| Page d'accueil | • Entrée pasteurweb • Introduction • Présentation du site • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

La vie chrétienne

| Page d'accueil |
| Remonter|
Esprit, âme et corps
L'âme
Notre corps 1
Notre corps 2
Notre corps 3
La nudité
L'intelligence
Notre conscience
La nature humaine
Opposés entre eux
Le coeur humain
Nos tendances
La dépendance
Chrétien et sexualité
La masturbation
Adultère et impudicité
La sexualité pervertie
Clic mortel
Esprits impurs
L'homosexualité
Le genre
Identité et confusion
Le mal du siècle
Le péché
L'esprit du monde
Le temps de vivre
Le temps de mourir
Un culte raisonnable

Opposés entre eux. Galates 5.17

Cette étude est la suite logique de l'article sur " La nature humaine" et en reprend d'ailleurs certains passages.

Le but est d'apporter les réponses à la question que nous nous posons tous : Comment résister victorieusement aux tendances de notre nature pécheresse ?

Rappelons nous ce que l'apôtre Paul écrivait aux disciples de l'église d'Éphèse, ce qui nous concerne aussi :

... si, conformément à la vérité qui est en Jésus, c’est en lui que vous avez été instruits à vous dépouiller, eu égard à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses, à être renouvelés dans l’esprit de votre intelligence, et à revêtir l’homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité. Éphésiens 4.21

Comment se dépouiller de notre nature pécheresse et revêtir la nouvelle nature créée pour nous par Dieu en Jésus-Christ, est l'une des questions importantes à laquelle il est indispensable de donner la vraie réponse.

L'apôtre Paul parle d'instructions qui  apprennent  à pratiquer les principes spirituels enseignés dans les Saintes Écritures.

Un conflit inévitable

Dès le début de notre vie d'enfants de Dieu, après les moments de joie et d'enthousiasme de la conversion,  nous découvrons une réalité dont nous ne devrions pas être étonnés :  un combat est engagé.

La chair a des désirs contraires à ceux de l’Esprit, et l’Esprit en a de contraires à ceux de la chair; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez. Galates 5.17

Deux natures s'opposent en nous

. La chair, la nature charnelle, encore appelée le vieil homme.

. l'esprit régénéré, l'homme nouveau créé selon Dieu.

L'apôtre Paul qui était lucide discernait exactement une situatio qui nous concerne tous :

Je trouve donc en moi cette loi: quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi. Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l’homme intérieur; mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres. Romains 7.21 

Ainsi donc, moi-même, je suis par l’intelligence  esclave de la loi de Dieu, et je suis par la chair esclave de la loi du péché. Romains 7.25 

Paul parle de la loi que Dieu écrit dans nos coeurs par le Saint-Esprit, principe de la nouvelle alliance entre Dieu et ceux qui sont nés de nouveau par la foi en Christ.

Voici l’alliance que je ferai avec eux, Après ces jours-là, dit le Seigneur: Je mettrai mes lois dans leurs coeurs, Et je les écrirai dans leur esprit. Hébreux 10:16

Avant notre conversion, même en ayant une certaine conscience du bien et du mal, nous n'étions pas vraiment éclairés sur les conséquences du péché.

Notre esprit était mort par nos offenses et par nos péchés. notre intelligence était obscurcie, nous étions étrangers à la vie de Dieu, en sorte que nos vivions selon les convoitises de notre chair, accomplissant les volontés de la chair et de nos pensées. Éphésiens 2.1/3

Mais lorsque Dieu dans sa grâce nous rend à la vie, en nous attirant au Seigneur Jésus-Christ, la lumière vient illuminer notre esprit en sorte que notre vision des choses de Dieu devient  claire.

Jésus est la véritable lumière qui nous éclaire.

Il a  dit: Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie. Jean 8:12

Ses enseignements nous révèlent la véritable raison du conflit qui nous préoccupe : l'être humain est par nature  réfractaire à la loi de Dieu.

La chair contre l'Esprit

Relisons à nouveau ce passage révélateur :

La chair a des désirs contraires à ceux de l’Esprit, et l’Esprit en a de contraires à ceux de la chair; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez. Galates 5.17

L'expression "la chair" désigne notre nature charnelle.

. notre corps attiré par l'impudicité, l'impureté, l'inconduite, l'ivrognerie, les excès de tables et d'autres choses semblables. 

