| Page d'accueil | • Présentation du site • Introduction • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage • Entrée pasteurweb

Église 

| Page d'accueil |
| Remonter|
Les églises locales
La maison de Dieu
Le modèle
Le Corps de Christ
Le Chef de l'Eglise
Membres du corps
Membres actifs
Aimer l'Eglise
Vivre dans l'église
Assemblées et cultes
L'autorité
Le baptême
La sainte cène
Les femmes ...
Les femmes ... 2
Choisir son église
L'Eglise en paix
L'Eglise en paix (suite)
L'Eglise puzzle
Sans église
L'assemblée
L'Eglise sanctifiée
L'église dans la ville
Eglises de maison
L'Eglise à la fin
L'Eglise adultère
L'Eglise fidèle
Edifiés en Christ

LE BAPTEME D'EAU

"La révélation écrite" étant le fondement et le critère de tout ce qui concerne la pratique de la foi des disciples de Christ, Il est important que la Bible soit notre référence pour tout ce qui touche à notre foi, c'est à dire aux principes et aux règles qui doivent définir notre manière de vivre selon la volonté de Dieu. Galates 1.8,9 et 11 - 2 Timothée 2.13/14 et 3.14 à 16

C'est sous cet angle que je vous propose l'étude sur le Baptême d'eau. 

Une institution du Seigneur Jésus-Christ

C'est le premier signe que Jésus a institué et pratiqué quand, au commencement de son ministère, il fit ses premiers disciples.

Jean 3:25 Or, il s’éleva de la part des disciples de Jean une dispute avec un Juif touchant la purification. Ils vinrent trouver Jean, et lui dirent: Rabbi, celui qui était avec toi au delà du Jourdain, et à qui tu as rendu témoignage, voici, il baptise, et tous vont à lui.

Jean 4.1/2 Le Seigneur sut que les pharisiens avaient appris qu’il faisait et baptisait plus de disciples que Jean.
Toutefois Jésus ne baptisait pas lui-même, mais c’étaient ses disciples.

Il y avait donc deux groupes de croyants et deux baptêmes : les disciples de Jean-Baptiste, baptisés du  baptême de repentance et les disciples de Jésus, baptisés par la foi en son Nom.

Nous retrouvons ce schéma en Actes 19

Pendant qu’Apollos était à Corinthe, Paul, après avoir parcouru les hautes provinces de l’Asie, arriva à Éphèse. Ayant rencontré quelques disciples, il leur dit:  Avez-vous reçu le Saint-Esprit, quand vous avez cru? Ils lui répondirent: Nous n’avons pas même entendu dire qu’il y ait un Saint-Esprit.
Il dit: De quel baptême avez-vous donc été baptisés? Et ils répondirent: Du baptême de Jean.
Alors Paul dit: Jean a baptisé du baptême de repentance, disant au peuple de croire en celui qui venait après lui, c’est-à-dire, en Jésus.
Sur ces paroles, ils furent baptisés au nom du Seigneur Jésus.

C'est ce qui différencie les deux baptêmes et nous comprenons bien que le sens du baptême institué, puis ordonné par Jésus est celui qui engage ceux qui ont cru en son Nom et deviennent ses disciples. 

Jean 3:25 Or, il s’éleva de la part des disciples de Jean une dispute avec un Juif touchant la purification. Ils vinrent trouver Jean, et lui dirent: Rabbi, celui qui était avec toi au delà du Jourdain, et à qui tu as rendu témoignage, voici, il baptise, et tous vont à lui.

Jean 4.1/2 Le Seigneur sut que les pharisiens avaient appris qu’il faisait et baptisait plus de disciples que Jean.
Toutefois Jésus ne baptisait pas lui-même, mais c’étaient ses disciples.

Il y avait donc deux groupes de croyants et deux baptêmes : les disciples de Jean-Baptiste, baptisés du  baptême de repentance et les disciples de Jésus, baptisés par la foi en son Nom.

Nous retrouvons ce schéma en Actes 19

Pendant qu’Apollos était à Corinthe, Paul, après avoir parcouru les hautes provinces de l’Asie, arriva à Éphèse. Ayant rencontré quelques disciples, il leur dit:  Avez-vous reçu le Saint-Esprit, quand vous avez cru? Ils lui répondirent: Nous n’avons pas même entendu dire qu’il y ait un Saint-Esprit.
Il dit: De quel baptême avez-vous donc été baptisés? Et ils répondirent: Du baptême de Jean.
Alors Paul dit: Jean a baptisé du baptême de repentance, disant au peuple de croire en celui qui venait après lui, c’est-à-dire, en Jésus.
Sur ces paroles, ils furent baptisés au nom du Seigneur Jésus.

C'est ce qui différencie les deux baptêmes et nous comprenons bien que le sens du baptême institué, puis ordonné par Jésus est celui qui engage ceux qui ont cru en son Nom et deviennent ses disciples. 

Le Baptême d'eau est un ordre du Seigneur Jésus : Faites des disciples, les baptisant…Matt.28.20  

Pour désigner ceux qui croient au Seigneur Jésus-Christ et à sa Parole, on emploie aujourd’hui le mot « chrétiens » qui en réalité veut dire « petits christ » c’est à dire « disciples de Christ », ceux qui suivent les enseignements du Christ et s’efforcent de lui ressembler. (Act.11.26)

Le terme d’origine était « disciples » : Ceux qui acceptèrent sa parole furent baptisés et en ce jour là le nombre des disciples augmenta d’environ 3000 âmes. Il faut remarquer que les disciples de Christ, sont ceux qui acceptent sa parole, son enseignement, ses instructions. Matthieu 28.19/20 – Jean 8.31

L’apôtre Pierre l’a bien compris et il  exhorte ceux qui ont été touchés par la Parole de Dieu à se repentir et à se faire baptiser d’eau. Actes 2.37/47 et 3.19

Conduit par le Saint-Esprit pour annoncer l'Evangile à Corneille, l'officier romain et sa maisons, Pierre ordonna que ceux  qui avaient cru et avaient été baptisés du Saint-Esprit, soient baptisés d’eau. Actes 10

Ananias amené par le Seigneur a rencontrer Saul de Tarse, lui dit : Pourquoi tardes-tu, lève toi et sois baptisé ou décide toi et fais toi baptiser. Actes 22.16

Une des principales caractéristiques du baptême d’eau, c’est qu’il fait de nous des disciples du Seigneur Jésus-Christ, la nature de tout disciple étant de recevoir la parole, l’enseignement de son Maître et le mettre en pratique avec persévérance.

Les premiers chrétiens persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle (la vie de l’église), dans la fraction du pain (la sainte cène) et les prières. Actes 2.42

Le baptême est à la fois : notre confession de foi. (1 Tim.6.12), notre engagement personnel envers le Seigneur (1 Pierre3.21),  un acte d’obéissance de la foi. Romains 1.5 et le signe de notre conversion 

Baptisé égale immergé

La forme biblique du baptême d’eau est l’immersion… « plongé dans l’eau », le mot grec baptizo = baptême  signifie immersion = être immergé, plongé dans et recouvert d’eau, enseveli dans l’eau.

