Entrée pasteurweb • Introduction • Présentation du site • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

| Page d'accueil |
| Remonter|
Esprit, âme et corps
L'âme
Notre corps 1
Notre corps 2
Notre corps 3
La nudité
L'intelligence
Notre conscience
La nature humaine
Opposés entre eux
Le coeur humain
Nos tendances
La dépendance
Chrétien et sexualité
La masturbation
Adultère et impudicité
La sexualité pervertie
Clic mortel
Esprits impurs
L'homosexualité
Le genre
Identité et confusion
Le mal du siècle
Le péché
L'esprit du monde
Le temps de vivre
Le temps de mourir
Un culte raisonnable

Identité et confusion

Le monde est entré dans une grande confusion au sujet de l'identité de l'être humain. Après la théorie de l'évolution des espèces à laquelle une certaine science voudrait nous faire croire, un autre groupe de personnes mène un combat pour faire reconnaitre par la société "sa différence sexuelle" comme une évidence naturelle et légitime.

Nous pouvons reprendre l'expression que l'apôtre Paul  a utilisée justement au sujet de l'identité de l'homme et de la femme :

La nature elle–même ne vous enseigne–t–elle pas...  1 Corinthiens 11. 14

Mais voilà ! Il y a bien longtemps que les enseignements de la nature, comme ceux de la Bible d'ailleurs, sont ignorés au profit de certaines philosophies et concepts d'une société incrédule dont les intérêts immédiats sont le bonheur terrestre et le plaisir.

L'humanisme, théorie de plus en plus acceptée,  place l'homme au-dessus de tout. Elle a pour objectif son épanouissement et la confiance dans sa capacité à évoluer de manière positive. D'après cette philosophie l'homme doit se protéger de tout asservissement et de tout ce qui fait obstacle au développement de l'esprit. Il doit se construire indépendamment de toute référence surnaturelle. En conclusion, Dieu en est exclu.

Cependant, il existe heureusement une autre façon de voir les choses, celle de ceux qui sont conscients de l'échec de l'homme dans ses tentatives d'instaurer le bonheur ici bas et qui placent leur confiance dans un Dieu unique,  Créateur et Sauveur. C'est sur le fondement de ses perfections et à la lumière  de sa Parole que nous construisons nos réflexions et notre foi.

Dès le commencement Dieu a précisé la place et la fonction de chaque chose ou être créé.   Il créa l'homme et la femme :  il les créa mâle et femelle. Genèse 1:27

Différents mais égaux entre eux et complémentaires.

homme et femme

Dans certains domaines nous pouvons nous poser la question : qui suis-Je ? Mais au sujet de notre identité biologique les choses sont claires ou du moins devraient l^être. Nous sommes homme ou femme.

Des personnes atteintes d'un étrange "mal-être" n'acceptent pas leur corps.  Elles pensent être une femme dans un corps d'homme ou l'inverse, d'où leur démarche vers des traitements spécifiques et la chirurgie transformatrice.

D'autres éprouvent un attrait irrésistible pour les personnes du même sexe. Elles affirment qu'elles sont nées avec cette attirance et que cela fait intégralement partie de leur personnalité.  Beaucoup souffrent de   l'instabilité de leurs sentiments, comme tourmentées par leur questions sans réponses. Un jeune homme disait dans une récente émission de télévision qu'il vivait dans une sorte "d'ambiguïté sexuelle", il est partagé entre sa relation  avec sa fiancé et son attirance vers les garçons.

Dans cette même émission un homme d'une quarantaine d'années concrétisait son désir d'être une femme en s'achetant de la lingerie féminine et  par la chirurgie transformatrice, une jeune fille affirmait sa personnalité de garçon dans ses comportements et ses tenues vestimentaires.

Nous vivons dans un monde d'influence et ce depuis notre naissance. Notre inconscient emmagasine à notre insu des données qui nous échappent et parfois perturbent notre être affectif et psychologique, déterminant nos choix et nos comportements.

Il faut dire que la société affiche de plus en plus librement ses tendances sexuelles diverses. Ce qui autrefois était caché  est vécu au grand jour.