. notre âme animée de mauvais sentiments : les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l’envie

. Enfin notre esprit sensible à  l'incrédulité, l'idolâtrie, la magie, l'occultisme ...

Les oeuvres de la chair sont manifestes, ce sont l’impudicité, l’impureté, la dissolution, l’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d’avance, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point le royaume de Dieu. Galates 5.19

Jésus enseigne que le mal est dans le coeur humain. 

Car c’est du dedans, c’est du cœur des hommes, que sortent les mauvaises pensées, les adultères, les impudicités, les meurtres, les vols, les cupidités, les méchancetés, la fraude, le dérèglement, le regard envieux, la calomnie, l’orgueil, la folie.
Toutes ces choses mauvaises sortent du dedans, et souillent l’homme. Marc 7.21/23 

Il s'agit de la nature humaine pécheresse qui est en opposition avec la nature de l'Esprit de Dieu :

 Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance. Galates 5:22

Lorsque nous nous convertissons le premier changement se produit au niveau de ce que nous affectionnons :

Ceux, en effet, qui vivent selon la chair, s’affectionnent aux choses de la chair, tandis que ceux qui vivent selon l’esprit s’affectionnent aux choses de l’esprit. Romains 8:5

Si nous sommes réellement devenus "enfants de Dieu" et que l'Esprit de Dieu habite en nous ce changement est évident :

Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. 2 Corinthiens 5:17 

Vous ne vivez plus selon la chair, mais selon l’esprit, si du moins l’Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, il ne lui appartient pas. Romains 8:9 

Ce qui ne veut pas dire que le problème sera définitivement et totalement réglé, qu'il n'y aura plus en nous de conflit.

Je vous ai dit que l'apôtre Paul était lucide et voyait clair en lui, tout simplement parce que son intelligence éclairée par l'Esprit et la Parole  du Seigneur discernait la véritable personnalité  de sa nature charnelle. Romains 7.21/34 

C'est pour cela que désespéré par cette nature opposée à la loi de l'Esprit de Dieu, il n'a trouvé aucune autre solution que la crucifier.  

J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi. Galates 2:20

Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. Galates 5:24

Si nous voulons entrer dans la vie chrétienne victorieuse, il faut reconnaître et accepter que nous ne sommes pas naturellement bons et que notre nature pécheresse doit laisser la place à une nouvelle nature.

Peut être que nous ne connaissons pas suffisamment la gravité du péché pour vouloir intensément être délivrés du pouvoir qu'il exerce sur nous ?

Il est nécessaire d'aller jusqu'à la désespérance de nous-mêmes : Misérable que je suis !

Qui n'a jamais éprouvé un sentiment de misère et de honte en constatant que le péché rongeait le coeur comme la lèpre ronge la chair de l'homme lépreux.

Le psalmiste David exprime ce sentiment  dans un psaume :

Car mes iniquités s’élèvent au-dessus de ma tête; Comme un lourd fardeau, elles sont trop pesantes pour moi.
Mes plaies sont infectes et purulentes, Par l’effet de ma folie.
Je suis courbé, abattu au dernier point; Tout le jour je marche dans la tristesse.
Car un mal brûlant dévore mes entrailles, Et il n’y a rien de sain dans ma chair. Je suis sans force, entièrement brisé; Le trouble de mon coeur m’arrache des gémissements. Psaume 38.4

Qui n'a jamais souffert de l'éloignement de Dieu à cause de fautes pouvant aller jusqu'à l'abominable ?

Qui n'a jamais éprouvé le sentiment du désespoir d'avoir commis le péché impardonnable ou encore que la répétition de la faute a lassé définitivement la patience de Dieu ?

Cependant, dans ces situations extrêmes Dieu maintient dans le coeur, comme en arrière plan, la conscience du secours possible qui conduit à une forme de prière particulière, la supplication de David :

Ne me rejette pas loin de ta face, Ne me retire pas ton esprit saint.
Rends-moi la joie de ton salut, Et qu’un esprit de bonne volonté me soutienne! Psaume 51.11

Et  il ajoute :  O Dieu! crée en moi un coeur pur, Renouvelle en moi un esprit bien disposé. Psaumes 51:10

Lorsque nous sommes dans la désespérance, relisons le psaume de l'homme qui à ses yeux et aux yeux de beaucoup a commis l'irréparable! Psaume 51

Il exprime une réelle repentance et un profond désir de changer. Il témoigne aussi que le seul  moyen est de chercher le secours de l'Éternel son Dieu dont il ne doute pas de la miséricorde, de la bonté et de la fidélité.

