Entrée pasteurweb • Introduction • Présentation du site • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

 La sanctification

| Page d'accueil |
| Remonter|
La sanctification
Le coeur humain
Nos tendances
Le péché
Un péché particulier
Délivré du péché
Couper et jeter
Le chrétien et le monde
Le virtuel
Esprits impurs
Nouveauté de vie
L'homme spirituel
La sainteté
La pureté
Purs dans le monde
Un vêtement blanc
Voir le Seigneur

Nouveauté de Vie

Lorsque nous abordons ce sujet, il est nécessaire de répondre à certaines questions, examiner en quoi consiste l'enseignement de Christ au sujet de la nature humaine, avant et après la conversion.

Nous avons aussi nos propres interrogations : Qui sommes nous ? Ou plutôt, qu'est réellement l'être humain ? Qui suis-je ? D'où viennent les désirs impurs, les mauvais sentiments, l'attrait de certains péchés ?

Je vous propose une étude en deux parties dans lesquelles vous retrouverez des passages contenus dans des textes précédents, car j'ai voulu reprendre un sujet important concernant notre manière de vivre, des choses que nous savons, mais que nous ne pratiquons pas toujours. Pourtant la façon dont nous vivons est déterminante pour la qualité de notre relation avec  Dieu.

Nous sommes appelés à marcher "en nouveauté de vie", selon ce qui est écrit dans le verset suivant :

Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie. Romains 6:4

L'apôtre Paul  donne un avertissement solennel lorsqu'il écrit aux disciples d'Ephèse.

Voici donc ce que je dis et ce que je déclare dans le Seigneur, c’est que vous ne devez plus marcher comme les païens, qui marchent selon la vanité de leurs pensées. Ephésiens 4.17

Lisons aussi cette autre parole  :

Ce que Dieu veut, c’est votre sanctification; c’est que vous vous absteniez de l’impudicité; c’est que chacun de vous sache posséder son corps dans la sainteté et l’honnêteté, sans vous livrer à une convoitise passionnée, comme font les païens qui ne connaissent pas Dieu ... 1 Thessaloniciens 4.3-5

Nous savons d'où nous venons :

Souvenez-vous que vous étiez en ce temps-là sans Christ, privés du droit de cité en Israël, étrangers aux alliances de la promesse, sans espérance et sans Dieu dans le monde. Ephésiens 2.12

Nous vivions autrefois selon les convoitises de notre chair, accomplissant les volontés de la chair et de nos pensées, et nous étions par nature des enfants de colère, comme les autres… Ephésiens 2:3

Car nous aussi, nous étions autrefois insensés, désobéissants, égarés, asservis à toute espèce de convoitises et de voluptés, vivant dans la méchanceté et dans l’envie, dignes d’être haïs, et nous haïssant les uns les autres. Tite 3:3

Notre passé nous fait honte, pour certains plus que d'autres et cependant nous pouvons retomber facilement dans nos anciens errements.

Suivre Jésus c'est renoncer à notre conduite passée, afin de devenir conformes à ce qu'Il  nous enseigne pour mener la vie juste et sainte que produit la vérité.

Nous ne pouvons pas contourner la vérité si nous voulons plaire à Dieu :

Si vous vivez selon la chair, vous mourrez; mais si par l’Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez, car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu. Romain 8.12-14

C'est impératif !

Le vieil homme

Depuis des années il est le sujet de mes réflexions et je le connais de mieux en mieux à force d'analyser sa nature, ses comportements, ses désirs, ses sentiments, ses convoitises. 

C'est dans les écrits de Paul que nous trouvons les principales références au vieil homme. Il utilise différentes expressions : la chair, le corps du péché, les membres qui sont sur la terre, etc.

Les mots "charnel" et "la chair" désignent la nature du cœur humain, selon que le décrit le Seigneur Jésus-Christ.

Il dit encore: Ce qui sort de l’homme, c’est ce qui souille l’homme.
Car c’est du dedans, c’est du cœur des hommes, que sortent les mauvaises pensées, les adultères, les impudicités, les meurtres, les vols, les cupidités, les méchancetés, la fraude, le dérèglement, le regard envieux, la calomnie, l’orgueil, la folie.
Toutes ces choses mauvaises sortent du dedans, et souillent l’homme. Marc 7.20

Paul le dit aussi :

Or, les œuvres de la chair sont manifestes, ce sont l’impudicité, l’impureté, la dissolution, l’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Galates 5.19

Cette description nous place devant l'évidence, même si certains se considèrent comme "pas trop mauvais", à défaut d'être parfaits. Tous sont pécheurs dit la Bible, personne n'est juste !

