| Page d'accueil | • Entrée pasteurweb • Présentation du site • Introduction • Sommaire des articles • Dossiers complets • Témoignage

Commentaires

| Page d'accueil |
| Remonter|
Dieu est le Créateur
Création ou évolution
A l'ancienne
Barnabas à Antioche
Le Réveil
Pentecôtistes
La grâce de Dieu
La grâce enseigne
Tête couverte
Les jugements de Dieu
Nos jugements
Examinez
Un flagrant délit
Les parfaits et les autres
Les méthodes
Les événements
L'incinération des morts
Irrité et furieux
La Parabole des grenouilles
Société en déclin
Ceux qui détruisent la terre

La grâce de Dieu 

En commençant cette étude, je précise que mon propos tiendra en deux parties:

  1. La grâce divine en elle même, concernant toutes les choses que Dieu nous donne gratuitement, uniquement par faveur, sans dépendre de nos œuvres.

  2. L'enseignement de la grâce, ce à quoi elle engage ceux qui en sont bénéficiaires. 

Tite 2.11 

  1. Car la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été manifestée.

  2. Elle nous enseigne à renoncer à l’impiété et aux convoitises mondaines, et à vivre dans le siècle présent selon la sagesse, la justice et la piété, en attendant la bienheureuse espérance, et la manifestation de la gloire du grand Dieu et de notre Sauveur Jésus-Christ, qui s’est donné lui-même pour nous, afin de nous racheter de toute iniquité, et de se faire un peuple qui lui appartienne, purifié par lui et zélé pour les bonnes œuvres.

Le mot grâce revient plus de 170 fois dans le Nouveau Testament, il est la traduction du mot grec "charis". Un charisme (charisma) est un don fait par grâce (charis). Dans le grec usuel, on employait le mot "charisma" pour tout ce que l’on avait reçu gratuitement. 

L’usage le plus fréquent du mot charisma se rapporte aux dons spécifiques accordés à chaque chrétien en vue du service: 

  • Nous avons des dons différents selon la grâce qui nous a été donnée. Romains 12.6 

  • Il y a diversité de dons, mais le même Esprit... 1Co 12.7/11  1Co 12.9, 28, 30

L’apôtre Paul utilise aussi le mot "charisma" pour le pardon des péchés en le qualifiant de don gratuit. Romains 5.15/16

Obtenir la grâce c'est donc "être au bénéfice d'une faveur imméritée", ce que nous pouvons comprendre par  cette parole de l'Écriture, concernant la grâce de Dieu : 

Car, lorsque nous étions encore sans force, Christ, au temps marqué, est mort pour des impies.
A peine mourrait-on pour un juste; quelqu’un peut-être mourrait-il pour un homme de bien.
Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. Romains 5.6/8

La véritable grâce, celle qui est exempte de tout esprit de calcul, d'un quelconque intérêt de la part de celui qui l'accorde, est celle de Dieu. Celle dont je vous parle maintenant.

Premièrement Dieu a manifesté sa grâce dans toute sa plénitude par Jésus-Christ, son Fils.

Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce; car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ. Jean 1.16/17 

Dieu qui nous a sauvés, et nous a adressé une sainte vocation, non à cause de nos oeuvres, mais selon son propre dessein, et selon la grâce qui nous a été donnée en Jésus-Christ avant les temps éternels, et qui a été manifestée maintenant par l’apparition de notre Sauveur Jésus-Christ, qui a détruit la mort et a mis en évidence la vie et l’immortalité par l’Évangile. 2 Timothée 1.8/10

C'est une vérité fondamentale sur laquelle nous ne devons céder sous aucun prétexte :

Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Éphésiens 2:8 

Si la foi est le moyen indispensable pour y accéder, la grâce de Dieu est le fondement essentiel sur laquelle notre foi s'appuie.

Nous ne devons sous aucun prétexte minimiser la grâce de Dieu, même au profit des causes les plus nobles. Toutes les vertus que nous pouvons pratiquer sont issues de la grâce, que ce soit la charité, la sanctification, la pratique des œuvres justes, etc.

Si nous voulions nous glorifier de nos propres œuvres, rappelons nous ces paroles de l'apôtre Paul, que je vous recommande de lire ou relire très attentivement, en y réfléchissant :

Quoi donc! sommes-nous plus excellents? Nullement. Car nous avons déjà prouvé que tous, Juifs et Grecs, sont sous l’empire du péché, selon qu’il est écrit: Il n’y a point de juste, Pas même un seul...

... Nous savons que tout ce que dit la loi, elle le dit à ceux qui sont sous la loi, afin que toute bouche soit fermée, et que tout le monde soit reconnu coupable devant Dieu. Car nul ne sera justifié devant lui par les œuvres de la loi, puisque c’est par la loi que vient la connaissance du péché.