L'immersion est le signe physique d'une réalité spirituelle de baptême en Christ : la mort au péché, à notre vie ancienne, la crucifixion du vieil homme, ensevelis par le baptême dans la mort de Christ, et ressuscités avec LUI pour marcher en nouveauté de vie. Romains 6.3/11

Nous ne devrions pas avoir besoin d'argumenter à ce sujet, tant les preuves sont nombreuses, tant dans ce qui est enseigné dans Nouveau Testament, que les nombreux monuments archéologiques datant des premiers siècles du christianisme, le baptême des enfants et par aspersion étant apparu beaucoup plus tard.

d'ailleurs il est assez drôle de dire : Immerger = baptiser par aspersion !

Pourquoi l'immersion ?

Je vous l'ai dit ci-dessus : La signification étymologique du mot "baptême" vient du grec : baptismo, de baptizein : immerger.

C'était  la forme du baptême dans l'Église au temps des premiers chrétiens. Petit à petit les choses ont évolué !   

Ce fut d'abord l'infusion qui remplaça l'immersion : On versait une bonne quantité d'eau sur le candidat debout jusqu'aux genoux dans l'eau. 

Puis vint l'aspersion (grec: rantizo) telle qu'elle se pratique de nos jours : quelques gouttes d'eau sur le front.

L'immersion au Nom de Jésus, est un baptême d'adultes : 

Déjà, Jean Baptiste, baptisait des hommes et des femmes qui venaient vers lui en se repentant, condition essentielle.  

Jésus se fit baptiser à l'âge d'environ trente ans.

Les premiers disciples baptisés étaient des hommes et des femmes, d'abord ceux et celles qui suivaient Jésus, puis les disciples des premières églises.

Actes 5:14  Le nombre de ceux qui croyaient au Seigneur, hommes et femmes, s'augmentait de plus en plus;

Actes 8:12  Mais, quand ils eurent cru à Philippe, qui leur annonçait la bonne nouvelle du royaume de Dieu et du nom de Jésus-Christ, hommes et femmes se firent baptiser.

Actes 19:7 Ils étaient en tout environ douze hommes.

Il y a surtout une raison fondamentale pour laquelle le baptême est donné à des adultes ce sont les paroles de Jésus, lui-même : 

Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. Matthieu 28.19/20

Puis il leur dit: Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création.
Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné. Marc 16.15/16 

C'est clair : Celui qui croira et qui sera baptisé.

Le baptême est une affaire de foi, un acte de foi, personnelle.

Quand ils eurent cru à Philippe, qui leur annonçait la bonne nouvelle du royaume de Dieu et du nom de Jésus-Christ, hommes et femmes se firent baptiser. Actes 8:12

La foi des hommes et des femmes qui se font baptiser, précède le baptême.  La foi est indispensable pour être baptisé.… Elle est la motivation du baptême. Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé, dit Jésus. Marc 16.16

  • Le baptême d’eau est la démonstration, la confession de notre foi. La preuve visible que  nous croyons au Seigneur Jésus de tout notre cœur. Un témoignage ostensible de notre foi en Jésus. Qu’est-ce qui empêche que je sois baptisé, dit l’eunuque à Philippe. Ce dernier répond : « Si tu crois de tout ton cœur cela est possible. »Actes 8. 36/37

  • Le baptême d’eau est l’acte d’obéissance convenable et juste de la part de celui qui dit croire.. Matthieu 3.15  Jésus lui-même venant au Jourdain pour être baptisé par Jean-Baptiste, nous donne l’exemple de l’obéissance de la foi. Dans un engagement personnel et  responsable, il a tenu à montrer, qu’en toutes choses, il se rendait obéissant à son Père.

  • Le baptême d’eau est donc l’engagement du disciple obéissant aux instructions de son Maître. Matthieu. 28.20 : Enseignez leur à observer TOUT ce que je vous ai prescrit. Celui qui dit croire, sans être baptisé est comme celui qui vit en concubinage, il ne s’engage pas publiquement, réellement. Il ne se lie pas.

  •  Le Baptême d’eau est la concrétisation de notre décision de suivre Jésus. Nous pouvons décider sans agir. Répondre à un appel est  pour certains, une prise de conscience, c’est un pas vers le Seigneur, mais cela ne correspond pas à une décision pratique conforme à l’enseignement de Jésus.. Le baptême est l'acte visible et tangible de notre décision à l'égard du Seigneur, un acte d'obéissance à sa parole.

    Car la foi sans les œuvres qu’elle suscite est morte. Jacques 2.14 à 26

Le baptême d’eau par immersion correspond à une expérience spirituelle, dont il  est l’élément visible.

Descendre dans l’eau et sortir de l’eau est le signe de la réalité spirituelle d’une vie nouvelle.

Vous avez été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie. Rom.6.3/4 :

Aujourd’hui les chrétiens sont d’origine diverse :

Il y a ceux qui le sont par leurs parents, soit qu’ils sont baptisés (aspergés)  étant encore bébés, soit qu’ils adoptent les pratiques religieuses familiales, sans autre expérience personnelle.

Puis il y a ceux qui adhèrent à une religion chrétienne par un choix idéologique ou affectif.

Enfin, il y a ceux qui deviennent chrétiens par une rencontre personnelle avec le Seigneur.

« Etre chrétien selon l’évangile » c’est d’abord vivre une expérience personnelle bien précise, dans laquelle deux parties sont à l’œuvre : Dieu en premier, puis celui ou celle qui se convertit.

L'immersion dans l'eau met en évidence la réalité de notre expérience intérieure que Jésus appelle "la nouvelle naissance", qui comprend différentes phases successives marquant le départ de notre vie de disciple de Christ.

- La repentance : "repentez vous de vos péchés".

- La foi : croyez au Seigneur Jésus pour en recevoir le pardon et la vie éternelle

- La conversion : changez de conduite, commencez une vie nouvelle

- Enfin le baptême d'eau : soyez baptisés au Nom du Seigneur Jésus

En générale on qualifie cette démarche par une expression unique : LA CONVERSION.

La conversion

Comme nous pouvons le constater, la conversion est une expérience bien précise. Elle est à la fois 

- le résultat d’un sentiment intérieur : le cœur touché, 

- le produit d’une décision réfléchie et lucide : la volonté de suivre le Seigneur.

