| Page d'accueil | • Entrée pasteurweb • Présentation du site • Introduction • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

l'être humain

| Page d'accueil |
| Remonter|
Esprit, âme et corps
L'âme
Notre corps 1
Notre corps 2
Notre corps 3
Un culte raisonnable
L'intelligence
Notre conscience
Chrétien et sexualité
La sexualité pervertie
L'homosexualité
Le péché
Nos tendances
La dépendance
Le mal du siècle
Clic mortel
L'esprit du monde

L'être humain, 

Esprit, âme, corps 

Spirituel, Psychique, Physique, l'être humain est un être tripartite,  formé de l'esprit, l'âme et le corps

Que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé sans reproche à l’avènement de notre Seigneur Jésus–Christ ! 1 Thessaloniciens 5. 23

Lors de la création, après que l'Éternel eût formé de la terre (héb.adama) le corps du premier homme(Adam) , il souffla dans ses narines un souffle (ruah) de vie(s) (au pluriel dans le texte original).

L’Éternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint un être vivant. Genèse 2:7

L'être humain est donc à la fois spirituel : pneuma -  psychique : psuché et physique : matière

Il est formé

. d'un esprit : de l'hébreu "ruah" et du grec "pneuma" ce qui veut dire "souffle"

. d'une âme, de l'hébreu "nephesch", du grec "psuché",

. d'un corps, au moyen de la terre : adama

L'esprit de l'homme a été formé par l'Éternel. Zacharie 12.1

Le souffle (ruah) de l’homme est une lampe de l’Eternel; Il pénètre jusqu’au fond des entrailles. Proverbes 20:27

C'est la partie rationnelle et immortelle de l'être humain. Il est le siège de la raison, de la conscience, de l'intelligence et de la volonté.

L'âme est notre être psychique, siège de nos sentiments et de nos émotions. C'est la conscience du "moi"

C'est la partie la plus intuitive et subjective de notre être, où se manifestent

. nos sentiments : l'amour, l'affection, la tendresse…mais aussi la haine, les ressentiments, les rejets.

.  nos émotions : la joie, la peine, la souffrance, la paix, la colère…

L'âme, épicentre de l'être humain est située entre l'esprit de l'homme et son corps. Elle tire ses inspirations de l'un ou de l'autre, selon que ses désirs sont charnels ou spirituels.

L'esprit et l'âme de l'être humain forment "son être intérieur", ce qui fait sa personnalité réelle. L'esprit et l'âme sont étroitement liés et il est impossible d'en définir la frontière. Seul le Saint-Esprit peut les pénétrer parfaitement et discerner ce qui vient de l'un ou de l'autre. L'épée de l'Esprit, la Parole de Dieu, sait partager ce qui vient de l'âme ou de l'esprit.

Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus acérée qu’aucune épée à double tranchant ; elle pénètre jusqu’à la division de l’âme et de l’esprit, des jointures et des moelles ; elle est juge des sentiments et des pensées du cœur. Hébreux 4.12

Enfin le corps, c'est le vase de terre, 

la tente, la demeure terrestre de notre personnalité, le siège de la vie physique, le véhicule de notre être intérieur, qui par ses cinq sens nous permet de vivre sur la terre et de communiquer avec le monde visible, audible, sensible…

Il a sa valeur propre et son importance, il est création de Dieu et nous ne devons pas le mépriser. Colossiens 2.23

Par son esprit l'être humain a la conscience de Dieu, par son âme il a la conscience de lui-même et par son corps, ses sens, il a la conscience du monde physique qui l'environne.

L'homme intérieur : son esprit et son âme

Par son esprit l'être humain a accès au monde spirituel, surnaturel :

. soit aux choses de Dieu et du royaume de Dieu, par la foi et la prière,

. soit au monde occulte des démons par l'idolâtrie ou les pratiques du spiritisme et de l'occultisme.

A cause du péché, l'esprit de l'homme est mort, c'est à dire qu' il n'a plus accès à Dieu, la source de vie. Il est séparé de Dieu.

Lors de la chute, Adam et Ève ont été chassés du jardin d'Eden et ils ne pouvaient plus prendre du fruit de l'arbre de vie, ils étaient privés de la communion avec Dieu.

Lorsque nous nous convertissons, nous revenons à la vie, nous naissons de nouveau par la foi en Christ et notre communion avec Dieu est restaurée. Nous sommes à nouveau conscients de la présence de Dieu, notre esprit a retrouvé sa sensibilité spirituelle. Nous avons la vie éternelle.

l'homme de l'âme.

1 Corinthiens 2:14 ( lire 2:6 à 16)

c'est l'homme animal (du latin :anima= âme) l'homme naturel, l'homme psychique. Paul l'appelle "l'homme charnel", celui qui se détermine en fonction des choses accessibles par les facultés sensorielles. 

Il s'agit de l'être humain, non régénéré par l'Esprit de Dieu, qui ne peut accéder aux choses de Dieu avec ses propres concepts, sa sagesse humaine.

