| Page d'accueil | • Présentation du site • Introduction • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage • Entrée pasteurweb

La vie chrétienne

| Page d'accueil |
| Remonter|
Chrétien
Identification
La repentance
Bâtir sur le roc
Christ notre vie
Disicples
L'homme spirituel
L'homme nouveau
Nouvelle identité
Enfant ou adulte
Le discernement
La vie avec Dieu
Aimer Dieu
Notre culte
Croissance spirituelle
Conduits par Dieu
Le monde
Chrétien et sexuaité
La sanctification
Couper et jeter
Opposés entre eux
Notre combat
Vaincre
La tentation
Ne pas succomber
Résiter au diable
Résister
Dans l'église
Carrière pour qui ?
Témoins de Jésus
Lumière du monde
Lumière et vérité
Des serviteurs
Le chrétien et l'argent
Jeux de hasard
Des trucs
Education Chrétienne
Notre nom
Des brebis

Enfant ou adulte

Ne plus être un enfant, mais parvenir à l'état d'homme fait Éphésiens 4:11-15     

Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs,  pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ, jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ,  afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction,  mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ.

Le Seigneur Jésus-Christ a donné à son Église des hommes dotés  de différents ministères, afin de  perfectionner ses disciples et les édifier, pour les faire parvenir à la maturité spirituelle qui s'exprime par :

. l'unité de la foi

. la connaissance du Fils de Dieu

. l'état d'homme fait

. la mesure de la stature parfaite de Christ

Lorsque nous atteignons l'état d'hommes faits, d'adultes spirituels, nous arrivons à l'objectif dont parle l'apôtre, quand il écrit "afin que ..."

... afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction,  mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ.

Il est question de cet "homme fait" dans d'autres passages :

Hébreux 5:14 Mais la nourriture solide est pour les hommes faits, pour ceux dont le jugement est exercé par l’usage à discerner ce qui est bien et ce qui est mal.

Ici, les hommes faits, sont décrits comme ayant la faculté de discerner ce qui est bien ou mal, vrai ou faux.

Dans un autre texte, il est question de "l'homme spirituel", qui est capable de juger spirituellement les choses :

1 Corinthiens 2:15 L’homme spirituel, au contraire, juge de tout, et il n’est lui-même jugé par personne.

L'apôtre Paul distingue les hommes spirituels des hommes charnels, ces derniers étant qualifiés "d'enfants en Christ".

Pour moi, frères, ce n’est pas comme à des hommes spirituels que j’ai pu vous parler, mais comme à des hommes charnels, comme à des enfants en Christ. 1 Corinthiens 3:1

Ce n'est pas qu'ils soient sans Christ, mais ils en sont restés aux premiers éléments de son enseignement, sans avancer en maturité et discernement.

Hébreux 5.12/13 Vous, en effet, qui depuis longtemps devriez être des maîtres, vous avez encore besoin qu’on vous enseigne les premiers rudiments des oracles de Dieu, vous en êtes venus à avoir besoin de lait et non d’une nourriture solide.
Or, quiconque en est au lait n’a pas l’expérience de la parole de justice; car il est un enfant.

L'apôtre  Paul reproche aux chrétiens de Corinthe leur infantilisme  

Je vous ai donné du lait, non de la nourriture solide, car vous ne pouviez pas la supporter; et vous ne le pouvez pas même à présent,  parce que vous êtes encore charnels. 1 Cor.3.2

Si ces chrétiens avaient été des "adultes spirituels", ils auraient su gérer ce qui leur paraissait comme des ministères opposés. Ils auraient discerné dans ces hommes différents la complémentarité nécessaire à leur propre édification et au développement de l'Église de Christ.

Un des défauts de l'infantilisme chrétien, c'est le parti pris qui provoque des conflits.

Certainement que Pierre, Apollos et Paul avaient des personnalités différentes, qui pouvaient parfois s'opposer. C'est ce que les chrétiens charnels de l'Église de Corinthe faisaient ressortir, alimentant ainsi des querelles, provoquant des divisions. Ils n'étaient pas capables de juger sainement et de dépasser les disputes au sujet des personnes.

S'ils avaient été spirituels, ils auraient discerné la complémentarité de ces ministères, plutôt que de prendre parti pour l'un contre les autres.

Le discernement spirituel appartient aux adultes spirituels, aux hommes faits et les place dans une situation d'autonomie par rapport aux influences charnelles.