La première tragédie de l'histoire de l'humanité se situe dans un endroit que la Bible présente comme un jardin de délices :

Le SEIGNEUR Dieu planta un jardin en Eden, du côté de l’est, et il y mit l’homme qu’il avait façonné.
Le SEIGNEUR Dieu fit pousser de la terre toutes sortes d’arbres agréables à voir et bons pour la nourriture, ainsi que l’arbre de la vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance de ce qui est bon ou mauvais. Genèse 2.8

Puis il y plaça l'homme et la femme qu'il avait créés et leur confia la gestion de l'ensemble de la création terrestre.

Tout était bon et rien ne venait troubler le bonheur et l'harmone qui régnait dans ce lieu.

L’homme dit: Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair! on l’appellera femme, parce qu’elle a été prise de l’homme.
C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair.
L’homme et sa femme étaient tous deux nus, et ils n’en avaient point honte. Genèse 2.23

Combien de temps ce bonheur dura-t-il ? La Bible ne le dit pas. Mais un jour un être maléfique nommé Satan vint semer le trouble et la confusion en entrainant le premier homme et la  première femme à transgresser l'ordre établi par le Créateur.

Jusque là, leur nudité n'était pas une gêne, ils étaient libres de toute arrière pensée. Mais au moment où ils ont cédé à la tentation du diable, ils ont connu leur première confusion.

Leurs yeux à tous les deux s’ouvrirent, et ils surent qu’ils étaient nus. Ils cousirent des feuilles de figuier pour se faire des pagnes. Genèse 3:7

Depuis ce jour   les relations entre les êtres humains sont devenues confuses. 

La Bible décrit la situation de l'humanité aux jours de Noé.

La terre était corrompue devant Dieu, la terre était pleine de violence.
Dieu regarda la terre, et voici, elle était corrompue; car toute chair avait corrompu sa voie sur la terre. Genèse 6.11

D'étranges  unions se sont produites entre les filles des hommes et des êtres mystérieux appelés "les fils de Dieu". Genèse 6.1/4

La société de cette époque est devenue  extrêmement  violente et impure

La méchanceté des hommes était grande sur la terre, et que toutes les pensées de leur cœur se portaient chaque jour uniquement vers le mal.  Genèse 6:5

La terre était corrompue devant Dieu, la terre était pleine de violence.
Dieu regarda la terre, et voici, elle était corrompue; car toute chair avait corrompu sa voie sur la terre. 6.11

"Corrompre sa voie", est l'expression utilisée par la Bible concernant la déviation des relations sexuelles.

La Bible cite un autre exemple avec les gens de Sodome et Gomorrhe sur lesquels est descendu le jugement de Dieu par un feu qui détruisit toute la contrée et ses habitants. Le site existe encore, c'est la mer Morte.

Or, les gens de Sodome étaient pervertis, ils commettaient de grands péchés contre l’Eternel. Genèse 13:13

L’Eternel dit à Abraham : De graves accusations contre Sodome et Gomorrhe sont montées jusqu’à moi : leur perversité est énorme. Genèse 18:20

Le péché dont il est question dans ce récit était la relation sexuelle d'hommes entre eux.

Quand ils furent sur le point de se coucher, la maison fut encerclée par les gens de la ville : tous les hommes de Sodome, jeunes et vieux, étaient venus là des différents quartiers de la ville. Ils appelèrent Loth et lui demandèrent : Où sont ces hommes qui sont venus chez toi cette nuit ? Amène–les nous pour que nous couchions avec eux ! Genèse 19.4

C'est de là qu'est venu le nom de cette pratique contre nature : la sodomie !

Dans l'épitre aux Romains l'apôtre Paul décrit ce que signifie corrompre sa voie :

Les femmes ne couchent plus avec des hommes, mais elles couchent avec d’autres femmes, et cette façon de faire va contre la nature.
Les hommes font la même chose. Ils ne couchent plus avec des femmes, mais ils brûlent de désir les uns pour les autres. Ils couchent ensemble et c’est une honte ! Romains 1.26

Quand le péché des hommes est si grand qu'il devient insupportable les jugements de Dieu viennent sur le monde.