Il y a ceux qui se lancent impulsivement et ceux  qui calculent la dépense. Luc 14.25…

De toute façon il y a le  moment  du choix… "Ils laissèrent tout et le suivirent" …Jésus a toujours placé ceux qui croyaient en lui devant un choix réfléchi : Jean 8.30/32

Je n’aime pas beaucoup susciter l’émotion. La décision de devenir chrétien n’est pas une affaire d’émotion… Mais un acte responsable, une décision consciente du prix à payer. Luc 14.26 et Marc 10.17/31

La conversion c'est l'engagement conscient et volontaire de celui ou celle pour qui le Seigneur Jésus-Christ devient le Sauveur personnel et le maître. Elle peut être précédé d'un moment d'émotion intense (Actes 2:37)  Mais elle demeure une expérience intérieure profonde et suscite une décision ferme. 

Ceux qui acceptèrent sa parole furent baptisés ; et, en ce jour–là, le nombre des disciples s’augmenta d’environ trois mille âmes. Actes 2:41

Le baptême d'eau est donc l'expression visible d'une véritable conversion de celui ou celle qui s'engage publiquement et avec assurance à suivre le Seigneur. Romains 10.9/10

Conversion et baptême d'eau

Il y a  quatre phases qui se suivent dans l’expérience de ce que nous appellerons « la conversion »

- pour notre part : 1) La repentance, 2) la foi, 3) la conversion ou décision, 4) le baptême d’eau.

- pour la part de Dieu : 1)La conviction de péché, 2)  l’attrait au Seigneur Jésus-Christ, 3) l'assurance du pardon de nos péchés et du salut de notre âme, 4) le don de la vie éternelle ou la nouvelle naissance.

Le premier point, à des degrés différents pour chacun, c’est la conviction de péché, produite par le Saint-Esprit à l’écoute de la Parole de Dieu, qui  amène à la repentance : "en entendant les paroles de Pierre, ils eurent le cœur vivement touché et demandèrent ce qu’ils devaient faire" (Actes 2.37 Pierre leur répondit : Repentez vous et que chacun de vous soit baptisé au Nom de Jésus-Christ pour le pardon de vos péchés.

Il s’agit donc dans un premier temps de recevoir le pardon de nos péchés d’où la nécessité de la repentance envers Dieu et de la foi en Jésus. C’est un  point essentiel de la prédication de l’Évangile . L’apôtre Paul dit  qu’il annonçait la repentance envers Dieu et la foi en notre Seigneur Jésus-Christ. (Actes 20.21Et il ajoute : « J’ai prêché la repentance et la conversion à Dieu avec la pratique d’œuvres dignes de la repentance. » Actes 26.20

La repentance doit porter du fruit. C’est aussi le message de Jean Baptiste et du Seigneur Jésus. Matthieu 3.8 – 7.24 – Jean 15.1/8  

Il faut souligner l’importance de la signification des mots de la Bible. Le vocabulaire biblique désigne des choses précises.  

  • La REPENTANCE (metanoia)  signifie changement de mentalité, de sentiment. C’est une profonde tristesse d’avoir offensé Dieu. 2 Cor.7.9/10. La repentance se produit à la suite de la conviction de péché par le Saint-Esprit. Jean 16.8, qui nous fait prendre conscience de la gravité de nos péchés et de notre situation d’être perdus : « que ferons-nous ? » Actes 2.37  

  • La CONVERSION (épistrophé) « se retourner, faire demi-tour, changer de direction de conduite, de façon de vivre. Elle est le fruit de la repentance, si le péché nous a attristés, nous nous en détournerons pour suivre le Seigneur dans une vie nouvelle. Finalement se convertir signifie abandonner notre propre voie pour suivre le Seigneur Jésus, changer de conduite, de direction.

  • La FOI se situe entre la repentance et la conversion. La repentance seule ne peut effacer nos péchés et la conversion seule ne peut nous amener à changer de vie. La foi est ce moment un peu mystérieux dans lequel se situe notre propre démarche et l’action de Dieu dans notre cœur pour nous attirer à son fils. Jean 6.44 à 45 Nous avons besoin de Jésus, qui par son sacrifice a expié nos péchés et par sa présence nous aidera  à vivre une vie nouvelle en surmontant le mal et en en pratiquant ce qui est bien, ce qui plait à Dieu. C’est pour cela que le Père nous attire à Jésus et nous révèle son Fils.

Il y a des chrétiens qui s’efforcent de vivre leur vie par eux-mêmes, comme une religion. Ils n’ont pas découvert Jésus, Le Sauveur qui pardonne nos péchés et les efface par son propre sang et le Seigneur qui nous fait vivre par la présence en nous de son Esprit- Saint. La vie éternelle, la vie nouvelle, est un don que Dieu nous accorde en Jésus-Christ par le Saint-Esprit  et cette vie va produire des fruits nouveaux : l’amour d’inspiration divine (Rom.5.1à5), la joie du Saint-Esprit, la paix de Dieu, la fidélité, la bonté, la bienveillance, la patience, la douceur et la tempérance. Galates 5.23

Le baptême est donc le signe visible du commencement d’une vie nouvelle féconde pour Dieu. Il marque un comportement nouveau et sans ambiguïté à l’égard du péché. Romains 6.22

Le baptême d'eau est une acte d'obéissance

Il exprime notre  soumission à la volonté de Dieu qu'il convient d'accomplir pour lui être agréable :

Alors Jésus vint de la Galilée au Jourdain vers Jean, pour être baptisé par lui.
Mais Jean s’y opposait, en disant: C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi, et tu viens à moi!
Jésus lui répondit: Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste. Et Jean ne lui résista plus.
Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l’eau. Et voici, les cieux s’ouvrirent, et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui.
Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection. Matthieu 3.13/17

Par ce récit nous pouvons comprendre que le  baptême d’une personne réellement convertie est agréable à Dieu qui manifeste son approbation : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection. 

Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos coeurs l’Esprit de son Fils, lequel crie: Abba! Père! Galates 4:6

L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. Romains 8:16

C'est aussi un sujet de joie dans le ciel ; "Il y a de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent" Luc 15.10

Et également parmi les disciples, témoins de la conversion et du salut d'hommes et de femmes pécheurs et pécheresses qui se tournent vers le Seigneur. 

Il se réjouit, lui et sa famille, de ce qu’il avait cru en Dieu  Actes  16.24

Actes 11:18 ...ils glorifièrent Dieu, en disant: Dieu a donc accordé la repentance aussi aux païens, afin qu’ils aient la vie.

Actes 13:52 tandis que les disciples étaient remplis de joie et du Saint-Esprit.

Le baptême d'eau marque notre entrée dans l'Église de Jésus-Christ. 

Actes 2:41 Ceux qui acceptèrent sa parole furent baptisés; et, en ce jour-là, le nombre des disciples s’augmenta d’environ trois mille âmes.

Actes 2:47 louant Dieu, et trouvant grâce auprès de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l’Église ceux qui étaient sauvés.

Actes 5:14 Le nombre de ceux qui croyaient au Seigneur, hommes et femmes, s’augmentait de plus en plus

Actes 11:23 Lorsqu’il fut arrivé, et qu’il eut vu la grâce de Dieu, il s’en réjouit, et il les exhorta tous à rester d’un cœur ferme attachés au Seigneur.