Je ne sais pas comment vous êtes à l'intérieur, mais moi je me connais et depuis longtemps !

Peut être que mes propos vous surprennent, mais lisons attentivement ce que Dieu en dit :

Le cœur est tortueux par-dessus tout, et il est méchant: Qui peut le connaître?
Moi, l’Eternel, j’éprouve le cœur, je sonde les reins, Pour rendre à chacun selon ses voies, Selon le fruit de ses œuvres. Jérémie 17.9

Ne soyons donc pas surpris si nous sommes confrontés à toutes sortes de tentations. Notre propre nature nous y dispose, selon que l'écrit l'apôtre Jacques :

Chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise. Jacques 1:14

Le vieil homme  se corrompt par les convoitises trompeuses.

Nous pouvons essayer de tergiverser, de paraitre bons,  de penser que nous ne sommes pas si mauvais que ça. Mais Dieu n'est pas dupe, il nous connait :

Nulle créature n’est cachée devant lui, mais tout est à nu et à découvert aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte. Hébreux 4:13

Soyons honnêtes, reconnaissons notre misère, selon que l'écrit l'apôtre Paul :

Ce qui est bon, je le sais, n’habite pas en moi, c’est-à-dire dans ma chair: j’ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien.
Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas.
Et si je fais ce que je ne veux pas, ce n’est plus moi qui le fais, c’est le péché qui habite en moi.
Je trouve donc en moi cette loi: quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi.
Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l’homme intérieur; mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres.
Misérable que je suis! Qui me délivrera du corps de cette mort?… Romains 7.18-24

Que faire ?

Certains s'imaginent pouvoir améliorer leur propre nature pour la rendre semblable à celle de Christ, par des pratiques diverses, souvent par des astreintes physiques, comme le font les gens religieux. Depuis longtemps j'ai compris qu'il était inutile d'essayer d'améliorer la nature charnelle.

Jésus veut nous apprendre  à changer les choses. Il ne s'agit pas de raccommoder le vieux vêtement souillé de notre nature pécheresse, mais de nous en dépouiller  afin de revêtir un vêtement neuf.

Personne ne met une pièce de drap neuf à un vieil habit; car elle emporterait une partie de l’habit, et la déchirure serait pire. Matthieu 9:16

On ne met pas non plus du vin nouveau dans de vieilles outres; autrement, les outres se rompent, le vin se répand, et les outres sont perdues; mais on met le vin nouveau dans des outres neuves, et le vin et les outres se conservent. Matthieu 9.16

Le Seigneur parlait aux pharisiens et aux docteurs de la loi juive qui restaient figés dans des pratiques traditionnelles incapables de changer la nature humain. Le Seigneur Jésus-Christ offre au contraire une vie nouvelle : la vie de l'Esprit qui agit dans le cœur,  comme le vin nouveau travaille avec force dans une outre neuve.

Se dépouiller du vieil homme, le crucifier, le faire mourir

Nous devons reconnaitre que la coexistence  est impossible entre "le vieil homme" et l'homme nouveau" ou encore "l'homme charnel" et "l'homme spirituel".

Lorsque nous lisons le chapitre 6 de l'épitre aux Romains, nous découvrons l'importance d'un enseignement fondamental concernant la manière de vivre de ceux qui ont cru au Seigneur Jésus-Christ.

Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, c’est en sa mort que nous avons été baptisés?
Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie. Romains 6:4

Ces passages mettent en évidence l'objectif divin concernant ceux qui croient en son Fils Jésus-Christ. Dieu a un dessein glorieux pour ses rachetés.

Car ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l’image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères. Romains 8:29

Si nous voulons entrer dans le plan de Dieu, il nous faut  apprendre  à nous dépouiller du vieil homme et à revêtir l'homme nouveau.

Mais vous, ce n’est pas ainsi que vous avez appris Christ, si du moins vous l’avez entendu, et si, conformément à la vérité qui est en Jésus, c’est en lui que vous avez été instruits à vous dépouiller, eu égard à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses, à être renouvelés dans l’esprit de votre intelligence, et à revêtir l’homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité. Ephésiens 4.21-24

Plusieurs expressions sont utilisées à ce sujet : se dépouiller, crucifier, faire mourir.