Autonomie et discernement

La différence entre un petit enfant et un adulte concerne en particulier "l'autonomie", c'est à dire la capacité de s'assumer dans  les différents domaines de la vie, en fonction de la connaissance et du discernement que l'on a des choses. 

Or, pour ce qui est de la vie chrétienne, on remarque que les églises, ont en leur sein, beaucoup de bébés, d'enfants et d'adolescents, qui geignent, murmurent et se lamentent sur leur sort, en permanence. Ils doivent constamment être pris en charge pour des choses qu'ils devraient eux mêmes assumer.

Cette situation handicape l'église dans sa mission : rendre témoignage au Seigneur Jésus-Christ dans le monde. Une grande partie de l'énergie et du temps nécessaire à cette mission est trop souvent accaparée par les "chrétiens enfants" qui réclament constamment les soins qui devraient être dispensés à d'autres.

Il y a d'une part des chrétiens qui négligent ou refusent de grandir et d'autre part des pasteurs qui manquent à leur véritable tâche : la croissance spirituelle des disciples, afin qu'ils deviennent à leur tour des serviteurs et des servantes de Christ, selon Éphésiens 4.12

Il a fait don de ces hommes pour que ceux qui appartiennent à Dieu soient rendus aptes à accomplir leur service en vue de la construction du corps du Christ. (Version Parole vivante)

Trop de membres dans les églises sont encore dépendants du pasteur pour leur besoins élémentaires. Ils accaparent,  par ignorance ou  égoïsme, le temps et les forces qui seraient bien utiles ailleurs.

J'ai cherché un certains temps, le sens de Hébreux 8:11 

Aucun n’enseignera plus son concitoyen, Ni aucun son frère, en disant: Connais le Seigneur! Car tous me connaîtront, Depuis le plus petit jusqu’au plus grand d’entre eux ...

Je crois que ce passage parle de la maturité spirituelle, c'est à dire d'une connaissance personnelle de Dieu, qui permet d'être autonome dans notre relation avec Lui et de discerner les choses spirituelles, dans le sens de 1 Jean 2.18/20

Pour vous, vous avez reçu l’onction de la part de celui qui est saint, et vous avez tous de la connaissance. (verset 20)

Et surtout :

1 Jean 2:27 Pour vous, l’onction que vous avez reçue de lui demeure en vous, et vous n’avez pas besoin qu’on vous enseigne; mais comme son onction vous enseigne toutes choses, et qu’elle est véritable et qu’elle n’est point un mensonge, demeurez en lui selon les enseignements qu’elle vous a donnés.

Dans sa lettre aux disciples de Corinthe au chapitre 2, à partir du verset 9, Paul explique en quoi consiste l'enseignement de l'onction, c'est à dire de l'Esprit :

Mais, comme il est écrit, ce sont des choses que l’œil n’a point vues, que l’oreille n’a point entendues, et qui ne sont point montées au cœur de l’homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment.
Dieu nous les a révélées par l’Esprit. Car l’Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu.
Lequel des hommes, en effet, connaît les choses de l’homme, si ce n’est l’esprit de l’homme qui est en lui? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n’est l’Esprit de Dieu.
Or nous, nous n’avons pas reçu l’esprit du monde, mais l’Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce.
Et nous en parlons, non avec des discours qu’enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu’enseigne l’Esprit, employant un langage spirituel pour les choses spirituelles.
Mais l’homme animal ne reçoit pas les choses de l’Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c’est spirituellement qu’on en juge.
L’homme spirituel, au contraire, juge de tout, et il n’est lui-même jugé par personne.
Car Qui a connu la pensée du Seigneur, Pour l’instruire? Or nous, nous avons la pensée de Christ.

Il s'agit d'une enseignement spirituel pour "l'homme spirituel".

Certains ont pu penser qu'il s'agit d'une révélation d'inspiration soudaine ou de vision de l'esprit, or en lisant attentivement ce passage et en faisant le parallèle avec les autres textes parlant des mêmes choses, nous remarquons qu'il s'agit d'un apprentissage, d'une croissance en Christ, qui nous fait parvenir à l'état d'homme fait, à la maturité spirituelle.

Ce que nous fait comprendre Éphésiens 4.14

...  afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction,  mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ.

Ne plus être des enfants qui se laissent entraîner par toutes sortes de doctrines, comme une barque sans attache qui est ballottée par le vent.