Après avoir été baptisé

Le baptême d'eau n'est pas une finalité, mais le début d'une vie nouvelle dirigée par l'Esprit de Dieu : 

Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l’eau. Et voici, les cieux s’ouvrirent, et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection. Matthieu 3:16/17

Il est désormais évident que nous sommes devenus "enfants de Dieu" 

Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos coeurs l’Esprit de son Fils, lequel crie: Abba! Père! Galates 4:6

Ceux qui sont enfants de Dieu sont habités et conduits par le Saint-Esprit. Galates 4.6 - 1 Cor.3.16 - Rom.8.14 

Nous pouvons remarquer qu'après avoir été baptisé d'eau le Seigneur Jésus fut remplit et conduit par le Saint-Esprit :

Jésus, rempli du Saint-Esprit, revint du Jourdain, et il fut conduit par l’Esprit dans le désert.  Luc 4:1

Les apôtres Pierre et Jean, ainsi que Paul considéraient que l’expérience qui devait suivre normalement le baptême d’eau était « le baptême du Saint-Esprit », Actes 8.14 à 17  et Actes 19.2 à 7.

Lorsque vous avez été baptisés d’eau selon les instructions du Seigneur, attendez-vous à recevoir le Baptême du Saint-Esprit et priez pour le recevoir. Parfois  même il le précède. Actes. 10.44/46 (Cela fait l’objet d’une autre étude)

Le baptême d'eau nous engage :

dans la persévérance.

Ils portent du fruit avec persévérance. Luc 8.15

Ils persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières. Actes 2:42 ¶

dans le témoignage au Seigneur Jésus-Christ.

Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée ; et on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison.
Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux.
Matthieu 5.14/16.

Ayez au milieu des païens une bonne conduite, afin que, là même où ils vous calomnient comme si vous étiez des malfaiteurs, ils remarquent vos bonnes œuvres, et glorifient Dieu, au jour où il les visitera. 1 Pierre 2:12

dans un chemin d'espérance

Mais maintenant, étant affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle. Rom.6.22

Vous vous êtes convertis à Dieu, en abandonnant les idoles pour servir le Dieu vivant et vrai, et pour attendre des cieux son Fils, qu’il a ressuscité des morts, Jésus, qui nous délivre de la colère à venir.  Thessaloniciens 1:9

 

Le Baptême d'eau est un ordre du Seigneur Jésus : Faites des disciples, les baptisant…Matt.28.20  

Pour désigner ceux qui croient au Seigneur Jésus-Christ et à sa Parole, on emploie aujourd’hui le mot « chrétiens » qui en réalité veut dire « petits christ » c’est à dire « disciples de Christ », ceux qui suivent les enseignements du Christ et s’efforcent de lui ressembler. (Act.11.26)

Le terme d’origine était « disciples » : Ceux qui acceptèrent sa parole furent baptisés et en ce jour là le nombre des disciples augmenta d’environ 3000 âmes. Il faut remarquer que les disciples de Christ, sont ceux qui acceptent sa parole, son enseignement, ses instructions. Matthieu 28.19/20 – Jean 8.31

  • L’apôtre Pierre l’a bien compris et ordonna que Corneille et ses amis qui avaient cru et avaient été baptisés du Saint-Esprit, soient baptisés d’eau.

  • Ananias dit à Saul de Tarse : Pourquoi tardes-tu, lève toi et sois baptisé ou décide toi et fais toi baptiser. Actes 22.16

  • Pierre exhorte ceux qui ont été touchés le jour de la Pentecôte à se repentir et à se faire baptiser d’eau. Actes 2.37/47 et 3.19

Une des principales caractéristiques du baptême d’eau, c’est qu’il fait de nous des disciples du Seigneur Jésus-Christ, la nature de tout disciple étant de recevoir la parole, l’enseignement de son Maître et le mettre en pratique avec persévérance.

  • Les premiers chrétiens persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle (la vie de l’église), dans la fraction du pain (la sainte cène) et les prières. Actes 2.42

  • Le baptême est à la fois : notre confession de foi. 1 Tim.6.12, notre engagement envers le Seigneur 1 Pierre3.21, l’obéissance de la foi. Romains 1.5 et le signe de notre conversion 

Une immersion

La forme biblique du baptême d’eau est l’immersion… « plongé dans l’eau », le mot grec baptizo = baptême  signifie immersion = être immergé, plongé dans et recouvert d’eau, enseveli dans l’eau.

L'immersion est le signe physique d'une réalité spirituelle de baptême en Christ : la mort au péché, à notre vie ancienne, la crucifixion du vieil homme, ensevelis par le baptême dans la mort de Christ, et ressuscités avec LUI pour marcher en nouveauté de vie. Romains 6.3/11

Nous ne devrions pas avoir besoin d'argumenter à ce sujet, tant les preuves sont nombreuses, tant dans ce qui est enseigné dans Nouveau Testament, que les nombreux monuments archéologiques datant des premiers siècles du christianisme, le baptême des enfants et par aspersion étant apparu beaucoup plus tard.

d'ailleurs il est assez drôle de dire : Immerger = baptiser par aspersion !

Pourquoi l'immersion ?

Je vous l'ai dit ci-dessus : La signification étymologique du mot "baptême" vient du grec : baptismo, de baptizein : immerger.

C'était  la forme du baptême dans l'Église au temps des premiers chrétiens. Petit à petit les choses ont évolué !   

Ce fut d'abord l'infusion qui remplaça l'immersion : On versait une bonne quantité d'eau sur le candidat debout jusqu'aux genoux dans l'eau. 

Puis vint l'aspersion (grec: rantizo) telle qu'elle se pratique de nos jours : quelques gouttes d'eau sur le front.

L'immersion au Nom de Jésus, est un baptême d'adultes : 

  • Déjà, Jean Baptiste, baptisait des hommes et des femmes qui venaient vers lui en se repentant, condition essentielle.  

  • Jésus se fit baptiser à l'âge d'environ trente ans.

  • Les premiers disciples baptisés étaient des hommes et des femmes, d'abord ceux et celles qui suivaient Jésus, puis les disciples des premières églises.

Actes 5:14  Le nombre de ceux qui croyaient au Seigneur, hommes et femmes, s'augmentait de plus en plus;

Actes 8:12  Mais, quand ils eurent cru à Philippe, qui leur annonçait la bonne nouvelle du royaume de Dieu et du nom de Jésus-Christ, hommes et femmes se firent baptiser.

Actes 19:7 Ils étaient en tout environ douze hommes.

Il y a surtout une raison fondamentale pour laquelle le baptême est donné à des adultes ce sont les paroles de Jésus, lui-même : 

Matthieu 28.19/20 Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde.

Marc 16.15/16  Puis il leur dit: Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création.
Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné.

C'est clair : Celui qui croira et qui sera baptisé.

 

Le baptême est une affaire de foi, un acte de foi.