Rappelez–vous Sodome, Gomorrhe et les villes voisines : leurs habitants se sont conduits d’une manière aussi immorale que ces anges et ont recherché des relations contre nature ; ils subissent la punition d’un feu éternel, et c’est là un sérieux avertissement donné à tout le monde. Jude 1:7

Le mariage homosexuel

Cette expression parait tellement étrangère à ce qui est naturel ! Les homosexuels, qui ont réclamé le mariage entre personnes du même sexe, créent la confusion en voulant  que leur union soit  officialisée sur le même principe qu'un mariage entre un homme et une femme.

On entend dans les médias et on lit dans les journaux et magazines au sujet de l'homosexualité  des mots comme tolérance, liberté, égalité des droits de chacun. On parle aussi, bien sur, d'amour et du droit au bonheur du couple homosexuel, de la construction d'un foyer et d'une famille avec adoption d'enfants, de procréation médicalement assistée, etc.

Le monde s'éloigne de plus en plus des principes de sagesse, d'ordre et de morale qui sont des gages de stabilité. Les temps changent et les idées évoluent surtout en fonction des convoitises et des désirs charnels  des êtres humains. On établi une nouvelle forme de société  sur le principe de la "liberté" à disposer de sa propre vie et de son propre corps surtout.

Je parle bien sûr d'une société qui ne se soucie pas de connaitre ce que Dieu dit ou pense. Malheureusement de plus en plus de chrétiens se laissent influencer par la mentalité du monde.

Je viens de lire  ces paroles incroyables dans  un hebdomadaire chrétien :  "Au nom de la charité chrétienne, on dit oui au mariage gay" !

L'auteur de l'article écrit (je cite) : "le monde de l'homosexualité chargé d'une souffrance insoupçonnée et d'une attente de reconnaissance presqu'impensable."

Quelque lignes plus loin un autre paragraphe dit : (Je cite textuellement)

"Alors tant pis si le livre de la Genèse dans son premier chapitre ne connait d'autre couple que celui de l'homme et de la femme, tant pis si à l'autre bout des mêmes Ecritures l'épitre aux Romains également en son premier chapitre réitère  formellement la même condamnation de la pratique de l'homosexualité. On ne cherchera pas à louvoyer inutilement avec ces textes sans équivoque. On assume ses engagements au nom de la charité chrétienne, ou si l'on préfère au nom de l'humaniste,, le mariage gay on est pour."

On croit rêver en découvrant dans  un journal d'inspiration chrétienne une telle conception fondée sur "l'humaniste" ou une forme de sentimentaliste qui affiche un manque certain  de considération à l'égard de la Parole de Dieu !

Ainsi  on lit ou on entend çà et là qu'une partie grandissante du monde "chrétien"  affirme et assume sa prise de postion en faveur de l'homosexualité, du mariage gay et de la participation au ministère pastoral de personnes homosexuelles.

On découvre finalement que les homosexuels souffrent surtout du rejet et du mépris de la société à leur égard, du moins jusqu'à maintenant. Mais on remarque aussi qu'il ne sont pas tourmentés, du moins pour la plupart, par la conscience que leur pratique déplait à Dieu. Ils ne veulent pas reconnaître que ce qu'ils font est un péché, comme la Bible l'appelle : des actes honteux. Romains 1.27 (Version NBS)

Nous assistons à un  profond bouleversement de la société dans tous les domaines, particulièrement dans celui de la morale et cela  va générer beaucoup de troubles et de difficultés. Le monde continue d'ensemencer l'esprit des hommes, des femmes et des enfants, d'une semence empoisonnée par  l'incrédulité,  la corruption des mœurs, un matérialisme effréné, toutes sortes de méchancetés, d'injustices, d'égoïsme et de cruauté. Oui le monde sème une semence qui va  produire le fruit de sa propre destruction.

