Tu ne commettras point d’adultère. Exode 20:14

Dieu précise la nature de l'adultère et le châtiment qui y est rattaché:

Si un homme commet un adultère avec une femme mariée, s’il commet un adultère avec la femme de son prochain, l’homme et la femme adultères seront punis de mort. Lévitique 20:10

En cas d’adultère les deux partenaires coupables devaient donc être mis à mort par lapidation mais l’Ancien Testament ne rapporte pas d’exemple d’exécution de cette peine.

Il est également spécifié que l’homme pouvait avoir plusieurs femmes sans être adultère pour autant. Ainsi, lorsqu’il avait une relation sexuelle avec une jeune fille non fiancée, la seule peine qui pouvait lui être imposée était de l’épouser sans avoir par la suite le droit de la renvoyer. Deutéronome 22.28-29

Dans son enseignement Jésus a d'abord précisé la situation du couple, homme/femme, institué par Dieu :

Les pharisiens l’abordèrent, et dirent, pour l’éprouver: Est-il permis à un homme de répudier sa femme pour un motif quelconque?
Il répondit: N’avez-vous pas lu que le créateur, au commencement, fit l’homme et la femme et qu’il dit: C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair?
Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. Que l’homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint. Matthieu 19.

Ensuite il a  défini la nature de l'adultère non seulement dans l'acte mais aussi dans le cœur par la convoitise.

Vous avez appris qu’il a été dit: Tu ne commettras point d’adultère.
Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur. Matthieu 5.27

La convoitise

Dans la Bible le mot "convoitise" est toujours associé aux passions charnelles et aux mauvais désirs, la convoitise du péché, les convoitises charnelles ... 

Le mot hébreu ‘avah, qui signifie désirer fortement quelque chose ou quelqu’un en vue de le posséder (souvent par la violence), est traduit par convoiter, avoir envie de, jalouser. Deutéronome 5.21

Le roi David a été saisi d'un violent désir pour la femme de son officier Uri, jusqu'à faire mourir ce dernier.

Acan, un chef Israélite, fut saisi de convoitise pour des choses que Dieu avait interdit de prendre lors de la conquête du pays des Cananéens.

L’Eternel dit à Josué: Lève-toi! Pourquoi restes-tu ainsi couché sur ton visage?
Israël a péché; ils ont transgressé mon alliance que je leur ai prescrite, ils ont pris des choses dévouées par interdit, ils les ont dérobées et ont dissimulé, et ils les ont cachées parmi leurs bagages. Josué 7.10

Acan répondit à Josué, et dit: Il est vrai que j’ai péché contre l’Eternel, le Dieu d’Israël, et voici ce que j’ai fait.
J’ai vu dans le butin un beau manteau de Schinear, deux cents sicles d’argent, et un lingot d’or du poids de cinquante sicles; je les ai convoités, et je les ai pris; ils sont cachés dans la terre au milieu de ma tente, et l’argent est dessous. Josué 7.11

Convoiter s'applique à de nombreuses choses comme l'argent, les biens terrestres qui ne nous appartiennent pas  et dans le cas qui nous intéresse ici : le désir de posséder une femme mariée à quelqu'un d'autre.

Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain; tu ne convoiteras point la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain. Exode 20:17

La convoitise existe sous de nombreuse formes : la convoitise de la chair désignant les désirs excessifs des sens, la convoitise des yeux, les convoitises mondaines, la convoitise du péché, les convoitises provoquées par nos passions, les convoitises impies ... etc.

La convoitise est la source de nos tentations et enfante le péché :

Chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise. Puis la convoitise, lorsqu’elle a conçu, enfante le péché; et le péché, étant consommé, produit la mort.   Jacques 1.14

Nous pouvons désirer  des choses bonnes de la vie terrestre, ce qui est légitime, comme se marier avec une personne qui nous plait ou nous attire, si elle est libre. Mais désirer la femme de son prochain est un adultère.

Adultère et infidélité

Une nouvelle forme d'adultère s'est développée sur Internet, la relations sexuelle virtuelle. Des sites proposent même des solutions pour tromper son conjoint en toute discrétion, sans se faire prendre. Dans le monde, l'infidélité s'invite chez les couples comme une choses naturelle !

Il est assez courant de rencontrer chez  des personnes mariées une conception de la liberté qui permet l'infidélité occasionnelle !

