Entrée pasteurweb • Introduction • Présentation du site • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

| Page d'accueil |
| Remonter|
Annoncé d'avance
L'avènement
Pourquoi ?
Quand ?
Où et Comment ?
Résumé
Avant le déluge
Au temps de Noé
Les événements
Paix et sécurité trompeuses
La séduction
Séduction,tribulation,abandon
La grande tribulation
Des faux prophètes
L'enlèvement
Ceux qui seront laissés
La 7ème trompette
L'épouse préparée
Noces de l'Agneau
Le millénium
Notre espérance
Nous ressusciterons
Attendre et hâter
Comme un voleur
Tenez vous prêts
Un cavalier nommé la mort
Le dernier réveil

Notre Espérance

En commençant cet article, afin de mieux apprécier le privilège que Dieu nous accorde, il est bon de rappeler quelques textes des Ecritures  concernant ce que nous étions autrefois  et ce que nous sommes devenus par la grâce de Dieu en Jésus Christ notre Sauveur.

Nous étions morts par nos offenses et par nos péchés, dans lesquels nous marchions autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l’air, de l’esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion. Ephésiens 2:1

Nous étions en ce temps-là sans Christ, privés du droit de cité en Israël, étrangers aux alliances de la promesse, sans espérance et sans Dieu dans le monde. Ephésiens 2:12

Nous étions sans espérance

Cela signifie que notre vie n'avait pas d'autres buts que les choses terrestres, à l'image de tous ceux qui aujourd'hui encore sont étrangers à l'alliance que Dieu a établie en Jésus-Christ pour donner la vie éternelle à ceux qui croient en Lui.

Nous pourrions décrire notre situation d'alors dans les détails, mais nous la connaissons suffisamment pour savoir qu'elle fin nous aurions eue.

Nous vivions autrefois selon les convoitises de notre chair, accomplissant les volontés de la chair et de nos pensées, et nous étions par nature des enfants de colère, comme les autres. Ephésiens 1:3

Notre fin aurait été la perdition, comme ceux qui ne pense qu'aux choses de la terre. Philippiens 3:19

Maintenant nous avons une espérance

C'est une partie de ce qui fait la différence entre ce que nous étions et ce que nous sommes devenus depuis que nous avons cru en Christ.

Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est. 1 Jean 3:2

Il y a des choses que nous ne voyons pas encore, que nous percevons de manière obscure, mais que nous attendons avec persévérance.

Aujourd’hui nous voyons au moyen d’un miroir, d’une manière obscure, mais alors nous verrons face à face; aujourd’hui je connais en partie, mais alors je connaîtrai comme j’ai été connu.
Maintenant donc ces trois choses demeurent: la foi, l’espérance, la charité; mais la plus grande de ces choses, c’est la charité. 1Corinthiens 13:12,13

Il y a trois vertus essentielles, fondamentales, dans la vie d'un enfant de Dieu : la foi, l'espérance  et l'amour. Beaucoup d'autres choses importantes et   utiles pour la vie, la croissance et l'édification de l'Eglise du Seigneur Jésus-Christ ici bas, disparaîtront à un moment donné, lorsque nous verrons Jésus face à face, quand nous serons physiquement dans sa présence avec notre corps ressuscité. Aussi nous voulons, sans négliger ce qui est utile, nous attacher à ce qui est essentiel, en faire notre priorité.

La foi est la  capacité de nous approprier les choses que Dieu donne, en particulier celles qui sont énoncées et promises dans les Ecritures.

L'amour est le sentiment  qui nous permet d'établir et de conserver des relations vraies, justes et bonnes avec Dieu et entre nous.

L'espérance est la faculté spirituelle  grâce à laquelle  nous  percevons, au delà de ce qui est visible, les choses que Dieu a préparées pour ceux qui l'aiment. C'est ce que nous allons voir maintenant.

Notre espérance

Elle pénètre, par–delà le rideau, dans le lieu très–saint où Jésus est entré pour nous en précurseur. Hébreux 19.20

Non seulement elle nous fait entrer par anticipation dans le ciel, mais elle y attache solidement notre âme, comme un bateau dont l'ancre est accrochée à un rocher solide, qui l'empêche de dériver.

Cette espérance est pour nous comme l’ancre de notre vie. Elle est sûre et solide. Hébreux 10.19

Lorsque nous parlons d'espérance, il est question de choses à venir, que nous attendons :

Car c’est en espérance que nous sommes sauvés. Or, l’espérance qu’on voit n’est plus espérance: ce qu’on voit, peut-on l’espérer encore?
Mais si nous espérons ce que nous ne voyons pas, nous l’attendons avec persévérance. Romans 8:24,25

Nous le comprenons, il s'agit dans ce passage de la résurrection de notre corps et de notre  rassemblement final et glorieux avec notre Seigneur Jésus-Christ.

Lui que nous aimons sans l’avoir vu, en qui nous croyons sans le voir encore, nous réjouissant d’une joie ineffable et glorieuse, parce que nous obtiendrons le salut de nos âmes pour prix de votre foi. 1 Pierre 1:8,9

Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés, pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts, pour un héritage qui ne se peut ni corrompre, ni souiller, ni flétrir, lequel nous est réservé dans les cieux, à nous qui, par la puissance de Dieu, sommes gardés par la foi pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps! 1 Pierre 1:3-5

Nous avons besoin de prendre conscience de ces choses. Trop souvent à la lecture des merveilleuses promesses de Dieu nous restons inertes, comme Jacob qui restait insensible en entendant que son fils Joseph était vivant et qu'il gouvernait l'Egypte.