Actes 8:12 Quand ils eurent cru à Philippe, qui leur annonçait la bonne nouvelle du royaume de Dieu et du nom de Jésus-Christ, hommes et femmes se firent baptiser.

La foi des hommes et des femmes qui se font baptiser, précède le baptême.

La foi est indispensable pour être baptisé.… Elle est la motivation du baptême. Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé, dit Jésus. Marc 16.16

  • Le baptême d’eau est la démonstration, la confession de notre foi. La preuve visible que  nous croyons au Seigneur Jésus de tout notre cœur. Un témoignage ostensible de notre foi en Jésus. Qu’est-ce qui empêche que je sois baptisé, dit l’eunuque à Philippe. Ce dernier répond : « Si tu crois de tout ton cœur cela est possible. »Actes 8. 36/37

  • Le baptême d’eau est l’acte d’obéissance convenable et juste de la part de celui qui dit croire.. Matthieu 3.15  Jésus lui-même venant au Jourdain pour être baptisé par Jean-Baptiste, nous donne l’exemple de l’obéissance de la foi. Dans un engagement personnel et  responsable, il a tenu à montrer, qu’en toutes choses, il se rendait obéissant à son Père.

  • Le baptême d’eau est donc l’engagement du disciple obéissant aux instructions de son Maître. Matthieu. 28.20 : Enseignez leur à observer TOUT ce que je vous ai prescrit. Celui qui dit croire, sans être baptisé est comme celui qui vit en concubinage, il ne s’engage pas publiquement, réellement. Il ne se lie pas.

  •   Le Baptême d’eau est la concrétisation de notre décision de suivre Jésus. Nous pouvons décider sans agir. Répondre à un appel est  pour certains, une prise de conscience, c’est un pas vers le Seigneur, mais cela ne correspond pas à une décision pratique conforme à l’enseignement de Jésus.. Le baptême est l'acte visible et tangible de notre décision à l'égard du Seigneur, un acte d'obéissance à sa parole.

    Car la foi sans les œuvres qu’elle suscite est morte. Jacques 2.14 à 26

Le baptême d’eau par immersion correspond à une expérience spirituelle, dont il  est l’élément visible.

Descendre dans l’eau et sortir de l’eau est le signe de la réalité spirituelle d’une vie nouvelle.

Rom.6.3/4 : ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie.

Aujourd’hui les chrétiens sont d’origine diverse :

  • Il y a ceux qui le sont par leurs parents, soit qu’ils sont baptisés (aspergés)  étant encore bébés, soit qu’ils adoptent les pratiques religieuses familiales, sans autre expérience personnelle.

  • Puis il y a ceux qui adhèrent à une religion chrétienne par un choix idéologique ou affectif.

  • Enfin, il y a ceux qui deviennent chrétiens par une rencontre personnelle avec le Seigneur.

« Etre chrétien selon l’évangile » c’est d’abord vivre une expérience personnelle bien précise, dans laquelle deux parties sont à l’œuvre : Dieu en premier, puis celui ou celle qui se convertit.

L’immersion dans l’eau met en évidence la réalité d’une expérience intérieure, que Jésus appelle la nouvelle naissance 

une expérience intérieure, que Jésus appelle LA NOUVELLE NAISSANCE comprend différentes phases  successives marquant le départ de la vie chrétienne :

  • Repentez-vous de vos péchés, 

  • croyez au Seigneur Jésus-Christ pour en recevoir le pardon, 

  • convertissez-vous (changez de manière de vivre) 

  • soyez baptisés au nom du Seigneur Jésus-Christ.

En générale on qualifie cette démarche par une expression unique : LA CONVERSION.

LA CONVERSION.

Comme nous pouvons le constater, la conversion est une expérience bien précise. Elle est à la fois 

  • le résultat d’un sentiment intérieur : le cœur touché, 

  • et  le produit d’une décision réfléchie et lucide : la volonté de suivre le Seigneur.

Il y a ceux qui se lancent impulsivement et ceux  qui calculent la dépense. Luc 14.25…

De toute façon il y a le  moment  du choix… Ils laissèrent tout et le suivirent…Jésus a toujours placé ceux qui croyaient en lui devant un choix réfléchi : Jean 8.30/32

Je n’aime pas beaucoup susciter l’émotion. La décision de devenir chrétien n’est pas une affaire d’émotion… Mais un acte responsable, une décision consciente du prix à payer. Luc 14.26 et MARC 10.17/31

La conversion c'est l'engagement conscient et volontaire de celui ou celle pour qui le Seigneur Jésus-Christ devient le Sauveur personnel et le maître.

Elle peut être précédé d'un moment d'émotion intense : Actes 2:37 

Après avoir entendu ce discours, ils eurent le cœur vivement touché, et ils dirent à Pierre et aux autres apôtres: Hommes frères, que ferons-nous?

Mais elle demeure une expérience intérieure profonde et suscite une décision ferme.

Le baptême d'eau est donc l'expression visible d'une véritable conversion de celui ou celle qui s'engage publiquement et avec assurance à suivre le Seigneur. Romains 10.9/10

 

Conversion et baptême d'eau

Il y a  quatre phases qui se suivent dans l’expérience de ce que nous appellerons « la conversion »

  • pour notre part : 1) La repentance, 2) la foi, 3) la conversion ou décision, 4) le baptême d’eau.

  • pour la part de Dieu : 1)La conviction de péché, 2)  l’attrait au Seigneur Jésus-Christ, 3) l'assurance du pardon de nos péchés et du salut de notre âme, 4) le don de la vie éternelle ou la nouvelle naissance.

Le premier point, à des degrés différents pour chacun, c’est la conviction de péché, produite par le Saint-Esprit à l’écoute de la Parole de Dieu, qui  amène à la repentance : "en entendant les paroles de Pierre, ils eurent le cœur vivement touché et demandèrent ce qu’ils devaient faire" Actes 2.37 

Pierre leur répondit : Repentez vous et que chacun de vous soit baptisé au Nom de Jésus-Christ pour le pardon de vos péchés.

Il s’agit donc dans un premier temps de recevoir le pardon de nos péchés d’où la nécessité de la repentance envers Dieu et de la foi en Jésus. C’est un  point essentiel de la prédication de l’Évangile .

L’apôtre Paul dit  qu’il annonçait la repentance envers Dieu et la foi en notre Seigneur Jésus-Christ. Actes 20.21

Et il ajoute : « J’ai prêché la repentance et la conversion à Dieu avec la pratique d’œuvres dignes de la repentance. » Actes 26.20

La repentance doit porter du fruit. C’est aussi le message de Jean Baptiste et du Seigneur Jésus. Matthieu 3.8 – 7.24 – Jean 15.1/8  

Il faut souligner l’importance de la signification des mots de la Bible. Le vocabulaire biblique désigne des choses précises.  

