| Page d'accueil | • Entrée pasteurweb • Présentation du site • Introduction • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

La prière

| Page d'accueil |
| Remonter|
Apprendre à prier
Prier en vérité
Prie ton Père
Le notre Père
Prier le Saint-Esprit ?
Prier par l'Esprit
Prier pour recevoir
Demandez ce que vous voulez
Prier selon SA volonté
La prière exaucée
Jeûner et prier
Obstacles à la prière
L'idolâtrie
Des intercesseurs
L'intercession
L'adoration

La prière

Introduction

Une chère sœur m'écrivait dernièrement quelque chose d'intéressant qui fait ressortir l'embarras qu'éprouvent certains devant la réalité pratique de la vie d'un ou d'une disciple du Seigneur Jésus-Christ :

"Je crois que par rapport à pasteuweb, je n'ai qu'une seule demande supplémentaire. Il m'est souvent arrivé de lire des messages, et d'être tout à fait d'accord avec leur contenu, mais de ne pas savoir comment mettre en pratique ce qu'ils disaient.
Je ne sais pas vraiment comment exprimer cela. Un peu comme une rubrique "Madame truc" sans vouloir vous heurter.
Par exemple, un jour de discussion avec J.P , il m'a demandé comment je faisais pour appliquer ce que Jésus disait, dans ma vie. Lui ne savait pas comment faire, il n'avait pas le truc. Je lui ai simplement dit, "je me pose la question suivante : qu'aurait fait Jésus à ma place? et là me viennent des exemples ou des versets de la Bible qui répondent à mon interrogation et me permettent d'avancer". Pour moi c'était évident mais pas pour lui, et il avait besoin d'un "truc" pour faire entrer plus concrètement Jésus dans sa vie de tous les jours.

En tant que pasteur et avec votre vécu, vous connaissez plein de choses applicables sur le terrain, qui je crois nous permettraient de mieux comprendre et pratiquer au quotidien ce que Jésus veut pour nous et que vous nous transmettez. Ce peut n'être que des pistes mais qui peuvent nous permettre d'avancer d'une manière significative, ou de trouver notre propre "truc" pour continuer à avancer."


A mon tour d'être dans l'embarras, car "un truc", en général, c'est un moyen ou un système qui facilite une tâche ou permet de résoudre plus aisément un problème. Or je crois comprendre à la lecture de ce message que le problème réside dans notre relation avec Dieu  et aussi la façon de réussir notre vie de disciples de Christ.

Il y a-t-il vraiment "des trucs" ?

Certes, le fait de dire : que ferait Jésus à ma place est un moyen excellent de se positionner dans une situation délicate.

Il y a aussi l'acquisition de la connaissance des enseignements du Seigneur, à condition de ne pas les compliquer n'y d'en faire une loi rigide. Il est nécessaire de connaître les instructions de Jésus, donc de les lire et de les méditer. Cela demande peut-être un effort mais c'est indispensable. Il s'agit bien entendu des instructions données par Jésus lui-même et pas ses apôtres. En général, elles sont très simples et adaptées aux diverses situations que nous rencontrons.

Dans ce domaine, ma première démarche de disciple de Christ a été de lire en suivant et plusieurs fois le Nouveau Testament. Je n'avais acheté qu'un NT et les premiers jours, semaines et mois qui ont suivi ma conversion je l'ai lu des dizaines de fois. Je m'en suis imprégné à tel point que dans les situations  parfois difficiles ou embarrassantes, les paroles que j'avais lues me venaient à l'esprit et m'apportaient la solution.

Cela a été pour moi "un truc" efficace !

Puis, il y a le Saint-Esprit, son témoignage à notre conscience ou à notre esprit. J'avoue que pour ce dernier point il faut devenir sensible à sa présence et à son intervention dans notre âme et cela c'est le résultat d'une communion croissante avec Lui et d'une attention de tous les jours.

Justement, je crois que la prière est "un truc" excellent, simple et efficace pour résoudre le problème qu'ont certains dans leur communion avec Dieu, "pour faire entrer plus concrètement Jésus dans la vie de tous les jours".

L'exemple des croyants de la Bible, ainsi que les expériences de frères et sœurs qui nous entourent peuvent nous aider dans ce domaine.

