Entrée pasteurweb • Introduction • Présentation du site • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

| Page d'accueil |
| Remonter|
Esprit, âme et corps
L'âme
Notre corps 1
Notre corps 2
Notre corps 3
La nudité
L'intelligence
Notre conscience
La nature humaine
Opposés entre eux
Le coeur humain
Nos tendances
La dépendance
Chrétien et sexualité
La masturbation
Adultère et impudicité
La sexualité pervertie
Clic mortel
Esprits impurs
L'homosexualité
Le genre
Identité et confusion
Le mal du siècle
Le péché
L'esprit du monde
Le temps de vivre
Le temps de mourir
Un culte raisonnable

Un culte raisonnable

Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. Romains 12:1

Ne vous conformez pas au monde présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bon, agréable et parfait. Romains 12:2

A la lecture de ce verset, nous apprenons une vérité trop souvent ignorée ou laissée de côté : la place de notre corps dans la vie chrétienne, non pas comme le disent certains :  dans le gestuel cérémoniel ou liturgique, mais comme un instrument entre les mains de Dieu.

Le Seigneur  demande notre corps entier, comme un vase, un instrument, un temple, un membre de son propre corps.

Offrir nos corps

Nous pourrions croire que les sacrifices sont des pratiques réservées à l'ancienne alliance, au peuple d'Israël, sous la loi de Moïse. Mais nous en trouvons aussi dans la nouvelle alliance que Dieu a établie avec les hommes par le sang de la croix de son fils Jésus-Christ. Ce sont des  sacrifices nouveaux dont il est fait mention dans  le Nouveau Testament, le livre qui nous instruit concernant les règles de  notre relation avec Dieu.

Par lui, offrons sans cesse à Dieu un sacrifice de louange, c’est–à–dire le fruit de lèvres qui confessent son nom. Cependant, n’oubliez pas la bienfaisance et la libéralité, car c’est à de tels sacrifices que Dieu prend plaisir. Hébreux 13:15,16

Philippiens 4:18 J’ai tout reçu et je suis dans l’abondance ; je suis comblé, ayant reçu par Épaphrodite ce qui vient de vous comme un parfum de bonne odeur, un sacrifice que Dieu accepte et qui lui est agréable.

Ces deux passages nous parlent de ce que nous pouvons offrir à Dieu, concernant nos biens et nos actions de grâces. Cependant, Dieu demande une offrande totale : Donnez vous vous mêmes à Dieu !

Ne livrez pas vos membres au péché, comme des instruments d’iniquité; mais donnez-vous vous-mêmes à Dieu, comme étant vivants de morts que vous étiez, et offrez à Dieu vos membres, comme des instruments de justice. Romains 6:13

Vous–mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez–vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, en vue d’offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus–Christ ; 1 Pierre 2:5

Déjà, nous devons savoir que le sacrifice du Seigneur Jésus-Christ, l'offrande de sa vie sur la croix, est non seulement l'œuvre qui nous sauve, mais qu'il est aussi un sacrifice de rédemption, de rachat, fin que nous appartenions désormais à Dieu, après avoir été sous la domination de Satan.

Apocalypse 5:9 Et ils chantaient un cantique nouveau, en disant: Tu es digne de prendre le livre, et d’en ouvrir les sceaux; car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation;  tu as fait d’eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre.

Christ nous a rachetés pour Dieu. Nous ne nous appartenons plus, mais nous appartenons à Celui qui a payé le prix de notre rachat. Nous n'avons donc plus à décider nous-mêmes de notre vie, c'est le Seigneur qui en dispose, du moins il devrait en être ainsi. Cependant, Dieu ne prend pas de force. Il nous demande de le reconnaître comme notre Dieu et de nous offrir nous-mêmes volontairement à lui.