Quelle que soit sa forme,  une infidélité passagère, répétée ou  constante est un adultère.

Enfin, Jésus  indique aussi une situation d'adultère qui n'est pas toujours bien comprise :

Mais moi, je vous dis que celui qui répudie sa femme, sauf pour cause d’infidélité, l’expose à devenir adultère, et que celui qui épouse une femme répudiée commet un adultère. Matthieu 5:32

Ce que veut dire le Seigneur c'est qu'une femme répudiée pour cause d'infidélité n'est pas exposée à devenir adultère car elle l'a déjà commis.

Jésus replace la situation du couple dans la pensée originelle de Dieu :

N’avez-vous pas lu que le créateur, au commencement, fit l’homme et la femme et qu’il dit: C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair?

Selon cette pensée le lien qui unit le mari et sa femme est indissoluble. C'est ce qu'enseigne aussi l'apôtre Paul :

Ainsi, une femme mariée est liée par la loi à son mari tant qu’il est vivant; mais si le mari meurt, elle est dégagée de la loi qui la liait à son mari.
Si donc, du vivant de son mari, elle devient la femme d’un autre homme, elle sera appelée adultère; mais si le mari meurt, elle est affranchie de la loi, de sorte qu’elle n’est point adultère en devenant la femme d’un autre. Romain 7.2

Cet enseignement est bien éloigné de la conception du monde et même de certaines théories "chrétiennes", mais c'est celui du Seigneur Jésus-Christ.

L'adultère spirituel

Dans la Bible, le mot adultère désigne également l’infidélité du peuple de l’alliance à l’égard de Dieu  représenté comme son époux.

Par sa criante impudicité Israël a souillé le pays, elle a commis un adultère avec la pierre et le bois. Jérémie 3:9

Jésus a taxé ses concitoyens de "génération adultère" c'est à dire  infidèle à son Dieu.  Matthieu 12.39

L’amour du monde est un adultère dans ce sens aux yeux de Dieu. Jacques 4.4

L'impudicité

C'est la relation sexuelle entre deux personnes non mariées qui est désignée dans la Bible par le mot "porneia", traduit dans certaines versions par fornication ou prostitution, dans d’autres par impudicité, immoralité, débauche,  inconduite sexuelle.

Le terme "fornication" semble le mieux approprié car il désigne un comportement d'inconduite sexuelle concernant les relations multiples ou illégitimes.

On peut commettre l'impudicité  dans son cœur  lorsqu'on regarde  avec convoitise un homme ou une femme,  que ce soit en réalité ou virtuellement à travers une image ou une vidéo, à la télé ou sur internet. 

Il faut aussi parler de la fornication des ados appelée "le flirt à l'américaine" c'est à dire la pratique de caresses et de baisers, même les plus intimes, sauf l'acte sexuel.

L'impudicité est devenue banale et courante dans un monde incrédule et pervers, cependant elle se rencontre aussi malheureusement parmi les chrétiens et ce n'est pas nouveau. On s'en rend compte par les avertissements des apôtres aux églises de leur époque, dont voici quelques exemples.

L'apôtre Paul écrivait aux disciples de l'église de Corinthe :

On entend dire généralement qu’il y a parmi vous de l’impudicité, et une impudicité telle qu’elle ne se rencontre pas même chez les païens; c’est au point que l’un de vous a la femme de son père. 1 Corinthiens 5:1 

Je crains qu’à mon arrivée mon Dieu ne m’humilie de nouveau à votre sujet, et que je n’aie à pleurer sur plusieurs de ceux qui ont péché précédemment et qui ne se sont pas repentis de l’impureté, de l’impudicité et des dissolutions auxquelles ils se sont livrés. 2 Corinthiens 12:21

L'apôtre Jude mettait en garde ceux qui avaient cru en Christ :

Car il s’est glissé parmi vous certains hommes, dont la condamnation est écrite depuis longtemps, des impies, qui changent la grâce de notre Dieu en dissolution, et qui renient notre seul maître et Seigneur Jésus-Christ.
Je veux vous rappeler, à vous qui savez fort bien toutes ces choses, que le Seigneur, après avoir sauvé le peuple et l’avoir tiré du pays d’Egypte, fit ensuite périr les incrédules; qu’il a réservé pour le jugement du grand jour, enchaînés éternellement par les ténèbres, les anges qui n’ont pas gardé leur dignité, mais qui ont abandonné leur propre demeure; que Sodome et Gomorrhe et les villes voisines, qui se livrèrent comme eux à l’impudicité et à des vices contre nature, sont données en exemple, subissant la peine d’un feu éternel.

