| Page d'accueil | • Présentation du site • Introduction • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage • Entrée pasteurweb

Le Saint-Esprit

| Page d'accueil |
| Remonter|
L'Esprit de vérité
L'Esprt de Sainteté
Un Esprit de vie
Un Esprit de force
Un Esprit d'amour
Un Esprit de sagesse
Sa pésence, son action
Le fleuve de Dieu
Démonstration
Dans la vie de Jésus
Dans la vie du croyant
Dans l'Egllise
La communion du S-E
Communications du S-E
Sensibilté spirituelle
L'onction
N'attristez pas l'Esprit
N'éteignez pas l'Esprit
Un Esprit éteint
Péché impardonnable
Il glorifie Jésus
L'autorité de l'Esprit

L'ESPRIT DANS L'EGLISE

Lecture 1 Corinthiens 12 – 13 - 14

Lorsque nous étudions les chapitres 12, 13 et 14 de la première épître de Paul au Corinthiens, nous constatons qu'ils forment un ensemble développant la façon dont le Saint-Esprit est indispensable au corps de Christ, c'est à dire son Eglise, pour sa croissance et son édification.

Rappelons nous ce passage du livre des Actes : L’Église était en paix dans toute la Judée, la Galilée et la Samarie, s’édifiant et marchant dans la crainte du Seigneur, et elle s’accroissait par l’assistance du Saint-Esprit. Actes 9:31

Il est impressionnant de voir combien de fois le Saint-Esprit est cité dans les Évangiles, dans les Actes des Apôtres et dans les épîtres, en rapport avec sa présence et son activité parmi les disciples du Seigneur.

Le livre des Actes des Apôtres, comme son nom l'indique est le récit des actes accomplis par les apôtres, avec l'aide du Saint-Esprit.

C'est un livre d'action, l'action du Saint-Esprit. Ceux qui sont attentifs et attachés au ministère du Saint-Esprit le lisent avec délectation.

Jésus avait enseigné ses disciples quant au ministère du Saint-Esprit en faveur de ceux qui croiraient en LUI.

Dès que l'Esprit a été répandu sur les disciples, le jour de la Pentecôte, on le voit à l'œuvre dans ses interventions constantes, parfois très spectaculaires :

Un vent impétueux, des flammes de feu, un lieu de prière qui tremble, une prison ébranlée par un tremblement de terre.

Des miracles, des guérisons, des esprits mauvais discernés et chassés; des gens tourmentés délivrés.

Le jugement de deux tricheurs (Ananias et Saphira), d'un faux prophète et de faux exorcistes.

Le soutien d'un témoin courageux plein de sagesse et de puissance (Etienne),

L'efficacité du ministère d'n évangéliste dont les actes étonnent et réjouissent (Philippe), le même transporté  miraculeusement à la rencontre d'un ministre Ethiopien.

Des disciples remplis du Saint-Esprit qui parlent de nouvelles langues et prophétisent, un prophète providentiel (Agabus),

Des missionnaires (Paul et Barnabas) nommément désignés et envoyés accompagnés de la puissance d'en haut s'exprimant par des moyens étonnants : les linges qui avaient touchés le corps de Paul.

Certains projets contrariés et une autre direction indiquée, des avertissements répétés, des demoiselles qui prophétisent, à nouveau l'intervention d'Agabus.

Vous pouvez compléter la liste en lisant le livre des Actes des Apôtres.

En lisant les épîtres on remarque également que le Saint-Esprit agit, dans les assemblées avec ses dons, dans les ministères avec son "onction", dirigeant les disciples, touchant les cœurs des incroyants, faisant progresser l'Évangile jusqu'au bout du monde, établissant des anciens, assistant l'Église qui se développe dans la paix, la sanctification et en nombre.

Il opère de toutes sortes de façons, manifestant à chaque instant son autorité et sa présence dans les églises, avec les disciples (tous ceux qui croient au Seigneur Jésus) et avec les serviteurs de Dieu.

