| Page d'accueil | • Présentation du site • Introduction • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage • Entrée pasteurweb

La vie chrétienne

| Page d'accueil |
| Remonter|
Chrétien
Identification
La repentance
Bâtir sur le roc
Christ notre vie
Disicples
L'homme spirituel
L'homme nouveau
Nouvelle identité
Enfant ou adulte
Le discernement
La vie avec Dieu
Aimer Dieu
Notre culte
Croissance spirituelle
Conduits par Dieu
Le monde
Chrétien et sexuaité
La sanctification
Couper et jeter
Opposés entre eux
Notre combat
Vaincre
La tentation
Ne pas succomber
Résiter au diable
Résister
Dans l'église
Carrière pour qui ?
Témoins de Jésus
Lumière du monde
Lumière et vérité
Des serviteurs
Le chrétien et l'argent
Jeux de hasard
Des trucs
Education Chrétienne
Notre nom
Des brebis

La lumière du monde

Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.
Elle était au commencement avec Dieu.
Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle.
En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes.
La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point reçue.
Il y eut un homme envoyé de Dieu: son nom était Jean.
Il vint pour servir de témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous crussent par lui.
Il n’était pas la lumière, mais il parut pour rendre témoignage à la lumière.
Cette lumière était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme.
Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l’a point connue.
Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont point reçue.
Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés,  non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. Jean 1:1-13 

A la lecture et dans l'esprit de ce passage on peut dire que non seulement Jésus nous éclaire, mais aussi il nous allume comme des flambeaux qui vont  à leur tour  éclairer et enflammer d'autres hommes et femmes.

Il n'y a qu'une seule véritable lumière, le Seigneur Jésus-Christ, le fils de Dieu,  la Parole qui était avec Dieu, qui était Dieu, qui est venu dans le monde et qui donne à tous ceux et celles qui la reçoivent le pouvoir de devenir enfants de Dieu.

En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes.

A partir du moment où cette vie est en nous, nous devenons à notre tour "la lumière du monde", car nous reflétons aux yeux des hommes et des femmes qui nous entourent la nature de Christ. Du moins il devrait en être ainsi.

Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée;  et on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison.

Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes oeuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux. Matthieu 5.14/16 

Des porteurs de lumière

En réfléchissant à ces porteurs de lumière  que nous sommes devenus, je pense à plusieurs supports :

Des chandeliers, des lampes, des flambeaux, des torches et même des lumignons. Lorsque nous replaçons les paraboles de Jésus dans le contexte de son époque, nous comprenons mieux la signification de ses enseignements. Notre société moderne a aussi ses paraboles, mais le modernisme risque de nous faire perdre le sens des choses dont le Seigneur parle. Nous appuyons sur un bouton et voilà la lumière "électrique" Mais la vie de disciples de Christ n'est pas si facile !

Voyons quelques uns de ces supports : 

Les chandeliers, avec leurs lampes. Apocalypse 1.20.  

C'est le symbole des églises, composées de leurs  membres, elles sont le témoignage de Christ dans une ville, un quartier, un village. 

Les lampes qui éclairent ceux qui sont dans la maison. Matthieu 5.15.

C'est le témoignage de chaque disciple de Christ, dans son entourage, familial,  voisinage et professionnel.

  Les flambeaux pour éclairer ceux qui sont dehors. 

Ceux qui portent des flambeaux brillent aux yeux de ceux qui sont dans les ténèbres,  comme un appel ou un point de repère. Les phares, au bord de la mer, servent de guide aux marins. Les flambeaux  servaient aussi à éclairer le chemin et encore à rechercher un animal ou une personne perdue dans la nuit

Les torches enflammées  communiquent le feu.

Qui ne se souvient des torches que Samson alluma et attacha à la queue des renards qu'il lâcha dans les champs de blé des philistins ?

L'Évangile est un feu dans notre cœur, pour communiquer l'amour de Dieu :

Si je dis: Je ne ferai plus mention de lui, Je ne parlerai plus en son nom, Il y a dans mon cœur comme un feu dévorant Qui est renfermé dans mes os. Je m’efforce de le contenir, et je ne le puis. Jérémie 20:9

Mais il y a aussi malheureusement des lumignons qui fument

C'est l'image du chrétien, qui n'a plus d'huile dans sa lampe et dont la mèche brûle et fume. Il y a encore la volonté, mais plus les moyens.