Méditons ensemble à cette parole qui nus concerne tous :

Mais le corps n’est pas pour l’impudicité. Il est pour le Seigneur, et le Seigneur pour le corps. 1 Corinthiens 6:13

1 - Le corps n'est pas pour le péché

Romains 6:13 Ne livrez pas vos membres au péché, comme des instruments d’iniquité; mais donnez-vous vous-mêmes à Dieu, comme étant vivants de morts que vous étiez, et offrez à Dieu vos membres, comme des instruments de justice.

Offrez vos membres à Dieu !

Comme nous allons le voir, nos membres peuvent être au service du péché, des instruments d'iniquité  ou  au service  Dieu comme des instruments de justice.

nos yeux

La façon dont nous regardons  peut être un piège, lorsque nos yeux s'attardent et s'attachent à certaines choses, nous glissons alors vers la convoitise et succombons à la tentation. La convoitise des yeux c'est lorsque notre regard s'attarde sur une chose ou une personne, en la désirant.

Eve a été piégée car ses yeux se sont attardés sur le fruit de l'arbre dont Dieu avait dit qu'ils ne devaient pas  manger.

La femme vit que l’arbre était bon à manger, agréable à la vue et propre à donner du discernement. Elle prit de son fruit et en mangea ; elle en donna aussi à son mari qui était avec elle, et il en mangea. Genèse 3:6 

Acan a succombé à ce même processus.

J’ai vu dans le butin un beau manteau de Schinear, deux cents sicles d’argent, et un lingot d’or du poids de cinquante sicles; je les ai convoités, et je les ai pris; ils sont cachés dans la terre au milieu de ma tente, et l’argent est dessous. Josué 7:21

David lui-même s'est laissé entraîner à cause d'un regard qui s'est attardé :

Un soir, David se leva de son lit et alla se promener sur le toit en terrasse de la maison du roi ; de là il aperçut une femme qui se baignait ; elle était très belle. 2 Samuel 11:2

Ces trois exemples suffisent à nous faire découvrir le piège d'un regard qui s'attarde, ce que Job avait bien compris.

Job 31:1  J’avais fait un pacte avec mes yeux, Et je n’aurais pas arrêté mes regards sur une vierge.

Job 31:7 Si mon pas s’est détourné du droit chemin, Si mon cœur a suivi mes yeux, Si quelque souillure s’est attachée à mes mains ...

A propos du regard, Jésus dit :

Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur. Matthieu 5:28

L'apôtre Pierre parle de certaines personnes qui peuvent se trouver au milieu des disciples de Christ, dont le cœur n'a pas été transformé. Après avoir commencé à suivre le Seigneur, ils ont été entraînés par leurs propres passions, ils se sont détournés du droit chemin et sont devenus  des pièges pour les autres. 

Ils ont les yeux pleins d’adultère et insatiables de péché; ils amorcent les âmes mal affermies; ils ont le cœur exercé à la cupidité; ce sont des enfants de malédiction. 2 Pierre 2:14

Jude 1:12 Ce sont des écueils dans vos agapes, faisant impudemment bonne chère, se repaissant eux-mêmes. Ce sont des nuées sans eau, poussées par les vents; des arbres d’automne sans fruits, deux fois morts, déracinés; des vagues furieuses de la mer, rejetant l’écume de leurs impuretés; des astres errants, auxquels l’obscurité des ténèbres est réservée pour l’éternité.

Les regards  qui s'attardent et s'attachent entrainent à commettre le péché et peuvent, si nous ne revenons pas rapidement vers le Seigneur, faire perdre la conscience de la grâce, jusqu'au  naufrage par rapport à la foi.

Cette bonne conscience, quelques-uns l’ont perdue, et ils ont fait naufrage par rapport à la foi. 1 Timothée 1:19

Chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise. Puis la convoitise, lorsqu’elle a conçu, enfante le péché; et le péché, étant consommé, produit la mort. Jacques 1:14

Nous sommes tous tentés, même Jésus l'a été en toutes choses comme nous, mais il a  résisté et vaincu la tentation.