L'histoire de l'Église depuis sa naissance, jusqu'à nos jours, est remplie d'exemples de la manifestation du Saint-Esprit, et cela nous encourage à rechercher et à attendre son aide.

Il est bon d'être conscients de l'importance du ministère du Saint-Esprit dans notre propre vie et dans les églises. 

Tout responsable devrait être soucieux de le laisser conduire et inspirer son ministère.

L'autorité du Saint-Esprit doit être reconnue et acceptée : "le Seigneur c’est l’Esprit". 2 Corinthiens 3:17 

Ce n'est pas à nous de lui dire ce qu'il doit faire, mais à lui de nous donner ses instructions et ses ordres.

Revenons à notre lecture d'introduction : 1 Corinthiens 12 – 13 – 14.

Les enseignements qui se trouvent dans ces trois chapitres sont indissociables pour le développement spirituel équilibré de l'Église.

Le chapitre 12 décrit la manifestation de l'Esprit dans le corps de Christ, 

Le chapitre 13 indique la voie par excellence pour exercer utilement les dons spirituels. Il est semblable à un joyaux enchâssé dans une monture d'argent à deux branches, que sont le chapitre 12 et 14. 

Le chapitre 14 est la règle d'une pratique équilibrée des dons spirituels dans les assemblées.

Comme je l'ai expliqué dans des études précédentes, le Saint-Esprit remplit une fonction essentielle dans la vie du croyant, pour la conversion, la sanctification, la croissance et l'édification personnelle, par sa présence et tout ce qu'il nous communique, de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus-Christ, le Fils de Dieu, notre Sauveur et Maître..

Cependant, lorsque nous parlons de sa manifestation , il est important de comprendre, dès le début, que le Saint-Esprit est donné à l'Église de Christ, sa mission est la croissance et l'édification de l'Église, de laquelle les "sauvés" sont membres. Actes 2/48 - Actes 9.31

Lorsqu'il accorde ses dons à chacun en particulier, selon sa propre volonté, c'est en tant que membres du corps de Christ, pour "l'utilité commune",  l'édification de l'Église.

Or, à chacun la manifestation de l’Esprit est donnée pour l’utilité commune. 1 Corinthiens 12:7

De même vous, puisque vous aspirez aux dons spirituels, que ce soit pour l’édification de l’Église que vous cherchiez à en posséder abondamment. 1 Corinthiens 14:12

Lorsque vous vous assemblez, les uns ou les autres parmi vous ont-ils un cantique, une instruction, une révélation, une langue, une interprétation, que tout se fasse pour l’édification. 1 Cor.14.26.

Les dons spirituels s'exercent donc dans le cadre des assemblées de l'Église. C'est une règle fondamentale pour leur bonne application. Cela permet de les pratiquer sous le discernement spirituel de ceux qui en ont l’expérience et dans la soumission les uns aux autres. 1 Cor.14.29/33

J'entends par " une assemblée de l'Église" ce que l'apôtre Paul en dit lui-même : "Une assemblée de l'église entière". 1 Corinthiens14.23 à 33. (Cette église peut-être petite : quelques personnes, mais elle est toujours sous la responsabilité de quelqu'un qui la dirige, selon Actes 14.23 et Tite 1.5)

Je crois qu'il est sage que de telles assemblées se tiennent sous la direction de personnes expérimentées et spirituelles. Romains 12.6/8

Je me méfie des réunions en petits comités , hors de l'église, dans une fausse "liberté de l'esprit" qui finit par engendrer le désordre.  1 Cor.14.29 à 32,

Les enseignements du Nouveau Testament, placent  les assemblées des croyants, sous la direction, la conduite, de personnes responsables qui président, gouvernent, dirigent dans le Seigneur. Romains 12.8 - 

Des anciens qui dirigent, des personnes que Dieu établit  pour gouverner. 1 Corinthiens 12.28  : 

Que les anciens qui dirigent bien soient jugés dignes d’un double honneur, surtout ceux qui travaillent à la prédication et à l’enseignement. 1 Timothée 5:17

Nous vous prions, frères, d’avoir de la considération pour ceux qui travaillent parmi vous, qui vous dirigent dans le Seigneur, et qui vous exhortent. 1 Thessaloniciens 5:12

C'est donc dans le cadre des assemblées d'enfants de Dieu, grandes ou petites, que le Saint-Esprit se manifeste de plusieurs façons rendant sa présence évidente et active. Même lorsqu'il agit avec des personnes isolées c'est toujours en rapport ave le corps de Christ.