Enfin le Seigneur avertit les messagers des églises de Pergame et de Thyatire :

Mais j’ai quelque chose contre toi, c’est que tu as là des gens attachés à la doctrine de Balaam, qui enseignait à Balak à mettre une pierre d’achoppement devant les fils d’Israël, pour qu’ils mangeassent des viandes sacrifiées aux idoles et qu’ils se livrassent à l’impudicité. Apocalypse 2:14

Mais ce que j’ai contre toi, c’est que tu laisses la femme Jézabel, qui se dit prophétesse, enseigner et séduire mes serviteurs, pour qu’ils se livrent à l’impudicité et qu’ils mangent des viandes sacrifiées aux idoles. Apocalypse 2:20

Il y a des péchés qui sont particulièrement séduisants car ils attisent la convoitise charnelle et le plaisir des sens. Les chrétiens courent donc le danger de se laisser séduire et entrainés par cette forme de péché, comme ceux des églises nommées ci dessus et encore davantage  à notre époque ou l'iniquité s'est accrue. Il y a le risque de céder à la mentalité ambiante d'un monde souillé et corrompu qui émousse les consciences et  de s'habituer ainsi à une façon de vivre spirituellement dangereuse.

Le péché contre le corps

L'apôtre Paul écrivait aux disciples de l'église de Rome :

Que le péché ne règne donc point dans votre corps mortel, et n’obéissez pas à ses convoitises.
Ne livrez pas vos membres au péché, comme des instruments d’iniquité; mais donnez-vous vous-mêmes à Dieu, comme étant vivants de morts que vous étiez, et offrez à Dieu vos membres, comme des instruments de justice. Romains 6.12

Comprenons que le salut de Dieu englobe notre être entier : l'esprit, l'âme et le corps, que Dieu lui même veut sanctifier.

Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ! 1 Thessaloniciens 5:23

Au même titre que notre esprit, notre corps appartient à Dieu car il a été racheté par le sang de Jésus-Christ.

Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu. 1 Corinthiens 6:20

Notre corps est un membre de Christ :

Le corps n’est pas pour l’impudicité. Il est pour le Seigneur, et le Seigneur pour le corps.
Et Dieu, qui a ressuscité le Seigneur, nous ressuscitera aussi par sa puissance.
Ne savez-vous pas que vos corps sont des membres de Christ? Prendrai-je donc les membres de Christ, pour en faire les membres d’une prostituée? 1 Corinthiens 6.13

L'impudicité est un péché contre notre corps.

Fuyez la fornication, quelque péché que l’homme commette, il est hors du corps, mais le fornicateur pèche contre son propre corps. 1 Corinthiens 6:18  (Version de la Bible Darby)

Si l'adultère et l'impudicité sont cités au même titre que les autres péchés, ils sont néanmoins mis en évidence dans la Bible car ils touchent particulièrement l'intégrité de notre corps, le temple du Saint-Esprit.

Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes?
Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu. 1 Corinthiens 6.19

L'apôtre Jude cite en exemple  Sodome et Gomorrhe et les villes voisines, qui se livrèrent  à l’impudicité et à des vices contre nature, et qui ont subit la peine d’un feu éternel. Jude 1.7

L'adultère est-t-il le péché le plus grave ?

La gravité d'un péché est souvent mesurée à ses conséquences. S'il est vrai que l'adultère est destructeur pour le couple,  la famille et même la société, il en est ainsi du péché en général car tout péché porte en lui  un processus de destruction.

L'apôtre Jacques a écrit sur les méfaits causés par une mauvaise langue :

De même, la langue est un petit membre, et elle se vante de grandes choses. Voici, comme un petit feu peut embraser une grande forêt!
La langue aussi est un feu; c’est le monde de l’iniquité. La langue est placée parmi nos membres, souillant tout le corps, et enflammant le cours de la vie, étant elle-même enflammée par la géhenne. Jacques 3.5

L'apôtre Jean  a dit :

Quiconque hait son frère est un meurtrier, et vous savez qu’aucun meurtrier n’a la vie éternelle demeurant en lui. 1 Jean 3:15

Toutes les formes de péché  sont aussi condamnables que l'adultère : la cupidité qui est une idolâtrie, l'idolâtrie qui est la communion avec les démons, le mensonge dont Satan est le père, la colère qui est meurtrière, l'hypocrisie, etc.

Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l’étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort. Apocalypse 21:8

Quelqu'un a écrit que l’adultère est un péché qui barre l’entrée au royaume des cieux. Il n'est pas le seul, tous les péchés séparent de Dieu et excluent le pécheur de son royaume.

Jésus  place l'adultère parmi les péchés qui sont dans le cœur humain :

Car c’est du dedans, c’est du coeur de l’homme que proviennent les pensées mauvaises qui mènent à l’immoralité, au vol, au meurtre, à l’adultère, l’envie, la méchanceté, la tromperie, le vice, la jalousie, le blasphème, l’orgueil, et à toutes sortes de comportements insensés.
Tout ce mal sort du dedans et rend l’homme impur. Marc 7.21

L'apôtre Paul reprend l'enseignement de Jésus et cite l'adultère parmi les injustices qui empêchent d'entrer dans le royaume de Dieu :

Ne savez–vous pas que ceux qui pratiquent l’injustice n’auront aucune part au royaume de Dieu ? Ne vous y trompez pas : il n’y aura point de part dans l’héritage de ce royaume pour les débauchés, les idolâtres, les adultères, les pervers ou les homosexuels, ni pour les voleurs, les avares, pas plus que pour les ivrognes, les calomniateurs ou les malhonnêtes. 1 Corinthiens 6:10

Dieu exhorte à la fidélité :

Que le mariage soit honoré de tous, et le lit conjugal exempt de souillure, car Dieu jugera les impudiques et les adultères. Hébreux 13:4

Les tentations sexuelles

La tentation  est le fait de notre nature humaine, elle est commune à tous,  même si nous ne sommes pas tous attirés par les mêmes désirs ou convoitises. L'apôtre Jacques a écrit que nous  bronchons tous de plusieurs manières. Jacques 3.2

Et que chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise. Jacques 1:14

Nous sommes donc tous soumis à diverses tentations, Jésus lui-même n'y a pas échappé, mais il n'a jamais succombé.

Car nous n’avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché. Hébreux 4:15

D'autre part il a souligné la faiblesse de l'être humain et la nécessité d'être vigilant :

Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas en tentation; l’esprit est bien disposé, mais la chair est faible. Marc 14:38

Les tentations sexuelles sont le fait de notre nature charnelle dont les sens  ne sont pas suffisamment maîtrisés. Elles agissent par  la pression de nos propres convoitises et des passions qui sont dans nos membres, par l'attrait du plaisir que procure le péché et enfin par la séduction du malin. 

Trois choses nous aident à surmonter ces tentations : la vigilance, la prière et la maîtrise de soi.

La première  que Jésus a cité est la vigilance :  Veillez ...

Etre vigilant consiste d'une part à ne pas fermer les yeux sur nos propres faiblesses, ne pas être présomptueux de nos forces en restant conscients de notre fragilité. 

Et d'autre part à discerner et à éviter les occasions de chutes, tout ce qui peut nous entrainer au mal.

La seconde chose que Jésus conseille est la prière :

Prier nous conduit à demander la force que   Dieu communique par son Esprit-Saint et le secours  du Seigneur Jésus-Christ.

car, ayant été tenté lui-même dans ce qu’il a souffert, il peut secourir ceux qui sont tentés.  Hébreux 2:18

La force pour résister victorieusement à la tentation se trouve en Jésus-Christ et le moyen d'être fortifiés est notre communion avec lui … Comme le sarment demeure attaché au cep. Jean 15.5

Un exemple évident nous est donné dans les comportements de l'apôtre Pierre.

Lorsqu'il était avec son Maître, il était plein d'assurance et de force, mais seul il retombait dans sa faiblesse naturelle : la peur. Il était impulsif mais pas courageux. Il pouvait s'élancer dans des actes incroyables, mais certaines  situations le décontenançaient et son assurance le quittait.

Un échange entre Jésus et son apôtre résume la nature de Pierre.