Nous savons que le Seigneur est miséricordieux et patient, mais nous sommes exhortés à ranimer la flamme de notre amour, à être renouvelés dans la plénitude du Saint-Esprit, l'huile divine qui remplit la lampe et fait briller la lumière.

Ce qui est important dans  ces paraboles,  c'est "la lumière" dont nous sommes porteurs, qui doit luire devant les hommes, quelque soit la forme de son support. 

Par notre nouvelle naissance en Jésus-Christ, notre nature a changé, nous étions ténèbres, mais nous sommes devenus lumières dans le Seigneur.

Autrefois vous étiez ténèbres, et maintenant vous êtes lumière dans le Seigneur. Marchez comme des enfants de lumière!  Éphésiens 5:8

Jésus leur parla de nouveau, et dit: Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie. Jean 8:12

Nous sommes devenus des porteurs de lumière  devant les hommes, dans le monde.

... afin que vous soyez irréprochables et purs, des enfants de Dieu irrépréhensibles au milieu d’une génération perverse et corrompue, parmi laquelle vous brillez comme des flambeaux dans le monde, portant la parole de vie … Philippiens 2.14/16

Notre lumière c'est le témoignage que nous rendons à Christ, présent en nous.

Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, 

afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière. 1 Pierre 2:9

Il est important que notre vie soit le reflet  de Christ, comme l'écrit l'apôtre Paul :

… car Christ est ma vie, et la mort m’est un gain. Philippiens 1:21

si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi;  Galates 2:20

En fait la véritable lumière que nous portons c'est Jésus-Christ,

Cette lumière était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme. Jean 1:9 

C'est donc lui que nous devons montrer par nos paroles et par nos œuvres, sa vie étant manifestée en nous par son Esprit.

Car Dieu, qui a dit: La lumière brillera du sein des ténèbres! a fait briller la lumière dans nos cœurs pour faire resplendir la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Christ. 2 Corinthiens 4:6 

Ce sont des choses que nous savons, aussi passons à la pratique, puisque nous sommes des porteurs de lumière. Voici quelques instructions :

Déclarons notre identité

Il faut que votre entourage sache qui vous êtes. On n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau

Ayons un témoignage évident

Nos paroles et nos actes, notre conduite, notre façon de vivre doit correspondre avec ce que nous déclarons être.

Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres. Matthieu 5.16

Ayez au milieu des païens une bonne conduite, afin que, là même où ils vous calomnient comme si vous étiez des malfaiteurs, ils remarquent vos bonnes oeuvres, et glorifient Dieu, au jour où il les visitera. 1 Pierre 2:12

 

Des lampes toujours allumées

Il faut reconnaître que parfois notre flamme baisse et peut aller jusqu'à s'éteindre. Il nous faut donc être des veilleurs attentifs, qui ne s'endorment pas

Que vos reins soient ceints, et vos lampes allumées. Luc 12:35 

A propos de ces lampes allumées deux choses sont importantes :

Le combustible, en l'occurrence, l'huile qui imbibe  la mèche et alimente la flamme. Nous avons tous compris qu'il s'agit du Saint-Esprit. Soyez remplis du Saint-Esprit, c'est lui qui fait briller la lumière, qui est la force de notre témoignage.

La mèche, c'est à dire notre cœur, nous mêmes. Elle doit être propre et de temps en temps il faut la moucher,  couper ce qui est brûlé au bout et qui fait fumer. Elle doit tremper constamment dans l'huile afin de ne pas se consumer elle même.

Souvent des personnes de bonne volonté se brûlent, se consument, s'épuisent, car elles utilisent uniquement leurs propres forces, elles ne sont pas imprégnées du Saint-Esprit

C'est peut-être là l'aspect le plus important de notre témoignage, car c'est sa force :

Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. Actes 1:8 

Des flambeaux au dehors

La particularité des flambeaux c'est d'éclairer le chemin,  de signaler la présence dans la nuit, mais aussi de nous aider à distinguer ce que nous cherchons.