... vous étant dépouillés du vieil homme et de ses œuvres.  Colossiens 3.9

Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. Galates 5:24

... sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché. Romains 6:6

La croix de Christ tient la place centrale dans l'expérience de la conversion et de la vie chrétienne :

Pour ce qui me concerne, loin de moi la pensée de me glorifier d’autre chose que de la croix de notre Seigneur Jésus-Christ, par qui le monde est crucifié pour moi, comme je le suis pour le monde! Galates 6:14

Lorsque qu'il est question de crucifier le vieil homme, cela signifie  que notre nature charnelle doit mourir.

Faites donc mourir les membres qui sont sur la terre, l’impudicité, l’impureté, les passions, les mauvais désirs, et la cupidité, qui est une idolâtrie. Colossiens 3:5  

Crucifiés avec Christ

Il nous faut revenir à l'endroit où l'Esprit de Dieu nous a conduits au début de notre conversion : la croix de Jésus-Christ.

Lorsque les Israélites mouraient dans le désert à la suite de la morsure des serpents, Dieu leur a donné le moyen de conserver la vie.

L’Eternel dit à Moïse: Fais-toi un serpent brûlant, et place-le sur une perche; quiconque aura été mordu, et le regardera, conservera la vie.
Moïse fit un serpent d’airain, et le plaça sur une perche; et quiconque avait été mordu par un serpent, et regardait le serpent d’airain, conservait la vie. Nombres 21.8

Quel regard portons nous sur la croix de Jésus ?

Lors d'une participation à la Sainte Cène, je réfléchissais à la signification de ce repas et j'ai réalisé qu'il ne s'agissait pas simplement de la commémoration du  sacrifice de Jésus expiant nos péchés. Il y a une autre dimension dans laquelle il nous faut entrer, celle de l'indentification avec Christ sur la croix.

Comprenons ce que ces paroles signifient : 

En effet si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection, sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché; car celui qui est mort est libre du péché. Romains 6.5-7

L'apôtre Paul définit sa situation spirituelle par ces mots :

J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi. Galates 2:20

Ces passages expriment parfaitement le sens profond de notre conversion et surtout la façon dont nous devons maintenant considérer les choses : notre nature pécheresse, le vieil homme, a été crucifié avec Christ.

Ainsi vous-mêmes, regardez-vous comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Jésus-Christ.

En fait "croire en Jésus-Christ" c'est s'identifier à lui dans sa mort et sa résurrection afin de vivre différemment.

Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie. Romains 6:4

Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d’en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu.
Affectionnez-vous aux choses d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre.
Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu.
Quand Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire.
Faites donc mourir les membres qui sont sur la terre, l’impudicité, l’impureté, les passions, les mauvais désirs, et la cupidité, qui est une idolâtrie. Colossiens 3.1-5

Mourir pour vivre

Or, si nous sommes morts avec Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui, sachant que Christ ressuscité des morts ne meurt plus; la mort n’a plus de pouvoir sur lui.
Car il est mort, et c’est pour le péché qu’il est mort une fois pour toutes; il est revenu à la vie, et c’est pour Dieu qu’il vit.
Ainsi vous-mêmes, regardez-vous comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Jésus-Christ. Romain 6.3-11

Ce serait une grave erreur de croire que notre être charnel disparait automatiquement le jour où nous sommes baptisés. La conversion que nous exprimons lors du baptême d'eau par immersion est l'entrée dans un processus de mort et de résurrection par lequel nous assujettissons quotidiennement notre nature charnelle.

Dieu disait à Caïn une parole qui nous concerne aussi  :

Si tu réagis comme il faut, tu reprendras le dessus ; sinon, le péché est comme un monstre tapi à ta porte. Il désire te dominer, mais c’est à toi d’en être le maître. Genèse 4:7

Notre nature charnelle n'est pas décapitée, sa mort n'est pas instantanée. Elle doit être maintenue crucifiée en permanence.

Lorsque Jésus agonisait sur la croix il affronta une dernière fois la tentation  quand ses ennemis lui suggéraient de mettre un terme à son supplice.

Descends de la croix ! Matthieu 27.39,40

Certes il aurait pu le faire, mais il a choisi d'aller au bout de la volonté de Dieu pour nous sauver.

Ceux qui s'affectionnent aux choses de la chair n'aiment pas cet enseignement, l'idée d'être crucifiés leur répugne. Cependant c'est indispensable si nous voulons vivre selon la pensée de Dieu.