  • La REPENTANCE (metanoia)  signifie changement de mentalité, de sentiment. C’est une profonde tristesse d’avoir offensé Dieu. 2 Cor.7.9/10. La repentance se produit à la suite de la conviction de péché par le Saint-Esprit. Jean 16.8, qui nous fait prendre conscience de la gravité de nos péchés et de notre situation d’être perdus : « que ferons-nous ? » Actes 2.37  

  • La CONVERSION (épistrophé) « se retourner, faire demi-tour, changer de direction de conduite, de façon de vivre. 1 Thessaloniciens  1.9/10 –

La conversion est le fruit de la repentance, si le péché nous a attristés, nous nous en détournerons pour suivre le Seigneur dans une vie nouvelle.

Finalement se convertir signifie abandonner notre propre voie pour suivre le Seigneur Jésus, changer de conduite, de direction.

  • La FOI se situe entre la repentance et la conversion. La repentance seule ne peut effacer nos péchés et la conversion seule ne peut nous amener à changer de vie. La foi est ce moment un peu mystérieux dans lequel se situe notre propre démarche et l’action de Dieu dans notre cœur pour nous attirer à son fils. Jean 6.44 à 45 Nous avons besoin de Jésus, qui par son sacrifice a expié nos péchés et par sa présence nous aidera  à vivre une vie nouvelle en surmontant le mal et en en pratiquant ce qui est bien, ce qui plait à Dieu. C’est pour cela que le Père nous attire à Jésus et nous révèle son Fils.

Il y a des chrétiens qui s’efforcent de vivre leur vie par eux-mêmes, comme une religion. Ils n’ont pas découvert Jésus, Le Sauveur qui pardonne nos péchés et les efface par son propre sang et le Seigneur qui nous fait vivre par la présence en nous de son Esprit- Saint. La vie éternelle, la vie nouvelle, est un don que Dieu nous accorde en Jésus-Christ par le Saint-Esprit  et cette vie va produire des fruits nouveaux : l’amour d’inspiration divine (Rom.5.1à5), la joie du Saint-Esprit, la paix de Dieu, la fidélité, la bonté, la bienveillance, la patience, la douceur et la tempérance. Galates 5.23

Le baptême est donc le signe visible du commencement d’une vie nouvelle féconde pour Dieu. Il marque un comportement nouveau et sans ambiguïté à l’égard du péché. Romains 6.22

 

Le baptême d'eau est une acte d'obéissance

Il exprime notre  soumission à la volonté de Dieu qu'il convient d'accomplir pour lui être agréable :

Matthieu 3.13/17 Alors Jésus vint de la Galilée au Jourdain vers Jean, pour être baptisé par lui.
Mais Jean s’y opposait, en disant: C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi, et tu viens à moi!
Jésus lui répondit: Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste. Et Jean ne lui résista plus.
Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l’eau. Et voici, les cieux s’ouvrirent, et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui.
Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection.

Par ce récit nous pouvons comprendre que le  baptême d’une personne réellement convertie est agréable à Dieu qui manifeste son approbation : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection. 

Galates 4:6 Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos coeurs l’Esprit de son Fils, lequel crie: Abba! Père!

Romains 8:16 L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu.

C'est aussi un sujet de joie dans le ciel

"Il y a de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent" Luc 15.10

Et également parmi les disciples, témoins de la conversion et du salut d'hommes et de femmes pécheurs et pécheresses qui se tournent vers le Seigneur. 

Il se réjouit, lui et sa famille, de ce qu’il avait cru en Dieu  Actes  16.24

Actes 11:18 ...ils glorifièrent Dieu, en disant: Dieu a donc accordé la repentance aussi aux païens, afin qu’ils aient la vie.

Actes 13:52 tandis que les disciples étaient remplis de joie et du Saint-Esprit.

Le baptême d'eau marque notre entrée dans l'Église de Jésus-Christ. 

Actes 2:41 Ceux qui acceptèrent sa parole furent baptisés; et, en ce jour-là, le nombre des disciples s’augmenta d’environ trois mille âmes.

Actes 2:47 louant Dieu, et trouvant grâce auprès de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l’Église ceux qui étaient sauvés.

Actes 5:14 Le nombre de ceux qui croyaient au Seigneur, hommes et femmes, s’augmentait de plus en plus

Actes 11:23 Lorsqu’il fut arrivé, et qu’il eut vu la grâce de Dieu, il s’en réjouit, et il les exhorta tous à rester d’un cœur ferme attachés au Seigneur.

Après avoir été baptisé

Le baptême d'eau n'est pas une finalité, mais le début d'une vie nouvelle dirigée par l'Esprit de Dieu : 

Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l’eau. Et voici, les cieux s’ouvrirent, et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection. Matthieu 3:16/17

Il est désormais évident que nous sommes devenus "enfants de Dieu" 

Galates 4:6 Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos coeurs l’Esprit de son Fils, lequel crie: Abba! Père!

Matthieu 4:1 Alors Jésus fut emmené par l’Esprit dans le désert, pour être tenté par le diable.

Ceux qui sont enfants de Dieu sont habités et conduits par le Saint-Esprit. Galates 4.6 - 1 Cor.3.16 - Rom.8.14 

Dans ces passages, nous pouvons remarquer qu'après avoir été baptisé d'eau le Seigneur Jésus fut :

  • Rempli du saint-EspritLuc 4:1 Jésus, rempli du Saint-Esprit, revint du Jourdain, et il fut conduit par l’Esprit dans le désert,

Les apôtres Pierre et Jean, ainsi que Paul considéraient que l’expérience qui devait suivre normalement le baptême d’eau était « le baptême du Saint-Esprit », Actes 8.14 à 17  et Actes 19.2 à 7.

Lorsque vous avez été baptisés d’eau selon les instructions du Seigneur, attendez-vous à recevoir le Baptême du Saint-Esprit et priez pour le recevoir. Parfois  même il le précède. Actes. 10.44/46 (Cela fait l’objet d’une autre étude)

 

Le baptême d'eau nous engage :

  • dans LA PERSÉVÉRANCE. Ils portent du fruit avec persévérance. Luc 8.15

  • dans le témoignage au Seigneur Jésus-Christ. Notre responsabilité d’enfants de Dieu et de disciples de Christ, nous engage à confesser le Seigneur devant les hommes et  à avoir  une bonne conduite au milieu des inconvertis. 1 Pierre 2.12 et Matthieu 5.14/16.

  • dans UN CHEMIN D’ESPÉRANCE. Rom.6.22 « Vous avez pour fin la vie éternelle. »

 

UN AUTRE ASPECT DU BAPTÊME D’EAU

Matthieu 28.19 : Baptisé au nom du Père, au nom du Fils, au nom du Saint-Esprit.

Le Baptême nous engage dans une relation avec Dieu, le Père, avec Jésus-Christ le Fils de Dieu et avec le Saint-Esprit.