Cela veut dire que nous devons être des veilleurs, des guetteurs, des chercheurs, qui discernent et saisissent les occasions.

Des éclaireurs persévérants

Jésus n'a jamais dit que ce serait facile et que tous recevraient la lumière :

Parfois, nous avons épuisé les ressources proches. Les nôtres, nos voisins, nos collègues de travail, ne reçoivent pas notre témoignage.

Cela passe par l'indifférence, l'incompréhension, la moquerie, et peut aller jusqu'au rejet et l'opposition violente.

     Et il était pour eux une occasion de chute. Un prophète n’est méprisé. Matthieu 13.53/58

     Nous le voyons, le témoignage le plus difficile se trouve être dans nos propres familles.

     Car ses frères non plus ne croyaient pas en lui. Jean 7:5

Continuons de vivre au milieu d'eux, notre fidélité et notre attachement au Seigneur Jésus-Christ, sans parole, mais avec une bonne conduite. Notre lumière continuera de briller à leurs yeux … et un jour Dieu les visitera .. alors ils glorifieront Dieu à cause de nous et de notre persévérance.

Ayez au milieu des païens une bonne conduite, afin que, là même où ils vous calomnient comme si vous étiez des malfaiteurs, ils remarquent vos bonnes œuvres, et glorifient Dieu, au jour où il les visitera. 1 Pierre 2:12 

Femmes, soyez de même soumises à vos maris, afin que, si quelques-uns n’obéissent point à la parole, ils soient gagnés sans parole par la conduite de leurs femmes,  en voyant votre manière de vivre chaste et réservée.

Ayez, non cette parure extérieure qui consiste dans les cheveux tressés, les ornements d’or, ou les habits qu’on revêt,  mais la parure intérieure et cachée dans le cœur, la pureté incorruptible d’un esprit doux et paisible, qui est d’un grand prix devant Dieu.  1 Pierre 3.1/4  

Ce qui est encourageant, c'est ce que sous apprenons par les Écritures au sujet des  frères de Jésus qui ont finalement cru en lui. 

Tous d’un commun accord persévéraient dans la prière, avec les femmes, et Marie, mère de Jésus, et avec les frères de Jésus. Actes 1:14

Parmi eux Jacques et Jude nous ont laissé leurs lettres. Épîtres de Jacques et de Jude, frères du Seigneur.

Et puis allons plus loin :

Lorsque  notre entourage : famille, collègues, amis, voisins ... ont entendu la Parole de Dieu, certains l'ayant acceptée et d'autres non,  lorsque nous avons fait tout ce qui était possible à leur égard, alors levons nos yeux et regardons plus loin. 

Ne dites-vous pas qu’il y a encore quatre mois jusqu’à la moisson? Voici, je vous le dis, levez les yeux, et regardez les champs qui déjà blanchissent pour la moisson. Jean 4:35

Notre vision doit se porter sur "les" champs, qu'ils soient près ou lointains, ce qui concerne la propagation de l'Évangile est la préoccupation de tous les disciples de Christ.

La lumière et le feu viennent du Seigneur Jésus-Christ

Il y a deux choses sur lesquels nous devons veiller et dans lesquelles il nous faut persévérer, pour être des porteurs et des communicateurs de lumière : c'est la prière et la communion avec le Seigneur.

Parfois, notre flamme baisse ou vacille. Si nous maintenons notre communion avec notre Seigneur Jésus-Christ, par un véritable attachement, son Esprit entretiendra le feu divin qui brûlera constamment dans notre cœur et fera briller la flamme de notre témoignage.

Lorsque nous sommes remplis du Saint-Esprit nous devenons des témoins hardis et actifs : des lampes, des flambeaux allumés, qui brillent dans le monde portant la Parole de vie.

Autrefois vous étiez ténèbres, et maintenant vous êtes lumière dans le Seigneur. Marchez comme des enfants de lumière! Car le fruit de la lumière consiste en toute sorte de bonté, de justice et de vérité. Éphésiens 5:8/9 

Haut de page

Lire aussi : Témoins de Jésus-Christ