| Page d'accueil | • Entrée pasteurweb • Présentation du site • Introduction • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

La prière

| Page d'accueil |
| Remonter|
Apprendre à prier
Prie ton Père
Le notre Père
Prier le Saint-Esprit ?
Prier par l'Esprit
Prier pour recevoir
Demandez ce que vous voulez
Prier selon SA volonté
La prière exaucée
Jeûner et prier
Combat spirituel
Obstacles à la prière
L'idolâtrie
Des intercesseurs
L'intercession
L'adoration

Combat spirituel

J'ai déjà écrit sur le combat spirituel. Ici je rappelle quelques principes élémentaires dont l'Église doit se convaincre si elle veut croître, s'édifier, rester stable et remplir sa mission dans le monde.

Nous empruntons parfois à l'Ancien Testament les situations du peuple d'Israël dans ses guerres contre les ennemis qu'il avait à combattre soit pour la conquête du pays, soit pour sa défense.

Il faut souligner que nous ne pouvons en tirer que des instructions spirituelles et que les formes de ces combats ne sont pas applicables à la situation de l'Église.

Sur le fond, nous retenons que lorsque le peuple s'appuyait sur l'Eternel et se conformait à ses instructions il y avait toujours la victoire, car Dieu intervenait dans ces combats, souvent de façon miraculeuse.

Exode 14.24/25  A la veille du matin, l’Eternel, de la colonne de feu et de nuée, regarda le camp des Égyptiens, et mit en désordre le camp des Égyptiens.

Il ôta les roues de leurs chars et en rendit la marche difficile. Les Égyptiens dirent alors: Fuyons devant Israël, car l’Eternel combat pour lui contre les Égyptiens.

Josué 10.10/11  L’Eternel les mit en déroute devant Israël; et Israël leur fit éprouver une grande défaite près de Gabaon, les poursuivit sur le chemin qui monte à Beth-Horon, et les battit jusqu’à Azéka et à Makkéda.

Comme ils fuyaient devant Israël, et qu’ils étaient à la descente de Beth-Horon, l’Eternel fit tomber du ciel sur eux de grosses pierres jusqu’à Azéka, et ils périrent; ceux qui moururent par les pierres de grêle furent plus nombreux que ceux qui furent tués avec l’épée par les enfants d’Israël.

Esaïe 63:9  Dans toutes leurs détresses ils n’ont pas été sans secours, Et l’ange qui est devant sa face les a sauvés; Il les a lui-même rachetés, dans son amour et sa miséricorde, Et constamment il les a soutenus et portés, aux anciens jours.

C'est une leçon dont nous devons tirer les conclusions concernant nos propres combats et ceux de l'Église : la présence agissante et victorieuse du Seigneur.

 

L'Église est placée devant deux sortes de combats :

  • Les combats offensifs qui concernent son action dans le monde pour la proclamation de l'Évangile, le témoignage au Seigneur Jésus-Christ, pour amener à la foi en Lui ceux qui ne croient pas encore afin qu'il soient sauvés. C'est le combat de l'Évangile.

  • Les combats défensifs qui concernent notre situation par rapports aux ennemis spirituels qui nous assaillent : le diable, les esprits méchants, les autorités, dominations et puissances des ténèbres, les ministres  de Satan, les faux prophètes, les fausses doctrines, la corruption du péché, etc.  Ces  combats nous concernent personnellement et aussi l'Église, corps de Christ dont nous sommes les membres

Déjà nous devons savoir qu'il ne s'agit pas de combattre selon la chair, mais de manière spirituelle, avec des armes spirituelles. 

2 Corinthiens 10:4  Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses.

Pour avoir la victoire dans ces combats, il faut utiliser les armes de Dieu, selon les stratégies (méthodes) de Dieu.

Le roi David, qui a souvent été placé dans des différentes situations de combat a dû être attentif aux instructions divines.

Psaumes 18:39   Tu me ceins de force pour le combat, Tu fais plier sous moi mes adversaires.

Psaumes 18:34  Il exerce mes mains au combat, Et mes bras tendent l’arc d’airain.

Psaumes 144:1  De David. Béni soit l’Eternel, mon rocher, Qui exerce mes mains au combat, Mes doigts à la bataille

Dès sa jeunesse il a fait l'expérience du secours miraculeux de Dieu, quand il devait faire face aux bêtes sauvages pour défendre ses brebis. Et lorsqu'il s'avançait contre le géant Goliath, il rappelait sa confiance en  l'Eternel pour lui donner la victoire. 1 Samuel 17

David savait écouter Dieu et changer de tactique lorsqu'il le fallait.

Dans un premier combat, l'Eternel lui a dit de monter contre les Philistins, c'est à dire de les combattre en face. 

2 Samuel 5.19  David consulta l’Eternel, en disant: Monterai-je contre les Philistins? Les livreras-tu entre mes mains? Et l’Eternel dit à David: Monte, car je livrerai les Philistins entre tes mains.
David vint à Baal-Peratsim, où il les battit. Puis il dit: L’Eternel a dispersé mes ennemis devant moi, comme des eaux qui s’écoulent. C’est pourquoi l’on a donné à ce lieu le nom de Baal-Peratsim.