Hébreux 4:15 Car nous n’avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché.

L'Evangile relate une des circonstances dans laquelle le Seigneur a affronté le tentateur.

Le diable le transporta encore sur une montagne très haute, lui montra tous les royaumes du monde et leur gloire, et lui dit : Je te donnerai tout cela, si tu te prosternes et m’adores.
Jésus lui dit : Retire–toi Satan ! Car il est écrit : Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et à lui seul, tu rendras un culte.
Alors le diable le laissa. Et voici que des anges s’approchèrent de Jésus pour le servir.

Dans cette circonstance, le Seigneur a connu la tentation sous trois formes différentes : La convoitise des yeux, la convoitise de la chair et l'orgueil de la vie.

Le monde dans lequel nous vivons est rempli d'images suggestives, de scènes impures et de comportements provocants. Ils se présentent sous nos yeux à chaque instant et nous ne pouvons pas ne pas les voir, mais c'est une chose que de voir et une autre que de regarder. Le voyeurisme est une action mauvaise et pourtant c'est une tentation permanente soit dans la société, soit dans le secret de nos maisons, en particulier avec internet.

Le regard envieux fait partie des choses mauvaises qui viennent du cœur de l'homme. Marc 7:22

Veux-tu poursuivre du regard ce qui va disparaître? Car la richesse se fait des ailes, Et comme l’aigle, elle prend son vol vers les cieux. Proverbes 23:5

Le psalmiste, comme Job, avait fait un pacte avec ses yeux et  priait pour être gardé des choses qui entrent dans le cœur par le regard

Psaumes 101:3 Je ne mettrai rien de mauvais devant mes yeux; Je hais la conduite des pécheurs; Elle ne s’attachera point à moi.

Psaumes 119:37 Détourne mes yeux de la vue des choses vaines, Fais-moi vivre dans ta voie!

nos oreilles

Nous ne devons pas prêter l'oreille aux mauvais propos, mais être attentifs à tout ce qui vent de Dieu, ainsi qu'à la  plainte des malheureux. Voici quelques paroles de sagesse :

Les paroles du rapporteur sont comme des friandises, Elles descendent jusqu’au fond des entrailles. Proverbes 18:8

L’homme pervers excite des querelles, Et le rapporteur divise les amis. Proverbes 16:28

Le méchant est attentif à la lèvre inique, Le menteur prête l’oreille à la langue pernicieuse. Proverbes 17:4 

Celui qui ferme son oreille au cri du pauvre Criera lui-même et n’aura point de réponse. Proverbes 21:13

Le Seigneur, l’Eternel ... éveille, chaque matin, il éveille mon oreille, Pour que j’écoute comme écoutent des disciples. Esaïe 50:4

nos lèvres,

S'il y a un domaine dans lequel nous devons particulièrement veiller, c'est celui de nos paroles. De nombreux avertissements nous sont donnés à ce sujet.

Nos lèvres peuvent être au service de Dieu pour le témoignage, pour la prière, les actions de grâces et la louange, ainsi que dans le ministère de la parole. Mais malheureusement, elles sont souvent au service du mal. Notre langue peut être un glaive qui tue, un feu qui embrase et détruit, un poison qui produit l'infection.

Jacques 3:4 Voici, même les navires, qui sont si grands et que poussent des vents impétueux, sont dirigés par un très petit gouvernail, au gré du pilote.
De même, la langue est un petit membre, et elle se vante de grandes choses. Voici, comme un petit feu peut embraser une grande forêt!
La langue aussi est un feu; c’est le monde de l’iniquité. La langue est placée parmi nos membres, souillant tout le corps, et enflammant le cours de la vie, étant elle-même enflammée par la géhenne.
Toutes les espèces de bêtes et d’oiseaux, de reptiles et d’animaux marins, sont domptés et ont été domptés par la nature humaine; mais la langue, aucun homme ne peut la dompter; c’est un mal qu’on ne peut réprimer; elle est pleine d’un venin mortel.
Par elle nous bénissons le Seigneur notre Père, et par elle nous maudissons les hommes faits à l’image de Dieu.
De la même bouche sortent la bénédiction et la malédiction. Il ne faut pas, mes frères, qu’il en soit ainsi.
La source fait-elle jaillir par la même ouverture l’eau douce et l’eau amère?
Un figuier, mes frères, peut-il produire des olives, ou une vigne des figues? De l’eau salée ne peut pas non plus produire de l’eau douce.