Ne vous trompez pas à ce sujet : Dieu ne permet pas qu’on se moque de lui. Chacun récolte ce qu’il a semé.
Si quelqu’un sème ce qui plaît à ses désirs mauvais, il récoltera ce que ses désirs produisent, c’est–à–dire la destruction. Galates 6.7

Dieu a décrit par le prophète Esaïe la nature de ceux qui tordent le sens des choses :

... ceux qui tirent l’iniquité avec les cordes du vice, Et le péché comme avec les traits d’un char,
... ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal,

... ceux qui changent les ténèbres en lumière, et la lumière en ténèbres,

... ceux qui changent l’amertume en douceur, et la douceur en amertume!
... ceux qui sont sages à leurs yeux, Et qui se croient intelligents!
... ceux qui ont de la bravoure pour boire du vin, Et de la vaillance pour mêler des liqueurs fortes;

... ceux qui justifient le coupable pour un présent, Et enlèvent aux innocents leurs droits! Esaïe 5.18

L'apôtre Paul écrit en parlant de la société des derniers temps, la notre :

Sache bien que des temps difficiles nous attendent. La période finale de l’histoire de ce monde sera une époque périlleuse et trouble.
Les hommes seront égoïstes, avides, exclusivement préoccupés d’eux–mêmes : de leurs richesses, de leurs réalisations, de leurs prétentions ; ils seront, de plus, arrogants, jaloux, envieux, blasphémateurs et médisants. Ils ne connaîtront plus ni respect envers les parents, ni reconnaissance ni respect pour ce qui est sacré ni affection. Sans cœur et sans foi, ils seront implacables dans leur haine, parjures et calomniateurs ; incapables de se discipliner, ils se livreront sans frein à la passion et à l’immoralité. Cruels, effrontés et brutaux, ils agiront sans pitié aucune. Les valeurs morales les laisseront indifférents, ils haïront ceux qui font le bien et seront prêts à toutes les trahisons et toutes les impudences. Aventureux et frivoles, imbus d’eux–mêmes, enflés d’un orgueil qui les aveuglera, ils aimeront le plaisir plus que Dieu. La volupté et les amusements rempliront leur âme et occuperont la place de Dieu.
Certes, ils resteront attachés aux traditions extérieures de la religion et, pour sauver la façade, garderont l’apparence de la piété, mais, en réalité, ils ne voudront rien savoir de ce qui en fait la force, ils ne lui laisseront exercer aucune influence sur leur vie ; aussi leur conduite démentira–t–elle leur profession de foi. 2 Timothée 3.1 (version Parole vivante de A.Kuen)

Soyons lucides

Ne nous faisons pas d'illusion, la société ne s'améliorera pas au contraire, Dieu par ses prophètes de la Bible, par son Fils et ses apôtres, nous enseigne que le mal va grandir jusqu'à remplir toute la terre.

Seul le Seigneur Jésus-Christ transformera les choses lorsqu'il viendra pour gouverner le monde en mettant fin au règne de l'antéchrist et en établissant le royaume de Dieu sur la terre pour mille ans.

En attendant comprenons que les nations sont gouvernées en majorité par des incrédules, même apparemment religieux, qui instaurent  des lois iniques. 

Pendant que nous sommes dans le monde, nous les disciples de Christ, nous sommes la lumière du monde, le sel de la terre, qui empêchent les ténèbres et la corruption  de tout recouvrir.

Mais le jour vient où les élus seront enlevés pour rejoindre le Seigneur Jésus-Christ. alors plus rien de retiendra l'homme du péché, l'impie qui établira son pouvoir sur tous les habitants du monde.

Que personne ne vous séduise d’aucune manière; car il faut que l’apostasie soit arrivée auparavant, et qu’on ait vu paraître l’homme du péché, le fils de la perdition, l’adversaire qui s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu ou de ce qu’on adore, jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu.
Ne vous souvenez-vous pas que je vous disais ces choses, lorsque j’étais encore chez vous?
Et maintenant vous savez ce qui le retient, afin qu’il ne paraisse qu’en son temps.
Car le mystère de l’iniquité agit déjà; il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu.
Et alors paraîtra l’impie, que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche, et qu’il anéantira par l’éclat de son avènement. 2 Thessaloniciens 2.3

Soyons courageux

Les temps que nous vivons sont difficiles notamment à cause de la corruption qui gagne de plus en plus de terrain.