Ses sources de connaissances, de réflexions, dépendent du monde visible et sa sagesse est conditionnée par ce qui lui parvient de façon sensorielle.

L'esprit de l'homme non régénéré n'a pas accès aux choses de l'Esprit de Dieu. Il est spirituellement mort.

Son intelligence est obscurcie (Éphésiens 4.18) et il ne peut connaître les choses du royaume de Dieu, (1 Corinthiens 2.14) Pour entrer dans le monde de Dieu il faut naître de l'Esprit de Dieu. Jean 3

l'homme spirituel.

1 Corinthiens 2:15

C'est celui dont l'esprit a été régénéré, rendu à la vie, né de Dieu par la foi en Christ. Les choses de l'Esprit de Dieu lui deviennent accessibles, car sa communion avec Dieu a été rétablie.

Il est enseigné par l'Esprit de Dieu, conduit par l'Esprit de Christ, il vit par et selon l'Esprit. 1 Corinthiens 2.10,12 – Romains 8.9/14

Il y a opposition entre "l'homme psychique" , naturel, charnel et "l'homme spirituel". Galates 5.17 et Esaïe 55.8/9

L'homme charnel fonctionne de bas en haut. Tout ce qui l'impressionne à partir de ses perceptions sensorielles va déterminer ses comportements affectifs, émotionnels et même religieux.

Il tire ses satisfactions de ce qu'il perçoit du monde physique qui l'environne: ce qu'il voit, ce qu'il entend, ce qu'il touche, ce qu'il sent, ce qu'il goûte.

L'homme charnel peut être religieux car ses facultés psychiques sont attirées par les fastes des cérémonies, la beauté des édifices, le mystère des rites religieux, une musique et des chants appropriés, la création d'une ambiance, l'odeur des parfums qu'on brûle dans certaines religions, la répétitions de prières, litanies, mantras, etc.

L'homme spirituel fonctionne de haut en bas.

Il tire ce qui nourrit sa vie de ce qui vient d'en haut, de Dieu, de sa communion avec le Père et le Fils de Dieu, par le Saint-Esprit.

Il rend à Dieu son culte par l'Esprit. Phil.3.3 – C'est un véritable adorateur, qui adore Dieu en esprit et en vérité. Jean 4

Il ne dépend pas pour sa communion avec Dieu, son Père céleste et avec Jésus-Christ son Sauveur et Seigneur, de ce qui est sensoriel, de ce qu'il voit, entend ou ressent.

Un récit de la Bible m'impressionne toujours. C'est 1 Rois 18.16 à 39

D'un côté 400 faux prophètes excités, essayent par toutes sortes d'extravagances de faire descendre le feu du ciel sur leur sacrifice.

Il y eut une grande dépense d'énergie, beaucoup de bruit, mais aucun résultat…seulement une grosse impression psychique !

De l'autre côté : un seul prophète, bien isolé, Élie le serviteur de l'Éternel.

Sans extravagance ni bruit, il rétablit l'autel de l'Éternel, y place le sacrifice et au moment de l'offrande il s'avance et prie simplement quelques mots, alors le feu tombe sur l'autel et consume le sacrifice. 

Le Saint-Esprit descend toujours d'en haut… Marc 1.10

Ni les cris, ni l'excitation et les extravagances, rien de ce qui est psychique et physique ne peut produire l'intervention divine.

Par contre, lorsque le Saint-Esprit descend, il opère des choses surprenantes pour l'homme charnel qui n'y comprend rien. Actes 2.6 – Joël 3.8

Notre âme peut donc être soumise à l'influence des sens, la chair, ou à l'influence de l'esprit.

Nos sens perçoivent tous les aspects du monde extérieur.

Lorsque Satan tenta Ève, il éveilla sa convoitise par un fruit qui était agréable à la vue, bon à manger, précieux pour ouvrir l'intelligence selon ses dires. Genèse 3

Lorsqu'il tenta Jésus, il essaya d'amorcer ses sens, lui suggérant de calmer sa faim en transformant des pierres en pains, puis il lui montra tous les royaumes du monde et leur gloire…

La tentation amorce nos convoitises. Jacques 1.13 et les convoitises font la guerre à l'âme ! La tentation peut parvenir à notre âme par nos pensées ou par nos sens.

Nous devons discerner l'origine de nos pensées, car elles peuvent être inspirées par le Saint-Esprit, par nous-mêmes ou par le malin

Nous devons aussi maîtriser les désirs de notre corps. Ne pas confondre nos envies avec nos besoins. Notre corps ne doit pas être le maître. Et puis il est la demeure du Saint-Esprit. (voir l'étude sur Notre corps)

Si notre esprit est régénéré et demeure en communion avec le Seigneur, nos pensées, nos aspirations, nos œuvres seront déterminées par l'Esprit de Dieu, nous vivrons alors par l'Esprit, nous marcherons par l'Esprit, nous serons conduits par l'Esprit.

La direction viendra d'en haut, nous serons des hommes et des femmes spirituels, dont l'être entier, l'esprit, l'âme et le corps, sera sanctifié par le Seigneur.

Haut de page

Lire aussi :