La prière

Elle est un élément essentiel de la foi qu'elle exprime et de notre relation avec Dieu. Au delà de ses diverses formes d'expression : par des paroles, des soupirs, avec des cris et des larmes ou simplement  en pensée, que nous priions debout, à genoux, assis ou couchés, que nous élevions les mains ou les yeux vers le ciel ou que nous  fermions les yeux dans le recueillement, que nous soyons à la maison, dans notre chambre, en voiture, marchant dans la rue ou dans un champ, seul ou entouré d'autres personnes, la prière est avant tout la démarche de l'âme vers Dieu, un moment pendant lequel nous nous approchons de Dieu et il s'approche de nous.

La vie des hommes et des femmes de foi est rythmée par la prière par laquelle ils manifestent leur communion avec Dieu, dans laquelle ils puisent leur force et trouvent le secours et l'aide du Seigneur.

Daniel priait trois fois par jour et parfois des jours et des nuits entières. Moïse passait de longs moments dans la présence de Dieu, en tête à tête, dans le tabernacle. Anne la prophétesse vivait son veuvage dans le jeune et la prière. Les disciples de Jésus persévéraient dans la prière. L'apôtre Pierre se retirait sur la terrasse de la maison de son hôte. L'apôtre Paul choisissait de marcher seul vers Assos alors que ses compagnons empruntaient le bateau.

Jésus lui-même passait beaucoup de temps dans la prière avec son Père. Le matin très tôt, dans la journée ou la nuit parfois entière. Il est le modèle par excellence. Il a prié avec des supplications et avec larmes.

C’est lui qui, dans les jours de sa chair, ayant présenté avec de grands cris et avec larmes des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et ayant été exaucé à cause de sa piété, a appris, bien qu’il fût Fils, l’obéissance par les choses qu’il a souffertes, et qui, après avoir été élevé à la perfection, est devenu pour tous ceux qui lui obéissent l’auteur d’un salut éternel. Hébreux 5:7-9

Là–dessus, Jésus alla avec eux dans un lieu appelé Gethsémané, et il dit aux disciples : Asseyez–vous ici, pendant que je m’éloignerai pour prier.
Il prit avec lui Pierre et les deux fils de Zébédée, et il commença à éprouver de la tristesse et des angoisses.
Il leur dit alors : Mon âme est triste jusqu’à la mort ; restez ici, et veillez avec moi.
Puis, ayant fait quelques pas en avant, il se jeta sur sa face, et pria ainsi : Mon Père, s’il est possible, que cette coupe s’éloigne de moi ! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux.
Il leur dit : Mon âme est triste jusqu’à la mort ; restez ici, et veillez.
Puis, ayant fait quelques pas en avant, il se jeta contre terre, et pria que, s’il était possible, cette heure s’éloignât de lui. Matthieu 26:36-39

Parmi les nombreux passages de la Bible  qui décrivent la démarche de ceux ou celles qui prient, en voici quelques uns qui nous font comprendre que la prière est avant tout une expression de l'âme qui se tourne, s'élève, se tend, vers Dieu.

Fais–moi dès le matin entendre ta bonté ! Car je me confie en toi. Fais–moi connaître le chemin où je dois marcher ! Car j’élève à toi mon âme. Psaumes 143:8

O Dieu ! tu es mon Dieu, je te cherche ; Mon âme a soif de toi, mon corps soupire après toi, Dans une terre aride, desséchée, sans eau. Psaume de David, lorsqu’il était dans le désert de Juda. Psaumes 63:1

Comme une biche soupire après des courants d’eau, Ainsi mon âme soupire après toi, ô Dieu ! Psaumes 42:1

Mon âme a soif de Dieu, du Dieu vivant : Quand irai–je et paraîtrai–je devant la face de Dieu ? Psaumes 42:2

Mon âme soupire et languit après les parvis de l’Eternel, Mon cœur et ma chair poussent des cris vers le Dieu vivant. Psaumes 84:2

Mon âme te désire pendant la nuit, Et mon esprit te cherche au dedans de moi ; Car, lorsque tes jugements s’exercent sur la terre, Les habitants du monde apprennent la justice. Esaïe 26:9

Ecoutons aussi Job, le juste éprouvé :

Mon âme est dégoûtée de la vie ! Je donnerai cours à ma plainte, Je parlerai dans l’amertume de mon âme. Job 10:1 ¶

Et maintenant, mon âme s’épanche en mon sein, Les jours de la souffrance m’ont saisi. Job 30:16

Par, la prière, nous exprimons ainsi nos sentiments,  nos préoccupations, nos soucis, nos inquiétudes, nos chagrins, notre souffrance, notre amertume et même notre irritation :

Quand mon âme était abattue au dedans de moi, Je me suis souvenu de l’Eternel, Et ma prière est parvenue jusqu’à toi, Dans ton saint temple. Jonas 2:7

Aie pitié de moi, ô Dieu, aie pitié de moi ! Car en toi mon âme cherche un refuge ; Je cherche un refuge à l’ombre de tes ailes, Jusqu’à ce que les calamités soient passées. Psaumes 57:1

Mon âme pleure de chagrin : Relève–moi selon ta parole ! Psaumes 119:28

Anne, la mère de Samuel est un exemple de l'âme souffrante qui se refugie auprès de Dieu et cherche en Lui du secours.