Dans un second combat David consulta à nouveau l'Eternel qui lui indiqua une autre stratégie : 

Les Philistins montèrent de nouveau, et se répandirent dans la vallée des Rephaïm.
David consulta l’Eternel. Et l’Eternel dit: Tu ne monteras pas; tourne-les par derrière, et tu arriveras sur eux vis-à-vis des mûriers.
Quand tu entendras un bruit de pas dans les cimes des mûriers, alors hâte-toi, car c’est l’Eternel qui marche devant toi pour battre l’armée des Philistins.
David fit ce que l’Eternel lui avait ordonné, et il battit les Philistins depuis Guéba jusqu’à Guézer.

Ce n'est pas parce qu'une méthode marche une fois ou qu'elle réussit ailleurs que nous devons  toujours l'appliquer. Dieu agit souvent par des moyens différents et change ses méthodes en fonction des situations.

L'apôtre Paul qui a affronté de nombreux combats savait s'adapter à ses auditoires et aux différentes cultures tout en restant fidèle au message de l'Évangile. 1 Corinthiens 9.20/23

Les armes spirituelles de Dieu restent les mêmes, mais les stratégies peuvent changer.

Dans un autre domaine, l'apôtre Paul rappelle les nombreux combats qu'il a dû mener,

  • pour préserver les églises des loups cruels, des mauvais ouvriers, des faux apôtres et des ministres de Satan 

  • pour annoncer l'Évangile aux nations, selon la mission que Dieu lui avait confié.

  • pour que la saine doctrine de la foi soit préservée dans sa pureté initiale.

Le Seigneur Jésus-Christ lui-même a soutenu un terrible combat contre le diable et les puissances des ténèbres et il a été vainqueur.

Descendu du ciel, quittant sa gloire divine, afin de revêtir un corps semblable au notre, il est venu sur la terre affronter le diable dans ses ruses, ses tentations, ses œuvres de destruction, de maladie et d'oppression et enfin dans le combat suprême de la croix où notre Sauveur a écrasé la tête du serpent, le dépouillant de son pouvoir contre nous. 

Hébreux 2.14/15 Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, il y a également participé lui-même, afin que, par la mort, il anéantît celui qui a la puissance de la mort, c’est-à-dire le diable, et qu’il délivrât tous ceux qui, par crainte de la mort, étaient toute leur vie retenus dans la servitude.

Colossiens 2.13/15  Vous qui étiez morts par vos offenses et par l’incirconcision de votre chair, il vous a rendus à la vie avec lui, en nous faisant grâce pour toutes nos offenses; il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l’a détruit en le clouant à la croix; il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix.

La victoire de Jésus a été pleinement manifestée par sa résurrection glorieuse et son élévation à la droite du Père, au dessus de tout. Philippiens 2.9/11

C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père.

Elle sera  révélée avec éclat lors de son retour majestueux, avec tous ses rachetés, dans lesquels il sera glorifié, ceux qui auront combattu et triomphé avec Lui. Ce jour là tous ses ennemis et les nôtres seront sous ses pieds, même la mort.  

1Corinthiens 15.24/26 Ensuite viendra la fin, quand il remettra le royaume à celui qui est Dieu et Père, après avoir détruit toute domination, toute autorité et toute puissance.
Car il faut qu’il règne jusqu’à ce qu’il ait mis tous les ennemis sous ses pieds.
Le dernier ennemi qui sera détruit, c’est la mort.

En attendant ce jour, l'Église (c'est à dire nous) est engagée dans un combat sans merci pour sa propre édification et  la proclamation de l'évangile, pour la gloire de Dieu et de Christ en son sein.

Je ne détaillerai pas ici les conditions à remplir et les armes que nous devons revêtir pour gagner le combat. J'en parle des d'autres études : Notre combat spirituel et Combattre résister et vaincre

Je veux simplement mettre en évidence un aspect essentiel pour la victoire : 

La prière,  qui comprend  l'intercession persévérante et constante, le jeûne et les supplications  avec des actions de grâces, c'est à dire la louange. Le tout associé.

Une église qui se consacre au combat de la prière est une église victorieuse.

Cela peut commencer par un petit groupe de frères et sœurs qui s'accordent  pour l'intercession soit qu'ils y consacrent du temps chaque jour, soit qu'ils se réunissent afin de prier ensemble.

Dieu suscite des groupes d'intercession en le mettant à cœur à des frères ou sœurs qui aspirent à voir la manifestation de la puissance de Dieu dans l'Église.

Des intercesseurs ce sont des personnes qui prennent à cœur comme un fardeau, une situation qu'ils portent sans cesse devant le trône de Dieu.

Il y a toujours eu dans l'histoire du peuple de Dieu, des hommes et des femmes qui ont été des intercesseurs, soit individuellement, soit en groupe.

  • Abraham, devant Sodome, intercédant indirectement pour la famille de Lot, son neveu.

  • David, lorsqu'il supplie sous le mode d'une complante : Ne détruis pas.