Mais maintenant, sans la loi est manifestée la justice de Dieu, à laquelle rendent témoignage la loi et les prophètes,  justice de Dieu par la foi en Jésus-Christ pour tous ceux qui croient. 

Il n’y a point de distinction. Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu;  et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ.

C’est lui que Dieu a destiné, par son sang, à être, pour ceux qui croiraient victime propitiatoire, afin de montrer sa justice, parce qu’il avait laissé impunis les péchés commis auparavant, au temps de sa patience, afin, dis-je, de montrer sa justice dans le temps présent, de manière à être juste tout en justifiant celui qui a la foi en Jésus.
Où donc est le sujet de se glorifier? Il est exclu. Par quelle loi? Par la loi des œuvres? Non, mais par la loi de la foi.
Car nous pensons que l’homme est justifié par la foi, sans les œuvres de la loi. Romains 3.9 à 28

La grâce de Dieu englobe de nombreux dons, dont la particularité est la gratuité. La grâce exprime la gratuité totale des bienfaits que Dieu accorde, selon sa bienveillance, par faveur.

Le salut de Dieu est gratuit, la vie éternelle est gratuite,  la guérison que Dieu accorde est gratuite, le don du Saint-Esprit est gratuit, les dons spirituels et tous les ministères que nous pouvons exercer de la part de Christ et par le Saint-Esprit, sont gratuits.

Nous ne pouvons absolument pas nous prévaloir d'un mérite, d'une qualité, d'œuvre personnelle quelconque, concernant les choses que Dieu nous accorde par grâce, c'est à dire gratuitement.

La grâce de Dieu recouvre  toute notre vie, à commencer par la respiration, pour aller jusqu'à la vie éternelle, en passant par tous les dons qu'il nous accorde par faveur.

Dieu  donne à tous la vie, la respiration, et toutes choses. Actes 17:25 

Le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur. Romains 6:23 

La grâce de Dieu concerne en premier notre salut : 

Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie. Éphésiens 2:8/9

C'est un des textes que nous connaissons peut-être le mieux, la gratuité totale de la vie éternelle que Dieu nous accorde uniquement à cause de son amour.

 Car le salaire du péché, c’est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur. Romains 6:23

La grâce de Dieu abonde et même surabonde. Elle coule comme un fleuve  d'une source unique : Christ. Ce fleuve apporte avec lui la vie abondante, ne le réduisons pas en un filet d'eau.

La grâce de Dieu est une  source  ouverte à tous les humains . Ne la restreignons pas à une quelconque élite.

La grâce du pardon de nos péchés est absolument sublime car elle couvre toutes les fautes de tous les hommes, même les plus graves et aussi nombreux qu'ils soient : "là où le péché a abondé, la grâce a surabondé." Romains 5:20 

Cependant si la grâce de Dieu est  le plein pardon  et la gratuité absolue de tous ses dons, elle a quand même un prix très élevé, celui que Christ, l'Agneau de Dieu, a payé de sa vie à la croix.

En fonction de ce prix élevé, nous devons considérer deux choses : 

. Ne pas rendre vaine la grâce de Dieu, en lui substituant des œuvres méritoires, les nôtres ou celle de quelqu'un d'autre que Christ.

. Ne pas profaner cette grâce infinie et précieuse, en continuant de vivre dans le péché.

Les chrétiens de Galates, en se plaçant à nouveau sous les conditions de la loi de Moïse, annulaient pour eux la valeur de la grâce de Dieu et rendaient vaine la croix de Christ.

C'est pour cela que Paul leur écrit concernant la nécessité de la foi, qui est le moyen de recevoir la grâce de Dieu.

Néanmoins, sachant que ce n’est pas par les œuvres de la loi que l’homme est justifié, mais par la foi en Jésus-Christ, nous aussi nous avons cru en Jésus-Christ, afin d’être justifiés par la foi en Christ et non par les œuvres de la loi, parce que nulle chair ne sera justifiée par les œuvres de la loi. Galates 2:16 

Je ne rejette pas la grâce de Dieu; car si la justice s’obtient par la loi, Christ est donc mort en vain. Galates 2:21 

Par contre, le même Paul écrit à propos de ceux qui faisaient de la grâce un prétexte pour rester dans le péché :

Que dirons-nous donc? Demeurerions-nous dans le péché, afin que la grâce abonde?  Loin de là! Nous qui sommes morts au péché, comment vivrions-nous encore dans le péché? Romains 6.1/2

Quoi donc! Pécherions-nous, parce que nous sommes, non sous la loi, mais sous la grâce? Loin de là! Romains 6:15 

Soyons conscients de la valeur infinie, précieuse et irremplaçable de la grâce de Dieu, afin de ne pas la négliger, ni la galvauder.

C'est ce que nous verrons dans notre prochain étude : "La grâce de Dieu nous enseigne"

Que la grâce soit avec vous tous! Amen! Hébreux 13:25 

 

Haut de page

Lire aussi :