O Dieu! aie pitié de moi dans ta bonté; Selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions;
Lave-moi complètement de mon iniquité, Et purifie-moi de mon péché.
Car je reconnais mes transgressions, Et mon péché est constamment devant moi.
J’ai péché contre toi seul, Et j’ai fait ce qui est mal à tes yeux, En sorte que tu seras juste dans ta sentence, Sans reproche dans ton jugement.
Voici, je suis né dans l’iniquité, Et ma mère m’a conçu dans le péché.
Mais tu veux que la vérité soit au fond du coeur: Fais donc pénétrer la sagesse au dedans de moi!
Purifie-moi avec l’hysope, et je serai pur; Lave-moi, et je serai plus blanc que la neige.
Annonce-moi l’allégresse et la joie, Et les os que tu as brisés se réjouiront.
Détourne ton regard de mes péchés, Efface toutes mes iniquités.
O Dieu! crée en moi un coeur pur, Renouvelle en moi un esprit bien disposé.

Dans cette dernière phrase David montre qu'il a compris que seul un  changement de coeur ou de nature est la solution à son problème.

Crée en moi ...

Des siècles avant que Paul l'apôtre de Christ utilise l'expression pour expliquer en quoi consiste la vie nouvelle, David l'exprime dans sa prière : Crée en moi ...

Il s'agit d'une création, une nouvelle création  : l'homme nouveau créé selon Dieu ...

Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. 2 Corinthiens 5:17

Dans la réalité, c'est cet homme nouveau créé en nous par l'Esprit de Dieu qui va au fur et à mesure de sa croissance devenir capable de maîtriser le vieil homme, notre nature ancienne.

J'utilise à dessein le mot "maîtriser" car c'est de cela dont il s'agit.  Notre nature charnelle doit être assujettie à notre esprit régénéré par le Saint-Esprit.

En fait c'est le terme qui convient : assujettie !

L'apôtre Paul écrit :

Je traite durement mon corps et je le tiens assujetti. 1 Corinthiens 9:27

S'assujettir une personne, un animal,  une chose, c'est les maîtriser, les soumettre à notre volonté et dans certains cas les rendre inopérants ou inoffensifs.

Une volonté assujettie est privée de  liberté de choix et d'action. Elle est comme liée !

C'est ce que signifie "crucifier" la chair (la nature pécheresse) avec ses passions et ses désirs. La maintenir clouée afin qu'elle ne puisse pas s'affirmer et se manifester. C'est une action spirituelle, faire mourir "par l'Esprit" :

... si par l’Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez, car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu. Romains 8.12/14

Il ne s'agit pas de vouloir museler nos désirs, nos convoitises, nos passions charnelles, par nos propres moyens, avec nos propres forces et nos propres armes. Nous pouvons faire illusion pendant un temps,  mais bien vite notre nature reprendra le dessus et nous nous retrouvons malheureux face à nos échecs.

Alors il faut adopter la seule solution valable et efficace, rechercher la force de Dieu. C'est une force spirituelle toute puissante. C'est la force du Saint-Esprit qu'il communique à ceux et celles dans le coeur desquels ii vient demeurer.

Lorsque l'apôtre Paul enseigne au sujet du combat spirituel, il commence par ces paroles :

Au reste, fortifiez-vous dans le Seigneur, et par sa force toute-puissante. Éphésiens 6:10

La force de Dieu

Si deux choses s'opposent dans notre vie, la chaire contre l'esprit, deux autres choses doivent être associées : notre volonté de changement et la fore de Dieu

Nous avons  vu, que lorsque nous devenons ses enfants, Dieu envoie dans nos cœurs l'Esprit de son Fils

Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos cœurs l’Esprit de son Fils, lequel crie: Abba! Père! Galates 4:6

L'Esprit de Dieu ainsi présent est un Esprit de force, il possède la forte toute puissante du Dieu Créateur et du Seigneur Jésus-Christ.

Il va opérer dans notre coeur de deux façons :

1) en nous inspirant de nouveaux désirs, de nouvelles affections, une nouvelle volonté.

2) En nous accordant les moyens de maîtriser, d'assujettir  notre nature charnelle.