Ephésiens 4:29 Qu’il ne sorte de votre bouche aucune parole mauvaise, mais, s’il y a lieu, quelque bonne parole, qui serve à l’édification et communique une grâce à ceux qui l’entendent.

nos mains

Elles peuvent servir à la pratique de bonnes actions ou au contraire à faire le mal, à secourir ou frapper, à s'élever vers Dieu dans la prière ou à faire des gestes de menace.

Que celui qui dérobait ne dérobe plus; mais plutôt qu’il travaille, en faisant de ses mains ce qui est bien, pour avoir de quoi donner à celui qui est dans le besoin. Ephésiens 4:28

A Joppé, il y avait parmi les disciples une femme nommée Dorcas qui fabriquait, avec d'autres femmes, des tuniques et des vêtements pour les pauvres. Actes 9:36,39

Elles s'élèvent vers Dieu dans la prière

Ecoute la voix de mes supplications, quand je crie à toi, Quand j’élève mes mains vers ton sanctuaire. Psaumes 28:2

Je veux donc que les hommes prient en tout lieu, en élevant des mains pures, sans colère ni mauvaises pensées. 1 Timothée 2:8

Elles ont une une place particulière dans la pratique de la foi.

. pour la guérison des malades

Après le coucher du soleil, tous ceux qui avaient des malades atteints de diverses maladies les lui amenèrent. Il imposa les mains à chacun d’eux, et il les guérit. Luc 4:40

Jésus dit que la guérison des malades par l'imposition des mains fait partie des signes qui accompagnent ceux qui croient en Lui. Marc 16:18

Le père de Publius était alors au lit, malade de la fièvre et de la dysenterie; Paul, s’étant rendu vers lui, pria, lui imposa les mains, et le guérit. Actes 28:8

. pour la manifestation des œuvres de Dieu

Beaucoup de miracles et de prodiges se faisaient au milieu du peuple par les mains des apôtres. Actes 5:12

Et Dieu faisait des miracles extraordinaires par les mains de Paul. Actes 19:11

. pour le baptême du Saint-Esprit

Alors Pierre et Jean leur imposèrent les mains, et ils reçurent le Saint-Esprit. Actes 8:17

Lorsque Paul leur eut imposé les mains, le Saint-Esprit vint sur eux, et ils parlaient en langues et prophétisaient. Actes 19:6

. pour communiquer quelque don

Ne néglige pas le don qui est en toi, et qui t’a été donné par prophétie avec l’imposition des mains de l’assemblée des anciens. 1 Timothée 4:14

C’est pourquoi je t’exhorte à ranimer le don de Dieu que tu as reçu par l’imposition de mes mains. 2 Timothée 1:6

. pour la consécration au ministère

Alors, après avoir jeûné et prié, ils leur imposèrent les mains, et les laissèrent partir. Actes 13:3

nos pieds

Nous pouvons suivre des voies mauvaises : 

Mon fils, si des pécheurs veulent te séduire, Ne te laisse pas gagner ...  Mon fils, ne te mets pas en chemin avec eux, Détourne ton pied de leur sentier; Car leurs pieds courent au mal, Et ils ont hâte de répandre le sang. Proverbes 1:15,16

Voici ce que l’Eternel dit de ce peuple: Ils aiment à courir çà et là, Ils ne savent retenir leurs pieds. Jérémie 14:10