Ceux, en effet, qui vivent selon la chair, s’affectionnent aux choses de la chair, tandis que ceux qui vivent selon l’esprit s’affectionnent aux choses de l’esprit.
Et l’affection de la chair, c’est la mort, tandis que l’affection de l’esprit, c’est la vie et la paix; car l’affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu’elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu’elle ne le peut même pas.
Or ceux qui vivent selon la chair ne sauraient plaire à Dieu. Romain 8.5-8

Plaire à Dieu doit être notre principale préoccupation

Au reste, frères, puisque vous avez appris de nous comment vous devez vous conduire et plaire à Dieu, et que c’est là ce que vous faites, nous vous prions et nous vous conjurons au nom du Seigneur Jésus de marcher à cet égard de progrès en progrès. 1 Thessaloniciens 4:1

Par l'Esprit

Réfléchissons bien à cette phrase : si par l’Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez. Romains 8.12,13

Dans la pratique, le premier point est d'accepter le principe de notre crucifixion avec Christ.

Ainsi vous-mêmes, regardez-vous comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Jésus-Christ. Romains 6:11

Ensuite il nous faut le mettre en application dans notre vie quotidienne avec l'aide du Saint-Esprit. C'est ce que l'apôtre Paul appelle : marcher selon l'Esprit ou encore vivre par l'Esprit.

Je dis donc: Marchez selon l’Esprit, et vous n’accomplirez pas les désirs de la chair. Galates 5:16

Une version de la Bible traduit ce verset par :   laissez le Saint–Esprit diriger votre vie et vous n’obéirez plus aux désirs de votre propre nature.

Le Saint Esprit a une action déterminante dans notre sanctification.

Premièrement, c'est par Lui que Dieu nous met à part  dès le jour de notre conversion pour lui appartenir, le servir et l'honorer.

Pour nous, frères bien-aimés du Seigneur, nous devons à votre sujet rendre continuellement grâces à Dieu, parce que Dieu vous a choisis dès le commencement pour le salut, par la sanctification de l’Esprit et par la foi en la vérité. 2 Thessaloniciens  2:13 

Ensuite, par sa présence en nous, L'Esprit œuvre pour nous affranchir du pouvoir du péché.

En effet, la loi de l’esprit de vie en Jésus-Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort. Romains 8:2

Nous avons besoin d'apprendre à obéir au Saint-Esprit, d'être sensibles à la manifestation de sa volonté et à le laisser accomplir son œuvre dans notre vie.

Le ministère du Saint-Esprit c'est aussi notre sanctification, faire mourir les œuvres de la chair afin de nous faire vivre pour Dieu.

Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l’esprit, si du moins l’Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, il ne lui appartient pas.
Et si Christ est en vous, le corps, il est vrai, est mort à cause du péché, mais l’esprit est vie à cause de la justice. Romains 8.9-10

La sanctification est une grâce que Dieu nous fait et c'est par la foi que nous y parvenons selon qu'il est écrit.

J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi. Galates 2:20

La foi en Jésus-Christ ce n'est pas uniquement croire qu'il existe, qu'il a expié nos péchés sur la croix, mais c'est aussi avoir la ferme assurance qu'il habite en nous et participe activement à nous affranchir des œuvres de la chair.

En vérité, en vérité, je vous le dis, leur répliqua Jésus, quiconque se livre au péché est esclave du péché.
Or, l’esclave ne demeure pas toujours dans la maison; le fils y demeure toujours.
Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres. Jean 8.34

Vivre dans la foi au Fils de Dieu c'est le principe spirituel fondamental par lequel nous entrons dans toute la dimension du dessein divin.

Ainsi donc, comme vous avez reçu le Seigneur Jésus-Christ, marchez en lui, étant enracinés et fondés en lui, et affermis par la foi, d’après les instructions qui vous ont été données, et abondez en actions de grâces. Colossiens 2.6

Vous avez tout pleinement en lui, qui est le chef de toute domination et de toute autorité.
Et c’est en lui que vous avez été circoncis d’une circoncision que la main n’a pas faite, mais de la circoncision de Christ, qui consiste dans le dépouillement du corps de la chair: ayant été ensevelis avec lui par le baptême, vous êtes aussi ressuscités en lui et avec lui, par la foi en la puissance de Dieu, qui l’a ressuscité des morts. Colossiens 2.10
 

2ème partie : L'homme nouveau

Haut de page

Lire aussi : Identification