Les chrétiens charnels, ceux qui ne grandissent  pas  dans la connaissance de Dieu et de Christ, n'atteignent donc pas la maturité spirituelle qui permet de faire la différence entre ce qui est vrai ou faux, bien ou mal. 

Ils dépendent du jugement des autres, et comme ils sont davantage prêts à écouter ceux qui les trompent par leurs moyens de séduction, ils se laissent entraîner  et ballottés de côté et d'autre.

Voici la traduction de ce passage dans le Nouveau Testament de A.Kuen: La parole de vie :

Car il ne faut pas que nous restions toujours de petits enfants, ressemblant à ces esquifs ballottés par les flots et entraînés ça et là par chaque coup de vent, c’est–à–dire chaque doctrine en vogue ; que nous soyons à la merci d’hommes instables et sans scrupules qui, par leur art de présenter leurs inventions mensongères, cherchent à entraîner les autres dans les séductions de l’erreur. Éphésiens 4:14 

Nous voyons bien que la volonté de Christ, le Chef de l'Église, est de nous amener à exercer par nous-mêmes un saint jugement qui permet de discerner les erreurs et les pièges d'hommes (ou de femmes) corrompus dans leur fausse compréhension des Écritures,  enseignant des choses inexactes et pernicieuses, qui entraînent les personnes faibles et ignorantes dans leurs excès. Souvent certains responsables se complaisent à dominer sur une église d'enfants et ne cherchent pas à les émanciper, de peur que devenus adultes, ils leur échappent..

Cependant; Nous comprenons aussi qu'être autonome ne signifie pas être indépendant, séparer des autres membres du corps de Christ.

Le Seigneur nous  enseigne au contraire "la communion fraternelle" dans la dépendance des membres par rapport aux autres.

L’œil ne peut pas dire à la main: Je n’ai pas besoin de toi; ni la tête dire aux pieds: Je n’ai pas besoin de vous. 1 Corinthiens 12:21

Le texte d'introduction à cette réflexion est très clair : les ministère sont donnés à l'Église, afin d'amener les saints à la maturité spirituelle,  en vue de la croissance des enfants de Dieu, jusqu'à ce qu'ils deviennent "des hommes faits" en Christ.

Ainsi, chacun pourra servir Christ, s'édifiant lui-même et édifiant les autres.

L'apôtre Paul reprend les mêmes arguments pour amener les disciples à discerner la meilleure façon de pratiquer les dons spirituels :

1 Corinthiens 14:20 Frères, ne soyez pas des enfants sous le rapport du jugement; mais pour la malice, soyez enfants, et, à l’égard du jugement, soyez des hommes faits.

Des commentateurs ont voulu démontrer avec ces passages que le parler en langues était seulement pour "l'enfance spirituelle". C'est ignorer délibérément ce qu'écrit l'apôtre Paul à son propre sujet : 

Je rends grâces à Dieu de ce que je parle en langue plus que vous tous. 1 Corinthiens 14:18

On ne peut pas dire que Paul était un enfant  ! Il écrit encore :

Celui qui parle en langue s’édifie lui-même; celui qui prophétise édifie l’Église.
Je désire que vous parliez tous en langues, mais encore plus que vous prophétisiez. 1 Cor.14.4

C'est justement lorsque nous devenons des adultes spirituels que nous sommes à même de pratiquer à bon escient les différents dons et d'exercer un saint jugement. 

La maturité spirituelle s'étend à beaucoup plus que la pratique des dons spirituels. Elle touche en fait tous les éléments de notre vie de disciples de Christ, nous rendant capables de le servir convenablement.

Colossiens 1.9 

C’est pour cela que nous aussi, depuis le jour où nous en avons été informés, nous ne cessons de prier Dieu pour vous, et de demander que vous soyez remplis de la connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle,  pour marcher d’une manière digne du Seigneur et lui être entièrement agréables, portant des fruits en toutes sortes de bonnes oeuvres et croissant par la connaissance de Dieu,  fortifiés à tous égards par sa puissance glorieuse, en sorte que vous soyez toujours et avec joie persévérants et patients.

Éphésiens 4:16 

C’est de Christ, et grâce à tous les liens de son assistance, que tout le corps, bien coordonné et formant un solide assemblage, tire son accroissement selon la force qui convient à chacune de ses parties, et s’édifie lui-même dans la charité.

Haut de page

Lire aussi :  L'homme spirituel