Nous devons plutôt les mettre au service de Dieu selon ce qui est écrit :

Qu’ils sont beaux sur les montagnes, Les pieds de celui qui apporte de bonnes nouvelles, Qui publie la paix! De celui qui apporte de bonnes nouvelles, Qui publie le salut! De celui qui dit à Sion: ton Dieu règne! Esaïe 52:7 

Et comment y aura-t-il des prédicateurs, s’ils ne sont pas envoyés? selon qu’il est écrit: Qu’ils sont beaux Les pieds de ceux qui annoncent la paix, De ceux qui annoncent de bonnes nouvelles! Romains 10:15

mettez pour chaussure à vos pieds le zèle que donne l’Evangile de paix; Ephésiens 6:15

2 - Le corps est pour le Seigneur

Avant de connaître la grâce de Dieu, nous étions des instruments d'iniquité, car nos membres étaient livrés au péché. Or maintenant nous avons changé de maître. Le Seigneur veut faire de notre corps son temple et de nos membres des instruments de justice

De même donc que vous avez livré vos membres comme esclaves à l’impureté et à l’iniquité, pour arriver à l’iniquité, ainsi maintenant livrez vos membres comme esclaves à la justice, pour arriver à la sainteté.
Car, lorsque vous étiez esclaves du péché, vous étiez libres à l’égard de la justice.
Quels fruits portiez-vous alors? Des fruits dont vous rougissez aujourd’hui. Car la fin de ces choses, c’est la mort.
Mais maintenant, étant affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle. Romains 6:16-22

Ainsi nos corps sont devenus des membres de Christ, c'est à dire des instruments qu'il utilise pour accomplir son œuvre.

Ne savez-vous pas que vos corps sont des membres de Christ?  1 Corinthiens 6:15

Dans sa première lettre aux disciples de Corinthe, l'apôtre Paul les reprend à cause de leur mauvaise conduite dans plusieurs domaines et en particulier l'impudicité.

On entend dire généralement qu’il y a parmi vous de l’impudicité, et une impudicité telle qu’elle ne se rencontre pas même chez les païens; c’est au point que l’un de vous a la femme de son père. 1 Corinthiens 5:1 

Un peu plus loin il leur dira de préserver leur corps de la souillure de l'impudicité, car il est un membre de Christ.

Fuyez l’impudicité. Quelque autre péché qu’un homme commette, ce péché est hors du corps; mais celui qui se livre à l’impudicité pèche contre son propre corps. 1 Corinthiens 6:18

Ne nous livrons point à l’impudicité, comme quelques-uns d’eux s’y livrèrent, de sorte qu’il en tomba vingt-trois mille en un seul jour. 1 Corinthiens 10:8

Le corps n’est pas pour l’impudicité. Il est pour le Seigneur, et le Seigneur pour le corps. 1 Corinthiens 6:13

Ne savez–vous pas que vos corps sont les membres de Christ ? Prendrai–je donc les membres de Christ, pour en faire les membres d’une prostituée ? 1 Corinthiens 6:15

Notre corps doit donc être tenu dans la sainteté, comme un vase d'honneur sanctifié et utile à son maître.

Marchons honnêtement, comme en plein jour, loin des excès et de l’ivrognerie, de la luxure et de l’impudicité, des querelles et des jalousies. Romains 13:13

La religion pure et sans tache, devant Dieu notre Père, consiste à visiter les orphelins et les veuves dans leurs afflictions, et à se préserver des souillures du monde. Jacques 1:27

Nos corps doivent glorifier le Seigneur. Je ne parle pas ici de la gestuelle ou expression corporelle qui se traduit par toutes sortes de comportements lors d'un temps de louange dans l'assemblée, mais de la façon dont nous  utilisons notre corps chaque jour de la semaine, à la maison, au travail, dans les loisirs. Il y a là tout une réflexion qui vaut autant pour les hommes que pour les femmes,  mais peut-être plus pour ces dernières, tellement le monde a fait de leur corps un objet de séduction.