 

Une relation avec Dieu, le Père, notre Père.:

Premièrement  par la repentance envers Dieu. C’est le premier pas de notre approche de Dieu. J’irai vers mon Père, je lui dirai j’ai péché contre toi …Luc 15.18

Puis dans un esprit, une volonté d'obéissance, à notre Père céleste.

La repentance envers Dieu est le premier point de la prédication de l’Evangile :

·        Jean-Baptiste prêchait en disant repentez-vous !

·        Jésus a commencé son ministère en prêchant la repentance

·        Pierre exhortait ses auditeurs en leur disant : repentez-vous…

·        Paul dit qu’il annonçait  la repentance envers Dieu. Actes 20.21

 

Le retour vers Dieu produit un premier sentiment qui concerne notre situation de pécheur. Il commence par le sentiment de notre péché, de notre souillure, de notre indignité :  « Je ne suis pas digne…d’être appelé ton fils… » Une grande tristesse est dans notre cœur, celle d’avoir offensé Dieu. C’est un sentiment que produit le Saint-Esprit : la tristesse selon Dieu.

Ensuite vient le désir d’être fils, enfant de Dieu, de rétablir notre relation avec LUI comme NOTRE PERE, ce que Jean appelle « être en communion avec le Père… » 1 Jean 1.3 à 7

La communion avec Dieu notre Père céleste, c’est le sentiment profond que nous sommes maintenant SES ENFANTS.

Lorsque nous nous convertissons, dieu envoie dans nos cœur l'Esprit de son Fils lequel rend témoignage à notre esprit que nous sommes maintenant enfants de Dieu. Galates 4.6

 

Une relation avec Jésus-Christ, le Fils de Dieu

Le Baptême d’eau est  l’expression de notre foi en Jésus

-         Jean Baptiste baptisait d’eau en disant de croire en celui qui venait après lui…Le fils de Dieu

-         Jésus lui-même appelait ses auditeurs à croire en Lui

-         L’apôtre Pierre annonçait la foi en Jésus pour le pardon des péchés. Actes 10.43

-         Paul disait qu’il avait prêché la repentance envers Dieu et la foi en Jésus, pour le pardon des péchés. Actes 20.21 

Être baptisé au Nom de Jésus c’est donc l’expression

a)      de notre foi en lui, comme notre Sauveur, en son œuvre rédemptrice, en la réalité que son sang versé  à la croix nous purifie de nos péchés. 1 Jean 1.7

b)      De notre attachement à lui, « notre communion avec lui »(1 Jean 1.3). Comme le sarment est attaché au cep (Jean 15) afin de produire le fruit d’une vie nouvelle, ainsi nous demeurons attachés au Seigneur Jésus. Nous tirons de lui notre vie nouvelle

c)  De  notre identification avec lui, selon le Chapitre 6 de l’épître de Paul aux Romains  et  Gal.3.27 …Vous qui avez été baptisés, vous avez revêtu Christ.

d)      De notre engagement à être son disciple : apprendre à observer ses enseignements, recevoir ses instructions, demeurer dans sa parole. Matthieu 28.19/20 – Jean 8.30/32  

Une relation avec le Saint-Esprit

Etre baptisé au nom du Saint-Esprit, souligne le fait qu’une relation s’établit par et avec l’Esprit Saint, qui vient demeurer en nous, selon Galates 4.6

Par le Saint-Esprit nous vivons désormais en communion avec le Père et avec le Fils. IL va produire en nous son fruit, la nature du Père et du Fils, et manifester dans nos vies sa puissance. Galates 5.16/24 – Actes 1.8

Nous remarquons les deux expressions le concernant :

  • sa présence en nous. Il sera en vous. Jean 14. Il habite en nous. Galates 4. Nous sommes le temple du Saint-Esprit. 2 Cor 3 et 6

  • Sa puissance sur nous : la manifestation de l’Esprit par l’opération de ses dons, selon 1 Cor.12.

Ce que Jésus, comme l’apôtre Pierre, appellent « être baptisés du Saint-Esprit », lorsque le Saint-Esprit vient sur nous, nous communiquant de la puissance…selon les exemples que nous en donne le livre des Actes des apôtres, aux chapitres 2 – 8 – 10 – 19  

 

Un relation avec l'Église

Ceux qui acceptèrent sa parole furent baptisés et le nombre des disciples augmenta…Ils persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain et dans les prières… Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l’Eglise ceux qui étaient sauvés. Actes 2:41-47

Vous avez été baptisés pour former un seul corps. 1 Corinthiens 12.12

Jésus lui-même a insisté et prié afin que ceux qui croient en lui soient un. Jean 17.20 à 26

Membres du corps de Christ, de l’Église, pour participer à sa vie, ses assemblées, ses activités, ses travaux, ses joies, ses peines, ses combats, son témoignage…Rien de ce qui se passe dans l’Église ne peut nous laisser indifférents. 1 Cor.12.12/31

Le sentiment qui doit animer l’Eglise du Seigneur Jésus-Christ, c’est à dire « les membres de son corps », c’est L’AMOUR.  Jean 13.34/35 

« Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres. »

Jésus a souvent insisté sur le fait qu’il attend de ceux qui croient en lui qu’ils deviennent ses disciples et demeurent dans ce qu’il leur commande. Jean 15.9 à 17

Il y a un moment où rien ne compte plus que de devenir un disciple de Jésus et de le suivre en obéissant aux paroles qu’il nous a données parce que nous l’aimons, nous aimons le Père et nous aimons tous ceux qui sont nés de lui.  1 Jean 5.1 à 5

CONSEILS PRATIQUES

1.La vie chrétienne par rapport à soi-même et à Dieu :

Jude 20  Pour vous, bien-aimés, vous édifiant vous-mêmes sur votre très sainte foi, et priant par le Saint-Esprit, maintenez-vous dans l'amour de Dieu, en attendant la miséricorde de notre Seigneur Jésus-Christ pour la vie éternelle.

Ephésiens 5.18/21  Soyez, au contraire, remplis de l'Esprit; entretenez-vous par des psaumes, par des hymnes, et par des cantiques spirituels, chantant et célébrant de tout votre cœur  les louanges du Seigneur; rendez continuellement grâces pour toutes choses à Dieu le Père, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ, vous soumettant les uns aux autres dans la crainte de Christ.

S’édifier soi-même, se maintenir dans l’amour de Dieu…Etre remplis du Saint-Esprit, s’entretenir spirituellement…sont des éléments indispensables pour vivre une vie chrétienne normale, paisible, joyeuse, sainte et forte.

Pour cela nous devons pratiquer quotidiennement : 

La prière.

Entretenir une vie de prière chaque jour. (Trois fois par jour, Daniel se retirait dans sa chambre, se mettait à genoux et priait son Dieu. Daniel.6.10)

Il y a pour chaque enfant de Dieu, un moment privilégié de tête à tête avec son Père céleste. Matthieu 6.6 « Quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. »

Point besoin de se tourner vers un lieu quelconque…Ton Père est là dans le lieu secret .