  • Néhémie, qui supplie pour le rétablissement de Jérusalem

  • Daniel et bien d'autres

  • L'apôtre Paul, Epaphras, etc. 

Mais le plus grand de tous est Jésus, l'intercesseur fidèle et éternel. Romains 8.34 et 1 Jean 2.1

Le Saint-Esprit intercède aussi en notre faveur et il dispose notre cœur à l'intercession. Romains 8.26

Parmi les armes de Dieu que nous sommes appelés à revêtir, nous trouvons la prière d'intercession.

Éphésiens 6:18 Faites en tout temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints. 

Si nous avons compris cela, nous nous laisserons entraîner et inspirer par l'Esprit de Dieu et de Christ, à devenir des intercesseurs fidèles.

Il se peut qu'au début nous soyons seuls ou un petit groupe, mais le Seigneur amènera d'autres intercesseurs à se joindre à nous. Ce n'est pas une question de distance. Même si nous sommes éloignés d'une réunion de prière, nous pouvons combattre en unissant nos esprits avec ceux qui intercèdent dans un autre lieu.

Une église ou un groupe de chrétiens qui combattent ensemble peuvent alors entreprendre avec succès la mission d'annoncer l'Évangile, car ils seront spirituellement prêts. Ils  seront accompagnés par le Seigneur lui-même, selon Marc 16.20

Et ils s’en allèrent prêcher partout. Le Seigneur travaillait avec eux, et confirmait la parole par les miracles qui l’accompagnaient.

Ils auront  revêtu les armes spirituelles qui renversent les forteresses, toutes les armes de Dieu. 

Éphésiens 6:13 C’est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté.

Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses.
Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de Christ.2 Corinthiens 10.4/5

Pour combattre les combats de Dieu, il ne suffit pas de crier fort les textes de la Bible comme des slogans, ni de gesticuler ou de s'adonner à des processions.

Il y a premièrement un principe général afin que Dieu soit avec nous dans les combats, c'est l'intégrité de notre cœur : 

Psaumes 7:10 Mon bouclier est en Dieu, Qui sauve ceux dont le coeur est droit.

Psaume 15.1/2  O Eternel! qui séjournera dans ta tente? Qui demeurera sur ta montagne sainte ? 
Celui qui marche dans l’intégrité, qui pratique la justice Et qui dit la vérité selon son cœur.

C'est pourquoi l'apôtre Paul commence la description de l'armure de Dieu par la vérité :

Éphésiens 6:14 Tenez donc ferme: ayez à vos reins la vérité pour ceinture ...

Philippiens 4.8/9 Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées ...  Et le Dieu de paix sera avec vous.

Les armes de Dieu qui nous sont proposées dans Éphésiens 6. 14 et la suite, sont des choses concrètes qui concernent notre manière de croire et de vivre :

  • Se tenir dans la vérité, marcher dans la vérité

  • Pratiquer la justice, en se gardant de toute espèce de mal. c'est garder le vêtement de justice (blanc) reçu de Christ. C'est une cuirasse sans défaut.

  • Être animer de ce zèle particulier que donne l'Évangile de paix, à l'inverse de ce zèle amer dont parle l'apôtre Jacques 3.12/18

  • Demeurer dans la foi du salut, la grâce unique de Dieu en Jésus-Christ, selon Éphésiens 2.8/10

  • Garder la confiance en Dieu, notre bouclier. La foi qui se réfugie à l'abri de la protection divine. Psaume 28.7

  • Rester fondé sur la Parole écrite de Dieu, confesser "Ce qui est écrit",  c'est l'épée de l'Esprit dont Jésus s'est servi lors de la tentation au désert, qui a mis en fuite l'ennemi.

  • Et enfin persévérer dans la prière, la prière intercession, la prière supplication, la prière et le jeûne, comme je l'écris plus haut.

Il faut être équipés en permanence de l'armure de Dieu, en être revêtus.

Un soldat ne revêt pas son armure et ne s'équipe pas de ses armes pendant le combat, il les a revêtues . Or il y a des enfants de Dieu qui attendent d'être dans la confrontation pour penser à prendre les armes de Dieu.

Réfléchissons bien à notre lecture, concernant les armes de Dieu : 

Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme ...

Nous voyons bien qu'il ne s'agit pas de nous saisir de ces armes divines et spirituelles à certains moments seulement,  mais d'en être constamment revêtues, afin qu'au moment opportun nous les utilisions avec succès. Cette armure ne doit pas nous quitter. 

C'est alors que nous pouvons faire face en nous rappelant toujours que notre Seigneur Jésus-Christ a vaincu pour nous le diable et ses armées et que par la foi nous entrons dans cette victoire, selon la parole de Dieu :

Apocalypse 12.10/11

Et j’entendis dans le ciel une voix forte qui disait: Maintenant le salut est arrivé, et la puissance, et le règne de notre Dieu, et l’autorité de son Christ; car il a été précipité, l’accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit.
Ils l’ont vaincu à cause du sang de l’agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort.

 

Vous retrouvez dans les études suivantes des instructions plus détaillées sur le combat et la prière :

 

Notre combat   et Combattre, résister et vaincre.

Haut de page

Lire aussi :