La Parole de Dieu exhorte particulièrement les femmes concernant leur aspect extérieur : tenue vestimentaire, parures et bijoux, maquillage, etc. Autrefois on remarquait la différence entre une chrétienne et une femme du monde à leur comportement, leur façon de s'habiller et de se parer. Aujourd'hui il n'y a plus de différence. Certaines  femmes "chrétiennes" sont aussi provocantes que les femmes du monde. Nous sommes bien loin des instructions de la Parole de Dieu.

Je veux aussi que les femmes, vêtues d’une manière décente, avec pudeur et modestie, ne se parent ni de tresses, ni d’or, ni de perles, ni d’habits somptueux,  mais qu’elles se parent de bonnes œuvres, comme il convient à des femmes qui font profession de servir Dieu.

Ayez, non cette parure extérieure qui consiste dans les cheveux tressés, les ornements d’or, ou les habits qu’on revêt, mais la parure intérieure et cachée dans le cœur, la pureté incorruptible d’un esprit doux et paisible, qui est d’un grand prix devant Dieu. 1 Pierre 3:3,4

Ma femme cherchait l'autre jour un pullover, or la mode est aux profonds décolletés, sans parler des formes très moulantes des vêtements féminins. Cela me fait penser à un verset des Ecritures :

Proverbes 7:10 Et voici, il fut abordé par une femme Ayant la mise d’une prostituée et la ruse dans le cœur

Jézabel, la femme d'Achab connaissait les artifices de la séduction :

2 Rois 9:30 Jéhu entra dans Jizréel. Jézabel, l’ayant appris, mit du fard à ses yeux, se para la tête et regarda du haut de la fenêtre.

Les filles de Jérusalem étaient inspirées par l'orgueil et le désir de paraitre :

Esaïe 3:16  L’Eternel dit: Parce que les filles de Sion sont orgueilleuses, Et qu’elles marchent le cou tendu Et les regards effrontés, Parce qu’elles vont à petits pas, Et qu’elles font résonner les boucles de leurs pieds ...

Les hommes ne sont pas en reste et  aujourd'hui ils se distinguent par leur féminité.

Le corps des rachetés de Christ ne doit pas servir à exprimer la vanité, mais il doit avoir l'extérieur qui convient à des personnes qui font profession de servir Dieu. Et cela est valable autant pour les hommes que pour les femmes. Le culte du corps ne sied pas à des disciples de Christ. L'aspect extérieur, notre look,   exprime souvent notre état d'esprit.

Tite 2:3 Dis que les femmes âgées doivent aussi avoir l’extérieur qui convient à la sainteté, n’être ni médisantes, ni adonnées au vin; qu’elles doivent donner de bonnes instructions, dans le but d’apprendre aux jeunes femmes à aimer leurs maris et leurs enfants, à être retenues, chastes, occupées aux soins domestiques, bonnes, soumises à leurs maris, afin que la parole de Dieu ne soit pas

Dieu nous appelle à lui offrir notre corps  comme un instrument qui sert à sa gloire.

3 - Le Seigneur est pour le corps

Nous, les enfants de Dieu, disciples de Christ, nous avons un grand et glorieux privilège : Le Seigneur prend soin de notre corps. Lors de son ministère terrestre Jésus s'est préoccupé du besoin et de  la santé des personnes qui l'entouraient, qu'il rencontrait et qui venaient à lui pour être guéris.

Matthieu 14:14 Quand il sortit de la barque, il vit une grande foule, et fut ému de compassion pour elle, et il guérit les malades.