Avant de rédiger cet article un passage des Écritures est venu dans ma pensée :

Que le Seigneur dirige vos coeurs ! Alors vous aimerez Dieu et vous serez patients comme le Christ. 2 Thessaloniciens 3:5

Je me suis aussitôt souvenu de la prière de David :

O Dieu! ... renouvelle en moi un esprit bien disposé. Psaumes 51:10

Dès lors ma prière s'inspire de cette pensée. 

Seigneur dirige mon coeur vers l'amour et la recherche des choses que tu aimes, celles que le Saint-Esprit affectionne et inspire  moi l'horreur du péché, des souillures du monde, et de tout ce qui attriste ton Esprit Saint.

Nous l'avons compris, le Saint-Esprit, qui habite désormais en nous, va nous inspirer de nouveaux sentiments, de nouveaux désirs, de nouvelles affections, de nouveaux choix, une nouvelle manière de vivre, une nouvelle nature : la nature divine, la nature de Christ.

Nous aurons alors à nous laisser conduire par l'Esprit de Christ, accepter de lui obéir, c'est la condition : 

... afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l’esprit. Romains 8:4

Car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu. Romains 8:14 

Puisque l’Esprit est la source de notre vie, laissons- le aussi diriger notre conduite. Galates 5:25 (version Bible du Semeur)

Je vous dis donc ceci: laissez le Saint-Esprit diriger votre vie, et vous n’obéirez pas aux désirs qui animent l’homme livré à lui-même. Galates 5:16 

Voici des textes qui sont très explicites ! Ils nous  enseignent comment nous devons désirer et demander avec ferveur que le Seigneur prenne la direction, le règne sur notre être entier : l'esprit, l'âme et le corps !

Non seulement le Saint-Esprit nous communique ses sentiments et ses désirs, mais il nous donne aussi les moyens de surmonter le mal et de faire ce qui est bien.

Dieu ne fera pas les choses à notre place, mais il nous communiquera la force de les faire.

J'écris plus haut que le terme qui convient pour "crucifier" ou faire mourir la nature charnelle est "l'assujettir".

Pour maîtriser une personne ou un animal ou un événement, il faut de la force et de l'autorité. Pour assujettir notre nature pécheresse également. Cette force s'appelle "la maîtrise de soi", elle est le fruit de l'Esprit. Galates 5

Dans ce combat, car s'en est un, nous avons un aide précieux : Le Saint-Esprit. .

Détermination

Un jour Jésus demanda à un homme malade : Veux tu être guéri ?

Certains ont trouvé la question déplacée, mais ce "veux-tu" renferme le sens fort de la détermination, un volonté sans faille qui va jusqu'au bout de l'accomplissement.

Parmi beaucoup d'autres Paroles de Dieu, il en est une qui me suit depuis longtemps :

A celui qui est ferme dans ses sentiments Tu assures la paix, la paix, Parce qu’il se confie en toi. Esaïe 26:3

Elle est gravée sur une planche vernie, accrochée dans ma chambre et je l'ai constamment devant mes yeux, dès le matin au réveil et le soir au coucher ! Elle m'a souvent encouragé en me rappelant la fidélité de Dieu et aussi ce qu'il attend de moi.

L'apôtre Jacques a écrit que celui qui n'est pas ferme dans sa foi est un homme instable qui ne peut pas s'attendre à recevoir quelque chose de Dieu.

... c’est un homme irrésolu, inconstant dans toutes ses voies. Jacques 1:8

Afin de recevoir de Dieu l'aide indispensable pour "crucifier" notre nature  pécheresse, il est nécessaire d'affermir notre détermination et de la démontrer dans nos comportements.

Trois choses iront ensemble dans cette direction : la prière instante, la foi en Dieu et dans sa Parole et notre propre attitude.

Notre attitude consiste premièrement dans le rejet de certaines choses  :

... rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement..; Hébreux 12.1

Si ta main, ce que tu est tenté de faire ... si ton pied, où tu es tenté d'aller ... si ton oeil, ce que tu es tenté de regarder ... sont des occasions de chute, coupe les, c'est à dire éloigne-toi des occasions chutes. Marc 9.43

Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité? ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres?
Quel accord y a-t-il entre Christ et Bélial? ou quelle part a le fidèle avec l’infidèle?
Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit: J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple.
C’est pourquoi, Sortez du milieu d’eux, Et séparez-vous, dit le Seigneur; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai.
Je serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles, Dit le Seigneur tout-puissant.
Ayant donc de telles promesses, bien-aimés, purifions-nous de toute souillure de la chair et de l’esprit, en achevant notre sanctification dans la crainte de Dieu. 2 Corinthiens 6.14

Se séparer, rejeter, abandonner, renoncer, s'abstenir, se détourner, se dépouiller,etc. sont les mots utilisés dans  les passages bibliques où il est question de faire mourir notre nature charnelle.