Anne se leva, après que l’on eut mangé et bu à Silo. Le sacrificateur Eli était assis sur un siège, près de l’un des poteaux du temple de l’Eternel.
Et, l’amertume dans l’âme, elle pria l’Eternel et versa des pleurs.
Elle fit un vœu, en disant : Eternel des armées ! si tu daignes regarder l’affliction de ta servante, si tu te souviens de moi et n’oublies point ta servante, et si tu donnes à ta servante un enfant mâle, je le consacrerai à l’Eternel pour tous les jours de sa vie, et le rasoir ne passera point sur sa tête.
Comme elle restait longtemps en prière devant l’Eternel, Eli observa sa bouche.
Anne parlait dans son cœur, et ne faisait que remuer les lèvres, mais on n’entendait point sa voix. Eli pensa qu’elle était ivre, et il lui dit : Jusques à quand seras–tu dans l’ivresse ? Fais passer ton vin.
Anne répondit : Non, mon seigneur, je suis une femme qui souffre en son cœur, et je n’ai bu ni vin ni boisson enivrante ; mais je répandais mon âme devant l’Eternel.
Ne prends pas ta servante pour une femme pervertie, car c’est l’excès de ma douleur et de mon chagrin qui m’a fait parler jusqu’à présent.
Eli reprit la parole, et dit : Va en paix, et que le Dieu d’Israël exauce la prière que tu lui as adressée !
Elle dit : Que ta servante trouve grâce à tes yeux ! Et cette femme s’en alla. Elle mangea, et son visage ne fut plus le même. 1 Samuel 1:9-18

Il est important de lire attentivement ces passages car ils nous instruisent très précisément sur ce qu'est en réalité la prière  et aussi sur son résultat immédiat.

... et son visage ne fut plus le même.

C'est aussi ce qu'écrit l'apôtre Paul :

Ne vous inquiétez de rien ; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces.
Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus–Christ. Philippiens 4:6

La prière est également l'occasion de dire à Dieu notre reconnaissance, nos actions de grâces, notre joie, notre amour pur Lui.

Du serviteur de l’Eternel, de David, qui adressa à l’Eternel les paroles de ce cantique, lorsque l’Eternel l’eut délivré de la main de tous ses ennemis et de la main de Saül. Il dit :  Je t’aime, ô Eternel, ma force ! Psaumes 18:1

Mon âme, bénis l’Eternel, Et n’oublie aucun de ses bienfaits ! Psaumes 103:2

Mon âme, bénis l’Eternel ! Eternel, mon Dieu, tu es infiniment grand ! Tu es revêtu d’éclat et de magnificence ! Psaumes 104:1

Enfin la prière à Dieu est aussi le moyen par lequel le Seigneur restaure notre âme, nous fait du bien.

Mon âme, retourne à ton repos, Car l’Eternel t’a fait du bien. Psaumes 116:7

Mon âme compte sur le Seigneur, Plus que les gardes ne comptent sur le matin, Que les gardes ne comptent sur le matin. Psaumes 130:6

Je me réjouirai en l’Eternel, Mon âme sera ravie d’allégresse en mon Dieu ; Car il m’a revêtu des vêtements du salut, Il m’a couvert du manteau de la délivrance, Comme le fiancé s’orne d’un diadème, Comme la fiancée se pare de ses joyaux. Esaïe 61:10 ¶

L'instruction

La Bible, parole écrite et inspirée de Dieu, contient de nombreux enseignements au  sujet de la prière et un grand nombre d'exemples d'exaucements ou d'échecs.

Beaucoup de choses ont été dites et écrites à son sujet mais je remarque que, d'une manière générale, la façon de prier  reste confuse : Qui prier ? Comment prier ? Que demander dans nos prières ?