Prier, c’est parler à Dieu, notre Père céleste, lui confier tous nos désirs, nos besoins, nos préoccupations, nos projets, nos soucis, nous inquiétudes, nos craintes…C’est aussi lui dire notre amour, notre reconnaissance, nos mercis, notre respect, notre adoration, …  

La lecture de la Parole de Dieu.

Nous avons le privilège de posséder chacun LE LIVRE, la Bible, l’Ecriture inspirée de Dieu. 2 Timothée 3.16. Or la Bible c’est le moyen le plus sûr par lequel Dieu nous parle, nous instruit, nous enseigne, nous conseille, nous encourage, nous reprend, etc.

Nous ne devons pas négliger la lecture quotidienne de la Parole de Dieu. De même que nous mangeons chaque jour pour nourrir notre corps, nous devons aussi nourrir notre âme avec la Parole de Dieu. Matthieu 4.4

Sa Parole est une lampe à nos pieds et si nous la consultons régulièrement elle éclairera notre chemin. Psaume 119.105

Lisez attentivement les épîtres du Nouveau Testament, elles sont remplies d’instructions, de conseils, d’encouragements, d’avertissements.

Le témoignage.

Si nous parlons à Dieu par la prière et s’il nous parle par sa parole, nous sommes aussi appelés à parler de Lui à ceux qui nous entourent. « Vous serez mes témoins, dit Jésus ».

Témoigner du Seigneur par nos œuvres, notre façon de vivre et par nos paroles, est la fonction naturelle de lampes allumées pour briller devant les hommes. Matthieu 5.14/16

 

2. La vie chrétienne par rapport à l’Église

Lorsque nous nous convertissons nous sommes ajoutés à l’Eglise du Seigneur Jésus-Christ et le baptême est, entre autre, notre entrée dans la communion fraternelle, dans une église où se trouvent déjà d’autres chrétiens, auxquels nous sommes ajoutés pour former un seul corps.

Un chrétien ne peut vivre seul, à l’écart…Il est appelé à se réunir à d’autres enfants de Dieu. Il est "Une brebis parmi d’autres brebis sous la garde du Bon Berger." Jean 10 

Il y a dans ce domaine quelques règles à respecter si nous voulons que notre  vie chrétienne soit épanouie et équilibrée… 

- Se réunir aux rassemblements de l’église : afin de participer à la prière en commun, pour être enseignés par ceux que le Seigneur a donnés à son Eglise pour l’édifier (Ephésiens 4.11/16), participer au repas du Seigneur dans la communion au corps de Christ, vivre avec les frères et les sœurs en Christ la communion fraternelle. Actes 2. 42

-  Prendre part aux activités et au témoignage de son assemblée, dans la ville où elle est implantée

-  Participer aux tâches manuelles : travaux d’entretiens, réparations, ménage…

-   Participer aux besoins communautaires de l’église, par nos offrandes et nos dons.

Ayez du zèle, et non de la paresse. Soyez fervents d'esprit. Servez le Seigneur. Romains 12:11

Lire attentivement 1 Corinthiens 12… concernant le corps de Christ…  « Nous avons tous été baptisés dans un seul esprit pour former un seul corps et nul ne peut dire qu’il n’est pas du corps… »

Soyez conscients de votre engagement envers le Seigneur et de votre responsabilité de lui rendre témoignage devant les hommes. 1 Pierre 1.9/12 ( à lire attentivement)

Textes de référence

Matthieu 3:7 Mais, voyant venir à son baptême beaucoup de pharisiens et de sadducéens, il leur dit: Races de vipères, qui vous a appris à fuir la colère à venir?

Matthieu 21:25  Le baptême de Jean, d'où venait-il? du ciel, ou des hommes? Mais ils raisonnèrent ainsi entre eux; Si nous répondons: Du ciel, il nous dira: Pourquoi donc n'avez-vous pas cru en lui?

Marc 1:4  Jean parut, baptisant dans le désert, et prêchant le baptême de repentance, pour la rémission des péchés.

Marc 10:38  Jésus leur répondit: Vous ne savez ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je dois boire, ou être baptisés du baptême dont je dois être baptisé?

Marc 10:39  (10-38) Nous le pouvons, dirent-ils. (10-39) Et Jésus leur répondit: Il est vrai que vous boirez la coupe que je dois boire, et que vous serez baptisés du baptême dont je dois être baptisé;

Marc 11:30  Le baptême de Jean venait-il du ciel, ou des hommes? Répondez-moi.

Luc 3:3  Et il alla dans tout le pays des environs du Jourdain, prêchant le baptême de repentance, pour la rémission des péchés,

Luc 7:29  Et tout le peuple qui l'a entendu et même les publicains ont justifié Dieu, en se faisant baptiser du baptême de Jean;

Luc 12:50  Il est un baptême dont je dois être baptisé, et combien il me tarde qu'il soit accompli!

Luc 20:4  le baptême de Jean venait-il du ciel, ou des hommes?

Actes 1:22  depuis le baptême de Jean jusqu'au jour où il a été enlevé du milieu de nous, il y en ait un qui nous soit associé comme témoin de sa résurrection.

Actes 10:37  Vous savez ce qui est arrivé dans toute la Judée, après avoir commencé en Galilée, à la suite du baptême que Jean a prêché;

Actes 10:47  Peut-on refuser l'eau du baptême à ceux qui ont reçu le Saint-Esprit aussi bien que nous?

Actes 13:24  Avant sa venue, Jean avait prêché le baptême de repentance à tout le peuple d'Israël.

Actes 18:25  Il était instruit dans la voie du Seigneur, et, fervent d'esprit, il annonçait et enseignait avec exactitude ce qui concerne Jésus, bien qu'il ne connût que le baptême de Jean.

Actes 19:3  Il dit: De quel baptême avez-vous donc été baptisés? Et ils répondirent: Du baptême de Jean.

Actes 19:4  Alors Paul dit: Jean a baptisé du baptême de repentance, disant au peuple de croire en celui qui venait après lui, c'est-à-dire, en Jésus.

Romains 6:4  Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie.

Ephésiens 4:5  il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême,

Ephésiens 5:26  afin de la sanctifier par la parole, après l'avoir purifiée par le baptême d'eau,

Colossiens 2:12  ayant été ensevelis avec lui par le baptême, vous êtes aussi ressuscités en lui et avec lui, par la foi en la puissance de Dieu, qui l'a ressuscité des morts.

Tite 3:5  il nous a sauvés, non à cause des oeuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le baptême de la régénération et le renouvellement du Saint-Esprit,

1 Pierre 3:21 Cette eau était une figure du baptême, qui n'est pas la purification des souillures du corps, mais l'engagement d'une bonne conscience envers Dieu, et qui maintenant vous sauve, vous aussi, par la résurrection de Jésus-Christ,

 

Haut de pageÈ

Lire aussi :