Matthieu 15:30 Alors s’approcha de lui une grande foule, ayant avec elle des boiteux, des aveugles, des muets, des estropiés, et beaucoup d’autres malades. On les mit à ses pieds, et il les guérit;

Matthieu 15:32 Jésus, ayant appelé ses disciples, dit: Je suis ému de compassion pour cette foule; car voilà trois jours qu’ils sont près de moi, et ils n’ont rien à manger. Je ne veux pas les renvoyer à jeun, de peur que les forces ne leur manquent en chemin.

Dans ses enseignement, Jésus nous exhorte à nous confier dans notre Père céleste pour les besoins de notre corps.

C’est pourquoi je vous dis: Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus. La vie n’est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement?
Regardez les oiseaux du ciel: ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n’amassent rien dans des greniers; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux?
Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie?
Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement? Considérez comment croissent les lis des champs: ils ne travaillent ni ne filent; cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n’a pas été vêtu comme l’un d’eux.
Si Dieu revêt ainsi l’herbe des champs, qui existe aujourd’hui et qui demain sera jetée au four, ne vous vêtira-t-il pas à plus forte raison, gens de peu de foi?
Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas: Que mangerons-nous? que boirons-nous? de quoi serons-nous vêtus?
Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin.
Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus.
Ne vous inquiétez donc pas du lendemain; car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine. Matthieu 6:25 ...

Dieu se préoccupe de nos besoins terrestres, de notre bien être et de notre santé physique. Dans sa bienveillance il nous accorde avec une grande libéralité tout ce qui est nécessaire à notre vie.

Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous. 1 Pierre 5:7

Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins. Hébreux 4:16

Un culte personnel

Je vous invite donc, frères, à cause de cette immense bonté de Dieu, à lui offrir votre corps comme un sacrifice vivant, saint et qui plaise à Dieu. Ce sera là de votre part un culte spirituel. Romains 12:1

Nous sommes parfois surpris en apprenant la chute de personnes en vue dans les églises ou exerçant des ministères remarqués. Or peut-être, et je dis bien "peut-être", que le défaut de leur cuirasse réside dans le manque de piété personnelle. A cause d'une super activité ils ne prennent plus le temps de demeurer dans le silence de l'intimité avec Dieu. Daniel, un homme fidèle et incorruptible est le modèle de l'homme pieux qui renouvelle sa force et sa résistance dans sa relation constante avec le Seigneur, malgré que sa fonction devait lui prendre beaucoup de temps. Il était gouverneur d'une province de l'empire de Babylone.

Mais il était à la fois déterminé et pieux

Daniel résolut de ne pas se souiller par les mets du roi et par le vin dont le roi buvait, et il supplia le chef des eunuques de ne pas l’obliger à se souiller.
Dieu fit trouver à Daniel faveur et compassion devant le chef des eunuques. Daniel 1:8

Lorsque Daniel sut que le décret était écrit, il se retira dans sa maison, où les fenêtres de la chambre supérieure étaient ouvertes dans la direction de Jérusalem; et trois fois le jour il se mettait à genoux, il priait, et il louait son Dieu, comme il le faisait auparavant. Daniel 6:10

Un autre homme de Dieu avait pris la mesure des exigences de son corps en le tenant assujetti.

Moi donc, je cours, non pas comme à l’aventure; je frappe, non pas comme battant l’air.
Mais je traite durement mon corps et je le tiens assujetti, de peur d’être moi-même rejeté, après avoir prêché aux autres.

Revenons à une juste notion de la place et du rôle de notre corps : une tente provisoire dans laquelle nous demeurons ici bas dans l'attente de revêtir notre domicile terrestre et le temple de l'Esprit de Dieu.

Nous en prenons soin, mais nous ne l'adulons pas. Il nous sert, mais nous ne le servons pas. Nous nous réjouissons du bien être que Dieu nous procure, mais nous sommes conscients que notre corps appartient avant tout au Seigneur pour le glorifier.

Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes?
Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu. 1 Corinthiens 6:19,20

Haut de page

Lire aussi : Notre corps, un temple