Depuis la Pentecôte, le Saint-Esprit manifeste dans et par l'Église, la puissance miraculeuse de Dieu. Il le fait au moyen de chacun des membres de Christ, pour le bien de l’ensemble du corps : à l’un est donné…à l’autre est donné…par un même Esprit.

Il ne peut y avoir contradiction, opposition, conflit entre les dons spirituels, s’ils sont l’expression du Saint-Esprit. Les divisions et les disputes sont les œuvres de la chair.

Le chapitre 12 de la 1ère aux Corinthiens s'articule en trois parties qui ne peuvent être dissociées sous peine de déséquilibrer la compréhension de l'action du Saint-Esprit dans les assemblées et dans la vie du croyant. Nous y trouvons :

  1. une présentation générale du gouvernement divin pour l'Église.

  2. la description du corps de Christ, l'Église, dans sa composition et son fonctionnement.

  3. La définition de la structure établie par Dieu pour un fonctionnement harmonieux du corps.

1 - Dieu gouverne l'Église au moyen des ministères, des dons spirituels, d'opérations, dans une association étroite entre le Saint-Esprit qui communique les dons, Le Seigneur Jésus-Christ qui donne les ministères, et Dieu qui détermine toutes les opérations. 1 Cor. 12.1/6

On peut dire que le Saint-Esprit opère par ses dons, que Jésus donne des ministères à son Église pour la conduire, prêcher et enseigner sa Parole et que le Père établit les structures de l'Église.

Tout cela se fait dans une coordination parfaite : un seul Esprit, un seul Seigneur, un seul Dieu et Père de tous, qui est parmi tous et en tous.

Il y a un seul corps et un seul Esprit, comme aussi vous avez été appelés à une seule espérance par votre vocation; il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tous, et parmi tous, et en tous. Éphésiens 4.4/6

Puis à chacun de ceux qui forment le corps de Christ la grâce (le charisme) est donnée selon la mesure du don de Christ. Éphésiens 4.7

2 - Dieu forme et organise le corps de Christ  pour un fonctionnement harmonieux. 12.12/26

Tout ce qui est produit dans et par l'Église est placé sous le contrôle de Dieu et se fait selon sa volonté expresse. 

  • Comme il a voulu. 12.18 – 

  • C'est lui qui dispose. 12.24 – 

  • C'est lui qui établit. 12.28

Nous constatons, à la lecture de la deuxième partie du chapitre, l'importance de la présence et de la place de chaque membre du corps dans son élaboration et son fonctionnement…Personne ne peut dire à l'autre je n'ai pas besoin de toi, ni personne ne peut dire non plus je ne suis pas utile, ils n'ont pas besoin de moi…Chacun pour sa part, même le membre le plus petit, est nécessaire à la bonne marche des choses pour la croissance, le fonctionnement et le travail de l'église. 12.21/26

3 - Dieu établit la structure de l'Eglise, les cadres et définit les fonctions, dans la diversité. 12.27/31

Il est bon de comprendre que tous les membres du corps (l'Église) n'ont pas la même fonction, il y a une diversité nécessaire, dans une unité indispensable.

Il y les apôtres, les prophètes…(Éphésiens 4) ensuite ceux qui ont les dons de …, puis ceux qui exercent des services dans l'Église…

Tous sont-ils …non ! Tous ont-ils…non ! Tous parlent-ils en langues…non !