Pierre, prenant la parole, lui dit: Quand tu serais pour tous une occasion de chute, tu ne le seras jamais pour moi.
Jésus lui dit: Je te le dis en vérité, cette nuit même, avant que le coq chante, tu me renieras trois fois. Matthieu 26.33

Lorsqu'il était rempli du Saint-Esprit l'apôtre Pierre était capable d'actes les plus courageux :

Alors Pierre, rempli du Saint-Esprit, leur dit: Chefs du peuple, et anciens d’Israël ...
Lorsqu’ils virent l’assurance de Pierre et de Jean, ils furent étonnés, sachant que c’étaient des hommes du peuple sans instruction; et ils les reconnurent pour avoir été avec Jésus. Actes 4.8

Dans une autre circonstance, ce même Pierre par peur n'osa pas s'opposer à certains juifs légalistes.

En effet, avant l’arrivée de quelques personnes envoyées par Jacques, il mangeait avec les païens; et, quand elles furent venues, il s’esquiva et se tint à l’écart, par crainte des circoncis. Galates 2.12

Cet exemple nous apprend que la force spirituelle dont nous avons besoin pour surmonter nos propres faiblesses se trouve en Jésus.

Mais lui, parce qu’il demeure éternellement, possède un sacerdoce qui n’est pas transmissible.
C’est aussi pour cela qu’il peut sauver parfaitement ceux qui s’approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur. Hébreux 7.24

Enfin la troisième chose est la maitrise de soi, la faculté de contrôler et de maîtriser les différents éléments de notre vie.

L'apôtre Paul a écrit :

Je traite durement mon corps et je le maîtrise sévèrement, afin de ne pas être moi–même disqualifié après avoir prêché aux autres. 1 Corinthiens 9:27

Que le péché ne règne donc point dans votre corps mortel, et n’obéissez pas à ses convoitises. Romains 6:12

Revêtez–vous de tout ce que nous offre Jésus–Christ le Seigneur et ne vous laissez plus entraîner par votre propre nature pour en satisfaire les désirs. Romains 13:14

 La maitrise de soi est le fruit de l'Esprit, donc le résultat de notre communion avec Jésus.

Lire : La maitrise de soi.

L'impureté

Lorsque que nous parlons de l'impureté, il faut considérer les différentes formes dont la Bible fait mention : les impuretés physiques, les impuretés morales et les impuretés spirituelles.

L'impureté est synonyme de salissure, de souillure, de tache, sur une chose, un vêtement, une personne, de pollution d'un liquide ou de l'air

Dans l'Ancien Testament la Loi de Moïse décrit  les impuretés physiques diverses dont le peuple d'Israël devait se garder et il serait trop long de les énumérer ici. Il suffit de lire les chapitres 11, 14 et 15 du livre  Lévitique qui définit la nature de diverses impuretés : les animaux impurs, les salissures du liquide séminale de l'homme ou menstruel  de la femme,  des cadavres d'humains ou d'animaux, etc.

Nous comprenons que Dieu par ces lois diverses a voulu donner à Israël des règles de conduite d'ordre, d'hygiène et de pureté qui le distinguent des autres peuples.

Car tu les as séparés de tous les autres peuples de la terre pour en faire ton héritage, comme tu l’as déclaré par Moïse, ton serviteur, quand tu fis sortir d’Egypte nos pères, Seigneur Eternel! 1 Rois 8:53

Jésus a enseigné que la véritable impureté concerne les souillures du péché :

Il n’est hors de l’homme rien qui, entrant en lui, puisse le souiller; mais ce qui sort de l’homme, c’est ce qui le souille. Marc 7:15

Il dit encore: Ce qui sort de l’homme, c’est ce qui souille l’homme.
Car c’est du dedans, c’est du coeur des hommes, que sortent les mauvaises pensées, les adultères, les impudicités, les meurtres, les vols, les cupidités, les méchancetés, la fraude, le dérèglement, le regard envieux, la calomnie, l’orgueil, la folie.
Toutes ces choses mauvaises sortent du dedans, et souillent l’homme. Marc 7.20

L'apôtre Paul écrivant aux disciples de l'église de Corinthe les exhorte à se séparer des souillures commises par les gens infidèles à Dieu :

Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité? ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres?
Quel accord y a-t-il entre Christ et Bélial? ou quelle part a le fidèle avec l’infidèle?
Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit: J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple.
C’est pourquoi, Sortez du milieu d’eux, Et séparez-vous, dit le Seigneur; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai.
Je serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles, Dit le Seigneur tout-puissant.
Ayant donc de telles promesses, bien-aimés, purifions-nous de toute souillure de la chair et de l’esprit, en achevant notre sanctification dans la crainte de Dieu. 2 Corinthiens 6.14

Ce qui souille  la chair et l'esprit de l'être humain c'est le péché quel qu'il soit.

Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront point le royaume de Dieu? Ne vous y trompez pas: ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, (6-10) ni les efféminés, ni les infâmes, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n’hériteront le royaume de Dieu.
Et c’est là ce que vous étiez, quelques-uns de vous. Mais vous avez été lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été justifiés au nom du Seigneur Jésus-Christ, et par l’Esprit de notre Dieu.
Tout m’est permis, mais tout n’est pas utile; tout m’est permis, mais je ne me laisserai asservir par quoi que ce soit.
Les aliments sont pour le ventre, et le ventre pour les aliments; et Dieu détruira l’un comme les autres. Mais le corps n’est pas pour l’impudicité. Il est pour le Seigneur, et le Seigneur pour le corps. 1 Corinthiens 6.9

Pardon divin, purification et sanctification

Dieu pardonne l'adultère, l'impudicité et l'impureté  au même titre que les autres péchés.

Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. 1 Jean 1:9,

L'exemple le plus frappant est celui du roi David, dont  l'adultère avec la femme d'un de ses officiers fut aggravé par le meurtre du mari. Cependant, même pardonné  le péché de David eut de graves conséquences selon la parole du prophète Nathan. 2 Samuel 12.9

Jésus révèle l'amour et la miséricorde de Dieu face à la dureté du cœur humain, lorsqu'il dit à une femme surprise en flagrant délit d'adultère, que les pharisiens voulaient lapider :

Je ne te condamne pas non plus: va, et ne pèche plus. Jean 8:11

La Parole de Dieu met en évidence à la fois l'exigence divine concernant le péché et sa miséricorde à l'égard  du pécheur qui se repent.

Concernant la purification de leurs impuretés, les Israélites devaient offrir des sacrifices d'animaux dont le sang servait à faire l'expiation de leurs fautes. Cependant ces sacrifices imparfaits n'étaient que la préfiguration d'un sacrifice plus excellent, parfait, celui du Seigneur Jésus-Christ.

L'impureté est une tache indélébile que nos efforts ni aucun sacrifice ne peuvent ôter. 

Même si tu te nettoyais à la lessive, même si tu utilisais une quantité de savon, ta faute resterait comme une tache devant moi, déclare le Seigneur Dieu. Jérémie 2:22

Seul le sang de Jésus-Christ offert lors de son sacrifice à la croix peut nous purifier de nos souillures.

C’est lui que Dieu a destiné, par son sang, à être, pour ceux qui croiraient victime propitiatoire ... Romains 3:25

Si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché.
Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n’est point en nous.
Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. 1 Jean 1:7

La confession de nos péchés et la foi en Jésus-Christ sont  les moyens de purification que Dieu nous a donnés et la sincérité de notre repentance et de notre foi doit nous amener à nous séparer de l'impureté.

Ce que Dieu veut, c’est votre sanctification; c’est que vous vous absteniez de l’impudicité; c’est que chacun de vous sache posséder son corps dans la sainteté et l’honnêteté, sans vous livrer à une convoitise passionnée, comme font les païens qui ne connaissent pas Dieu. 1 Thessaloniciens 4.3

Séparez-vous, dit le Seigneur; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai.
Je serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles, Dit le Seigneur tout-puissant.
Ayant donc de telles promesses, bien-aimés, purifions-nous de toute souillure de la chair et de l’esprit, en achevant notre sanctification dans la crainte de Dieu. 2 Corinthiens 6.17

Il est évident que la sanctification ne va pas de soi, elle doit faire l'objet de notre recherche, donc de notre désir et de notre volonté, mais aussi de la foi en Dieu qui peut seul la rendre efficace.

Un Ethiopien peut-il changer sa peau, Et un léopard ses taches? De même, pourriez-vous faire le bien, Vous qui êtes accoutumés à faire le mal ? Jérémie 13:23

Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ!
Celui qui vous a appelés est fidèle, et c’est lui qui le fera. 1 Thessaloniciens 5.23

 

Léopold Guyot, pasteurweb

Haut de page