Jésus priait un jour en un certain lieu. Lorsqu’il eut achevé, un de ses disciples lui dit: Seigneur, enseigne-nous à prier, comme Jean l’a enseigné à ses disciples. Luc 11:1

Il est certain que nous avons besoin d'apprendre à prier pour être exaucés, car le but de toute prière c'est son exaucement. Les hommes et les femmes de foi on toujours prié dans ce sens, comme le dit le psalmiste :

Je t’invoque, car tu m’exauces, ô Dieu ! Incline vers moi ton oreille, écoute ma parole ! Psaumes 17:6

En toi déjà, nos pères se confiaient, oui, ils comptaient sur toi, et tu les délivrais.
Lorsqu’ils criaient à toi, ils étaient délivrés, lorsqu’ils comptaient sur toi, ils n’étaient pas déçus. Psaume 22:4,5

Jésus a enseigné à prier pour recevoir : 

Demandez, et l’on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l’on vous ouvrira. Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l’on ouvre à celui qui frappe. Matthieu 7.7/8

Notre première prière : enseigne nous à prier  

Même les païens prient, dit Jésus. Mais il ajoute de ne pas prier comme eux (Matthieu 6:7). Il est donc nécessaire d'être enseigné pour apprendre à prier selon la pensée et la volonté de Dieu.

  • Sommes nous désireux d'apprendre à prier ou pensons nous que ce n'est pas utile et  que la bonne volonté suffit car "Dieu regarde au cœur". Cependant, nous sommes obligés de reconnaître que  beaucoup de prières sont dites, récitées ou répétées dans le monde, en vain, sans réponse. 

  • Sommes nous disposés à apprendre à prier, prêts à nous soumettre à l'enseignement divin ? Car bien souvent nous nous suffisons à nous mêmes et notre propre conception nous satisfait. Nous nous faisons une fausse idée de la prière et nous avons besoin de connaître ce que Dieu  dit à ce sujet.

En voyant leur Maître prier, les disciples de Jésus ont pris conscience qu'ils ne savaient pas réellement prier et ils lui ont demandé de leur apprendre. Cela doit être le désir  de tout vrai disciple de Christ : apprendre de Lui, se laisser enseigner par Lui, selon sa propre parole  : Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples;  vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. Jean 8.31/32

Il dit encore avant de monter au ciel :

Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. Matthieu 28.18/20 

Enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit

Voici une parole à prendre en considération : apprendre à obéir, à observer, à pratiquer, les enseignements de Jésus notre Maître. Nous savons que l'enseignement  du Seigneur est fondamental pour tout ce qui concerne notre vie de disciple de Christ et aussi pour la prière.

L'enseignement du Seigneur

Qu'est-ce qu'e Jésus  enseigne concernant la prière ? Que disent les Écritures, La Parole écrite de Dieu ?

Premièrement : Qu'est-ce que la prière ?

Pour les gens religieux, la prière c'est surtout la récitation de formules, la répétition de mots ou de phrases (les litanies, les mantras), une gestuelle, des offrandes devant un autel, devant une statue, ou autre endroit dédié au culte d'une personnalité divine ou reconnue influente parmi les esprits. 

La prière, selon la Bible, c'est une démarche vers Dieu, l'approche de Dieu, une recherche de sa présence pour lui parler, dans un état d'esprit particulier et aussi pour l'écouter. C'est un temps spirituel fort, emprunt de respect, d'humilité  et de confiance, car nous nous approchons du  Dieu Très Haut, très saint, infiniment pur et glorieux, qui est aussi notre Père céleste. Il convient donc d'avoir l'état d'esprit et le  comportement qui conviennent.

C’est pourquoi, recevant un royaume inébranlable, montrons notre reconnaissance en rendant à Dieu un culte qui lui soit agréable,  avec piété et avec crainte (un saint respect),  car notre Dieu est aussi un feu dévorant. Hébreux 12:29

Cela n'exclut pas bien entendu une grande assurance, si nous sommes dans une bonne disposition de cœur, comme il est écrit dans les passages suivants :

Ainsi, puisque nous avons un grand souverain sacrificateur qui a traversé les cieux, Jésus, le Fils de Dieu, demeurons fermes dans la foi que nous professons. Car nous n’avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché. Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins. Hébreux 4.14/16 

Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire  par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire, de sa chair,  et puisque nous avons un souverain sacrificateur établi sur la maison de Dieu,  approchons-nous avec un cœur sincère, dans la plénitude de la foi, les cœurs purifiés d’une mauvaise conscience, et le corps lavé d’une eau pure. Hébreux 10.19/22 

Ceci étant bien compris nous allons étudier la façon dont le Seigneur nous enseigne à prier en particulier.