Le plus difficile c'est d'accepter la diversité, afin de conserver l'unité. Il faut que ceux qui ont…ne méprisent pas ceux qui n'ont pas. Il faut que ceux qui n'ont pas acceptent ceux qui ont …

C'est peut-être là que se situe l'essentiel de la vie du corps : conserver l'unité de l'esprit

Je vous exhorte donc, moi, le prisonnier dans le Seigneur, à marcher d’une manière digne de la vocation qui vous a été adressée, en toute humilité et douceur, avec patience, vous supportant les uns les autres avec charité, vous efforçant de conserver l’unité de l’esprit par le lien de la paix…car à chacun de nous la grâce a été donnée selon la mesure du don de Christ. Éphésiens 4.1/7

Cependant, une autre difficulté surgit lorsque ceux qui n'ont pas s'opposent, parfois violemment, à ceux qui ont, lorsqu'il y a un rejet délibéré des dons spirituels ou des différents ministères, dans leur application pratique.

Mais des problèmes surgissent aussi lorsque ceux qui ont des ministères ou des dons, s'imposent de manière despotique, par un comportement autoritaire charnel.

Dans quelle mesure est-il possible de demeurer, dans une même assemblée, avec des personnes qui refusent catégoriquement la pratique des dons spirituels, les ministères prophétiques, celui de la guérison par les moyens que le Seigneur enseigne : l'imposition des mains aux malades, l'onction d'huile, les paroles de délivrance ?

Peut-on accepter l'autorité charnelle et cassante de quelqu'un qui prétend diriger au nom du Seigneur, mais impose sa propre volonté ?

Plusieurs éventualités se présentent : 

  • soit que nous soyons exclus pour non conformité et gêne, 

  • soit que nous acceptions le diktat, 

  • soit que nous partions pour trouver une église dans laquelle nous pourrons vivre notre foi dans une vraie communion fraternelle et selon la volonté de l'Esprit Saint.

C'est souvent cette dernière solution qui se présente, lorsque les opposants à la pratique des dons de l'Esprit sont majoritaires dans une église ou lorsque "les chefs" sont inamovibles.

 C'est alors une séparation obligée et douloureuse; dans laquelle il faut s'efforcer de conserver notre calme et la paix, en évitant les querelles et les disputes…

Proverbes 17:14 Commencer une querelle, c’est ouvrir une digue; Avant que la dispute s’anime, retire-toi.

Proverbes 29:9 Si un homme sage conteste avec un insensé, Il aura beau se fâcher ou rire, la paix n’aura pas lieu.

A moins que pour un temps le Seigneur vous y confie une tâche. Il faudra alors faire preuve de sagesse et de patience, tout en gardant vos convictions, rendant avec douceur témoignage de votre foi.

Le chapitre 13 de la 1ère aux Corinthiens, décrit l'esprit qui doit animer ceux qui font partie de l'Église de Christ, qui participent à sa vie et qui y exercent les dons et les ministères. 

C'est la voie par excellence, la loi royale, qui permet d'aller au delà de nos propres limites, pour rechercher la bénédiction pour les autres, avant de penser à notre propre intérêt…selon Philippiens 2. 1/5

Le chapitre 14 définit les règles qui permettent la pratique des dons spirituels dans l'harmonie, l'ordre et la bienséance.

Si nous savons nous plier avec humilité aux exhortations de la Parole de Dieu, alors toutes les choses que le Seigneur donne à son Église serviront au bien de tous, à l'utilité commune et à l'édification du Corps de Christ.

Il y a de nos jours, beaucoup de personnes qui contestent les règles de l'ordre et de la bienséance, sous prétexte encore une fois de la liberté de l'esprit, mais je crois qu'elles recherchent plutôt à satisfaire leurs propres désirs, dans une liberté charnelle et désordonnée.

Si quelqu’un se plaît à contester, nous n’avons pas cette habitude, non plus que les églises de Dieu. 1 Corinthiens 11:16

…que tout se fasse avec bienséance et avec ordre. 1 Corinthiens 14. 40

Haut de pageÈ

Lire aussi :