Nous ne pouvons pas accepter d'être associés au péché, à l'injustice, à l'impureté et à l'impudicité du monde.

N’allez pas vous placer sous le même joug que les incroyants, d’une manière absurde. Comment, en effet, ce qui est juste pourrait–il s’associer à ce qui est mauvais ? Comment la lumière pourrait–elle s’unir à l’obscurité ?
Comment le Christ pourrait–il s’entendre avec le diable ? Ou bien, qu’est–ce qu’un croyant peut avoir en commun avec un incroyant ?
Quel accord peut–il y avoir entre le temple de Dieu et les idoles païennes ? Car nous sommes, nous, le temple du Dieu vivant, comme Dieu lui–même l’a dit : « Je demeurerai et je marcherai avec eux, je serai leur Dieu et ils seront mon peuple. »
C’est pourquoi « vous devez les quitter et vous séparer d’eux. Ne touchez à rien d’impur, et moi je vous accueillerai.
Je serai un père pour vous et vous serez des fils et des filles pour moi, dit le Seigneur tout–puissant. »
Toutes ces promesses sont valables pour nous, mes chers amis. C’est pourquoi, purifions–nous de tout ce qui salit le corps ou l’âme et efforçons–nous d’être parfaitement saints en vivant dans le respect de Dieu. 2 Corinthiens 6.14 (version Bible Français Courant)

Il est de plus en plus difficile de ne pas parler ou ou de ne pas penser comme les gens qui nous entourent dans le monde. Le témoignage de la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ provoque le rejet du plus grand nombre.

Si, demeurant fidèles aux Saintes Ecritures et particulièrement aux enseignements de Christ, nous appelons mal ce qui est mal selon la pensée de Dieu et bien ce qui est bien selon cette même pensée, nous sommes identifiés comme des gens agressifs, homophobes,  intolérants.

Si nous nous efforçons de vivre différemment du monde, c'est à dire dans la pureté, la piété, la foi, nous sommes regardés comme des gens arriérés, rigides et sectaires

Jésus nous enseigne que nous sommes la lumière du monde, mais aussi que le monde n'accepte pas la lumière car ses œuvres sont mauvaises. Nous sommes aussi le sel de la terre qui doit garder sa saveur. Il est donc normal que  notre conduite sainte et notre foi gênent ceux qui préfèrent vivre dans leurs péchés.

Jésus a dit que le monde le haïssait parce qu'il rendait témoignage que ses œuvres étaient mauvaises. Jean 7.7

Il en sera de même pour nous si nous vivons fidèlement notre vie de disciples du Seigneur Jésus-Christ.

Si le monde vous hait, sachez qu’il m’a haï avant vous. Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui est à lui; mais parce que vous n’êtes pas du monde, et que je vous ai choisis du milieu du monde, à cause de cela le monde vous hait.
Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite: Le serviteur n’est pas plus grand que son maître. S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi; s’ils ont gardé ma parole, ils garderont aussi la vôtre.
Mais ils vous feront toutes ces choses à cause de mon nom, parce qu’ils ne connaissent pas celui qui m’a envoyé. Jean 15.18

Le Seigneur dit encore :

Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des tribulations dans le monde; mais prenez courage, j’ai vaincu le monde. Jean 16:33

Demeurons fermes

Puisque vous êtes prévenus, bien–aimés, soyez sur vos gardes, de peur qu’entraînés par l’égarement des impies vous ne veniez à déchoir de votre fermeté ; croissez plutôt dans la grâce et la connaissance de Jésus–Christ, notre Seigneur et Sauveur. A lui la gloire, maintenant et jusqu’au jour de l’éternité ! Amen ! 2 Pierre 3.17

Haut de page

Lire aussi : L'homosexualité et La sexualité pervertie