Nous seulement se dépouiller mais surtout se revêtir

C'est  le but, être dépouiller des vêtements sales et revêtus d'habits nouveaux, propres. Une merveilleuse vision du prophète Zacharie illustre parfaitement cette expérience spirituelle :

Il me fit voir Josué, le souverain sacrificateur, debout devant l’ange de l’Eternel, et Satan qui se tenait à sa droite pour l’accuser.
L’Eternel dit à Satan: Que l’Eternel te réprime, Satan! que l’Eternel te réprime, lui qui a choisi Jérusalem! N’est-ce pas là un tison arraché du feu?
Or Josué était couvert de vêtements sales, et il se tenait debout devant l’ange.
L’ange, prenant la parole, dit à ceux qui étaient devant lui: Otez-lui les vêtements sales! Puis il dit à Josué: Vois, je t’enlève ton iniquité, et je te revêts d’habits de fête.
Je dis: Qu’on mette sur sa tête un turban pur! Et ils mirent un turban pur sur sa tête, et ils lui mirent des vêtements. L’ange de l’Eternel était là. Zacharie 3.1

Lorsque nous parlons de vêtements blancs, nous pensons en général qu'il s'agit seulement d'être purifiés par le sang de Christ. En réalité c'est plus que cela, c'est revêtir Christ lui-même, sa justice et sa nature !

Car vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus-Christ; vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ. Galates 3.26

Dépouillons-nous donc des oeuvres des ténèbres, et revêtons les armes de la lumière.
Marchons honnêtement, comme en plein jour, loin des excès et de l’ivrognerie, de la luxure et de l’impudicité, des querelles et des jalousies.
Mais revêtez-vous du Seigneur Jésus-Christ, et n’ayez pas soin de la chair pour en satisfaire les convoitises. Romains 13.12

Faites donc mourir les membres qui sont sur la terre, l’impudicité, l’impureté, les passions, les mauvais désirs, et la cupidité, qui est une idolâtrie.
C’est à cause de ces choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la rébellion, parmi lesquels vous marchiez autrefois, lorsque vous viviez dans ces péchés.
Mais maintenant, renoncez à toutes ces choses, à la colère, à l’animosité, à la méchanceté, à la calomnie, aux paroles déshonnêtes qui pourraient sortir de votre bouche.
Ne mentez pas les uns aux autres, vous étant dépouillés du vieil homme et de ses oeuvres, et ayant revêtu l’homme nouveau, qui se renouvelle, dans la connaissance, selon l’image de celui qui l’a créé. Colossiens 3.5
 

"Revêtir l’homme nouveau créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité" est une expression très significative qui désigne avec précision en quoi consiste notre nouvelle façon de vivre lorsque nous croyons au Seigneur Jésus-Christ.

Il ne s'agit pas d'une nature humaine rafistolée, bricolée, arrangée, améliorée, etc. mais d'une nature nouvelle, la nature même de Christ qui vient remplacer notre  vieux vêtement.

Personne ne coud une pièce de drap neuf à un vieil habit; autrement, la pièce de drap neuf emporterait une partie du vieux, et la déchirure serait pire.
Et personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres; autrement, le vin fait rompre les outres, et le vin et les outres sont perdus; mais il faut mettre le vin nouveau dans des outres neuves. Marc 2.21

Revêtir l'homme nouveau c'est se revêtir du Seigneur Jésus-Christ, s'envelopper de sa justice comme d'un manteau, revêtir ses sentiments,  se revêtir de son humilité,  de son amour et de sa charité, de son Esprit. 

Nous découvrons qu'en fait il s'agit d'un programme spirituel dont Dieu lui-même est le concepteur et le réalisateur, programme qui nous est proposé en Jésus-Christ et qui est rendu possible dans son application par le Saint-Esprit !

Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d’en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu.
Affectionnez-vous aux choses d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre.
Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu.
Quand Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire. Colossiens 3.1

 

L'homme nouveau

Haut de page

Lire aussi : Délivrés du péché