Ils lui dirent: Joseph vit encore, et même c’est lui qui gouverne tout le pays d’Egypte. Mais le cœur de Jacob resta froid, parce qu’il ne les croyait pas. Genèse 45:26

Les yeux ouverts

Il y a des choses que nous pouvons discerner naturellement et d'autres pour lesquelles nous avons besoin d'une révélation spirituelle afin d'en prendre conscience.

Un jour le prophète Elisée se trouvait encerclé dans une ville avec son serviteur qui ne voyait que l'armée des Syriens qui les entouraient, tandis que le prophète avait la vison de l'armée de l'Eternel.

Elisée pria, et dit: Eternel, ouvre ses yeux, pour qu’il voie. Et l’Eternel ouvrit les yeux du serviteur, qui vit la montagne pleine de chevaux et de chars de feu autour d’Elisée. 2 Rois 6:17

L'apôtre Paul priait dans ce sens pour les disciples de Christ dans les églises.

Je lui demande d’ouvrir les yeux de votre intelligence. Ainsi, vous pourrez connaître l’espérance qu’il vous a donnée en vous appelant. Vous connaîtrez la richesse magnifique des biens qu’il donne à ceux qui lui appartiennent. Ephésiens 1:18

Nous vivons sur la terre dans la préoccupation permanente des choses visibles et immédiates, beaucoup de soucis, d'activités, de projets, remplissent nos pensées, au point de nous détourner, on dirait aujourd'hui "de nous déconnecter", des choses beaucoup plus importantes, mais invisibles, inaccessibles à nos sens et à notre intelligence naturelle. Les croyants d'autrefois devaient avoir les mêmes problèmes que nous, cependant ils considéraient une chose fondamentale pour leur foi :

Ils ont affirmé qu’ils étaient des étrangers et des voyageurs sur la terre.

Comme Abraham,  ils attendaient la cité qui a de solides fondements, celle dont Dieu est l’architecte et le constructeur. La cité céleste que Dieu a préparée à ceux qui croient. (Hébreux 11:10,16)

Il y a des gens qui pensent transformer le monde et faire de cette terre un paradis terrestre. C'est une noble idée, mais une utopie. Dieu lui même y a renoncé. Il va détruire ce vieux monde et faire du nouveau !

Le jour du Seigneur viendra comme un voleur; en ce jour, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre avec les œuvres qu’elle renferme sera consumée.
Puisque donc toutes ces choses doivent se dissoudre, quelles ne doivent pas être la sainteté de votre conduite et votre piété, tandis que vous attendez et hâtez l’avènement du jour de Dieu, à cause duquel les cieux enflammés se dissoudront et les éléments embrasés se fondront!
Mais nous attendons, selon sa promesse, de nouveaux cieux et une nouvelle terre, où la justice habitera. 2 Pierre 3:10-13

Lisons encore ce qu'a vu l'apôtre Jean :

Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s’enfuirent devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux. Apocalypse 20:11

Je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre ; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n’était plus. Apocalypse 21:1

Enfin l'apôtre Paul écrit et résume notre espérance :

Mais notre cité à nous est dans les cieux, d’où nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus-Christ, qui transformera le corps de notre humiliation, en le rendant semblable au corps de sa gloire, par le pouvoir qu’il a de s’assujettir toutes choses. Philippiens 3:20,21

En fait, notre espérance se concrétise dans la personne même du Seigneur Jésus-Christ : c'est Lui que nous attendons, c'est lui que nous désirons voir et que nous verrons, c'est à sa ressemblance que nous serons transformés.

Lui que nous aimons sans l’avoir vu, en qui nous croyons sans le voir encore, nous réjouissant d’une joie ineffable et glorieuse, parce que nous obtiendrons le salut de nos âmes pour prix de notre foi. 1 Pierre 1:8,9

Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est. 1 Jean 3:2

L'espérance détermine notre manière de vivre

Nous avons lu la parole de Pierre :

Puisque donc toutes ces choses doivent se dissoudre, quelles ne doivent pas être la sainteté de votre conduite et votre piété, tandis que vous attendez et hâtez l’avènement du jour de Dieu

L'apôtre Jean écrit sur le même sujet :

Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui-même est pur. 1 Jean 3:2,3

La sanctification est une des priorités de ceux qui confessent être enfants de Dieu. Nous savons que nous sommes sauvés par la grâce de Dieu qui nous est accordée en Jésus-Christ et à laquelle nous avons accès par le moyen de la foi.

C’est par la grâce en effet que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ephésiens 2:8

Mais nous savons aussi que cette même grâce nous enseigne

… à renoncer à l’impiété et aux convoitises mondaines, et à vivre dans le siècle présent selon la sagesse, la justice et la piété, en attendant la bienheureuse espérance, et la manifestation de la gloire du grand Dieu et de notre Sauveur Jésus-Christ, qui s’est donné lui-même pour nous, afin de nous racheter de toute iniquité, et de se faire un peuple qui lui appartienne, purifié par lui et zélé pour les bonnes œuvres. Tite 2:13-14

Notre espérance est vivante, elle est fondée sur la fidélité d'un Seigneur vivant qui nous a laissé une promesse certaine :

Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n’était pas, je vous l’aurais dit. Je vais vous préparer une place.
Et, lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi. Jean 14:2

Les paroles du Seigneur  nous ouvrent une perspective glorieuse, afin que comme l'écrit l'apôtre Pierre "en attendant ces choses, nous nous appliquions à être trouvés par lui sans tache et irrépréhensibles dans la paix. 2 Pierre 3:14

Haut de page

Lire aussi : Nous ressusciterons