Avec  humilité

Nous ne prions pas pour être entendus, vus et admirés des hommes, mais pour être vus, entendus et exaucés par Dieu. Matthieu 6.5/6

Lorsque vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites, qui aiment à prier debout dans les synagogues et aux coins des rues, pour être vus des hommes. Je vous le dis en vérité, ils reçoivent leur récompense. Matthieu 6:5

Devant Dieu restons  humbles  :

Deux hommes montèrent au temple pour prier ; l’un était pharisien, et l’autre publicain.
Le pharisien, debout, priait ainsi en lui–même : O Dieu, je te rends grâces de ce que je ne suis pas comme le reste des hommes, qui sont ravisseurs, injustes, adultères, ou même comme ce publicain ; je jeûne deux fois la semaine, je donne la dîme de tous mes revenus.
Le publicain, se tenant à distance, n’osait même pas lever les yeux au ciel ; mais il se frappait la poitrine, en disant : O Dieu, sois apaisé envers moi, qui suis un pécheur.
Je vous le dis, celui–ci descendit dans sa maison justifié, plutôt que l’autre. Car quiconque s’élève sera abaissé, et celui qui s’abaisse sera élevé.

Croyez–vous que l’Ecriture parle en vain ? C’est avec jalousie que Dieu chérit l’esprit qu’il a fait habiter en nous. Il accorde, au contraire, une grâce plus excellente ; c’est pourquoi l’Ecriture dit: Dieu résiste aux orgueilleux, Mais il fait grâce aux humbles. Jacques 4:5,6

Notre culte à Dieu, l'adoration, la louange, la prière, etc. ne doit en aucun cas devenir un spectacle, mais un acte de piété pratiqué avec respect, avec sincérité, avec foi et avec humilité. Nous sommes des pécheurs pardonnés, graciés, que Dieu accueille uniquement sur la base du sacrifice du Seigneur Jésus-Christ, de son sang versé pour nous.

Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire. Hébreux 10:19 ¶

Avec sincérité

Prière de David. Eternel ! écoute la droiture, sois attentif à mes cris, Prête l’oreille à ma prière faite avec des lèvres sans tromperie ! Psaumes 17:1 ¶

Avec sobriété

En priant, ne multipliez pas de vaines paroles, comme les païens, qui s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés. Matthieu 6:7

Ne te presse pas d’ouvrir la bouche, et que ton cœur ne se hâte pas d’exprimer une parole devant Dieu ; car Dieu est au ciel, et toi sur la terre : que tes paroles soient donc peu nombreuses.
Car, si les songes naissent de la multitude des occupations, la voix de l’insensé se fait entendre dans la multitude des paroles.
Car, s’il y a des vanités dans la multitude des songes, il y en a aussi dans beaucoup de paroles ; c’est pourquoi, crains Dieu. Ecclésiaste 5:2-7

Dans l'intimité de Dieu

Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. Matthieu 6:6

Si nous en sommes conscients cet enseignement  de Jésus suscite une profonde confiance dans le cœur de celui ou celle qui prie dans le secret. La présence de Dieu lui est assurée.

Ton Père est là dans le secret !

Quel privilège merveilleux ! Lorsque nous sommes seul et que nous prions, Dieu vient près de nous !

Les attitudes

La Bible donne des exemples des différentes attitudes physiques de la prières :

Nous pouvons prier assis,

Debout,

A genoux,

Prosternés le visage contre terre,

Complètement prostrés, allongés sur le sol

Les mains tendues ou levées

Les yeux levés vers le ciel, ou fermés quand nous sommes recueillis en nous-mêmes.

Même lorsque nous sommes au lit, nous pouvons prier !

En fait, tout dépend si notre approche de notre Père céleste consiste en  une demande, une supplication, une intercession, une action de grâces, une louange, une adoration, (elle peut contenir à la fois toutes ces choses) ou si notre prière est faite en public, au sein d’une assemblée ou en privé dans le secret de notre relation avec notre Père céleste.

En réalité l'attitude physique n'a pas une importance capitale. Dieu regarde au cœur. Mais le corps et nos membres s'associent aussi à notre prière.

Voici déjà quelques éléments. Nous verrons dans les textes suivants les qualités et l'efficacité de la prière, en particulier et en commun (Prier ensemble).

Haut de page

Lire aussi : Apprendre à prier